tel-aviv

  • 9 Av et les jours d'après dé-confinement

    Imprimer

    Les jours défilent et, semblent m'avoir englouti, dépassé. D'une inertie presque totale, nous sommes revenus à 2000 à l'heure et pas vraiment le temps de s’arrêter pour écrire.

    Il faut dire qu'avec maintenant 20% de chômage, la pression s'accentue. Je vais au magasin, acheter une bricole - le genre de truc pas franchement utile mais indispensable - la vendeuse qui quelque temps encore m'ignorait ou me snobait, serait prête à me "baiser les pieds" ... pour une dépense d'à peine 10CHf (j'exagère à peine).

    Hier, était le jour sombre de l'histoire juive, Tisha b'av, le neuf du mois d'Av, du calendrier juif et c'est comme le vendredi noir de la bourse. Le jour terrible, Kippour est le jour du Pardon, le 9 Av celui où comme à Kippour, les juifs doivent jeûner, considéré comme le jour le plus triste du calendrier hébraïque. A noter que Yom haShoah, comme Yom Hazikaron, sont des jours tristes mais pas des fêtes (commémorations) religieuses. Le 9 Av restant une "fête" religieuse. Hier, il fait 32 degré (en moyenne) et 78% d'humidité sur Tel-aviv et environs. Plus besoin de Hamman, il vient à la maison. Autant vous dire, que vous êtes  tomber amoureux de votre mazgan ou de votre ventilateur, pendant la journée (mazgan Air conditionné)

    Lire la suite

  • Chaleur, Corona et Shabbat

    Imprimer

    Mercredi, re-ouverture des plages. OUF! à 37 degrés et 40 à l'ombre, autant vous dire que la plupart des israéliens n'avaient pas attendu l'ouverture pour s'y ruer (sur les plages) !

    Votre blogueuse préférée a choisi de mettre un peu d'espace avec le web et profite, d'une légère baisse de température aujourd'hui, 29 degrés - presque frais!- pour tenter comme par mon habitude de vous refléter une partie de la vie israélienne.

    Veille de Chabbat, j'aime bien habituellement, me promener, mais cette chaleur m'a épuisée. La vie trépidante semble reprendre presque tous ses droits... Presque. Un million de chômeurs, 33 millions aux US, j'ai regardé la Suisse  avec quand même plus de 1,85 million d'employés au chômage partiel( 1) semble pouvoir absorbé ce choc...mieux? peut-être? l'avenir nous le dira.

    Un internaute,  et je le remercie lecteur du blog assidu, m'a demandé pourquoi je publiais pas son commentaire. Un autre après des échanges assez casse-pieds et une inondation de message, j'ai fini par le bloquer, et je vais tenter d'expliquer ici pourquoi.

    Lire la suite

  • Un peu plus d'un million de chomeurs

    Imprimer

    Aujourd'hui les chiffres sont implacables :

    * Environ 1 million 200 chômeurs enregistrés, soit 25% de la force de travail, c'est énorme. 10% de chômage, avant la crise 160000 personnes pointaient (chiffre corrigé d'après une last news). A Eilat (frontière égyptienne-jordanie) où le tourisme est la base de l'économie, on relève jusqu'à 70% de chômeurs. Ces chiffres sont les plus haut jamais enregistrés, après la guerre de 6 jours (1967) le taux de chômage était de 10.4% ce qui correspondait à l'époque à 100000 chômeurs. Reste que la crise de 1992 est celle qui a été la plus forte, de 11.2%, qui correspondait à l'arrivée en masse de l'immigration russe.

    * L'aéroport devrait - on tient les pouces- ré-ouvrir le 1 juin.

    * Mercredi, 16,539 cas de coronavirus étaient confirmés  in Israel, avec 262 déces enregistrés, selon les chiffres enregistrés du Ministère de la Briout. Les statistiques misent à jour ici

    * Le gouvernement formé, signé alors que nous ne connaissons pas encore à cette heure les ministres formés, mais que l'on peut écrire que Benett et sa formation Yamina sort de la coalition et entre dans l'opposition. L'annonce devrait être publiée dans les heures qui suivent.....(mise à jour voir-ci-dessous)

    Mais hier mercredi, c'était surtout la tristesse nationale qui a effacé la visite de Pompéo avec l’enterrement du soldat israélien abattu (mardi), par un jet de pierre, qui a retenu  les antennes télé et  entre rage et désespoir, l'enterrement a été largement couvert, toutes les larmes du père de son fils unique Lt Amit Ben Yigal  ont ému les foyers.

    Il s'en ai suivi de violentes manifestations, mercredi, au Sud de la West-Bank vers Hebron entre les forces militaires et les manifestants, pour un triste résultat d'un mort de 15 ans (la nouvelle a été corrigée, dans un premier temps l'armée a dit que le manifestant avait 10 ans...).  La chasse à l'homme continue, pour retrouver le meurtrier du soldat.

    Lire la suite