élections premier ministre

  • C'est bientôt les élections...

    Imprimer

    C'est les élections en février 2009, donc, dans qq mois il va falloir voter.

    La bataille semble déjà s'engager, les affiches en ville fleurissent, notament oû l'on voit Barak sur un fond blanc, et écrit en hébreu " lo nehmad" , "Lo sympati", "lo .." en gros: "pas agréable" "pas sympatique"...C'est une affiche contre publicité, il n'y pas de signature, aucune idée de quel parti. Si j'ai bien compris Barak, qui fait partie du gouvernement actuel en tant que ministre israélien de la défense fait parti du parti travailliste http://www.avoda.org.il/ (avoda = travail). Alors je conclu que lui aussi se présente comme futur premier ministre et  c'est lui qui a mis en application l'évacuation de la "maison de la paix" d'Hévron (manoeuvre politique? ou simple application d'une décision juridique -rappelons que cette décision est l'objet d'un appel)? )

    Ensuite, il ya le  groupe Kadima (le parti d' Ariel Sharon, actuellement au pouvoir avec Olmert, http://www.kadima.org.il/

    en soulignant qu'Olmert a été aussi l'objet de poursuites judiciaires, que cette affaire a étée classé le 4.12.08, par le procureur.

     C'est donc, Tzi Livni qui se présentera comme "future premier ministre" actuellement vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères depuis le 4 mai 2006. Ce dimanche elle demanderait à ce que la trêve soit reconsidérée au vue des tirs de roquettes sur Asquelon.

    Quand au site du likoud, http://www.netanyahu.org.il/, c'est netanyahu mais tout est en hébreu ou en russe (qui représente 1/6 de la population et dont Netayahu est issu) . 

    Le Shass parti ultra-orthodoxe religieux, me semble assez éloigné de mes propres convictions et quelques dérives verbales ne semblent pas m'attirer profondément.

     Le choix des israéliennes et israéliens, devraient se faire sur ces trois grandes têtes : Barak- Livni- Netanyahu.

     En tant que nouvelle immigrante et toujours en barrière avec une langue difficile à maitrîser , le choix s'avère difficle, d'abord, difficile de comprendre toutes les implications dans une politique qui a autant de conséquences.

    Tout cela avec un fond d'Iran menaçant, des roquettes, de la crise économique , tout ces candidat-e-s vont s'affronter au cours des prochains mois, la bataille commence, aujourd'hui déjà

    http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3634442,00.html

     

     

     

     autre lien intéresant Emission sur gaza-sderot:

    http://gaza-sderot.arte.tv/ 

    Lien permanent Catégories : Politique 2 commentaires