tel-aviv

  • Aujourd’hui 24 mai aux environs de Tel-Aviv

    Imprimer

    J’avais commencé ma note le 16, et je la continue, aujourd’hui 24, donc, il y aura sans doute, des incohérence de date.

    Depuis le 16 mai, après 23 alertes - et autant voir plus d’explosions, nous aprécions ici à Bat yam, et aux environs de Tel-Aviv  ces  jours (et peut-etre nuits? ) de tranquillité. 

    L’autre nuit, le cerveau m’a jouée peut-être un tour, et j’ai entendu des explosions, au loin j’ai entendu des alarmes, peut-être le vent, qui amène la nuit, le bruit des sirènes (avant le 16)

    Je lis sommairement les infos. Autre nouvelle après Shavouot, un échafaudage - dans une synagogue s’est effondré. 54 personnes blessées, 2 morts. 

    Les nouvelles se suivent et nous désespèrent. La nuit est tombée.

    Lire la suite

  • Shabbat en Tzeva Adom (alerte rouge)

    Imprimer

    La nuit curieusement a été assez calme. Les rockettes sont tombées plus au sud. Une amie n’est pas rentrée à Asheklon, elle dort ici à Batyam. Une autre est partie plus au Nord, pour se calmer. Une amie m’envoye des sms, elle est inquiète. Une autre n’a pas pu prendre son vol. L’usure commence à se faire sentir. Les esprits s’échauffent, on perd patience. 

    DIfificle de travailler, de se concentrer. Je reste profondément choquée de cette nuit d’émeutes. j’ai encore du mal vraiment l’écrire. Un internaute m’invective « bibi ci » une autre amie facebook « bibi ca ». Marre, des bibidolatres. Pendant ce temps là des manifestants pour la paix à Jaffa (photo)

    Lire la suite

  • Vue de ma fenêtre ...à Bat yam (fille de la mer) Israel

    Imprimer

    Aujourd’hui, ce soir on attend...les alarmes, avant les bombardements.....  devant la TV un moment de répit, les oiseaux chantent, cependant la nuit risque d’être très très longue. 


    La vidéo (ci-dessus) ce sont les traces de l’interception des missiles. Cet après midi, vers 15hoo je crois, désolée mais j’ai oublié de noter. Et le missile qui s’est écrasé dans la mer. De fait, il faut un peu revenir en arrière, d’habitude j’écris assez facilement, je laisse cours à mon humeur. Aujourd’hui mon humeur est plutôt chagrine et j’ai pas honte d’écrire que j’ai pleuré. Les événements d’hier soir vont sans doute me marquer jusqu’à la fin de ma vie. 

    Lire la suite