Colors of Israël : Un regard suisse en Israël - Page 4

  • Début de fin de confinement en Israël

    Imprimer

    Aujourd'hui lundi 20 avril, une partie des employés ont pu retourner travailler sur leur place de travail, autant que cela soit possible, et si le travail à distance ne pouvait pas être effectué. Petit à petit les administrations vont ré-ouvrir au publique ce qui promet une belle pagaille ou balagan en hébreu. Dans la foulée, il a été décidé que les personnes sans masque sur les espaces publiques devraient s'acquitter d'une amende de 200 shekels, soit un peu plus de 50chf. Les citoyens sont maintenant autorisés à se déplacer au maximun à  500mètres de chez eux pour faire du sport, autant vous écrire, qu'hier, la plage était "pleine" de sportifs. Pleine modérément, mais quelques wind-surfer ont profité du temps venteux pour s'aventurer sur les vagues.

    Dans le même temps hier, pendant que Gantz et Netanyahou, tentent toujours de concilier inconciliable, ou l’interminable conciliabule....des manifestants à 2mètres sur 2mètres, respectant ainsi strictement  les consignes du ministère de la santé (misrad habriout) sur la place kikar rabin, protestaient contre l'impasse politique, puisque malgré 3 élections, et après une année, le gouvernement n'est toujours pas élu et n'a aucune possibilité -par exemple- de faire voter un budget.

    Lire la suite

  • Crise du Korona en Israël

    Imprimer

    Depuis le mois de mars, vers le 3, l'état israélien a émis, plusieurs et diverses directives concernant le COVID19, ici appelé simplement "korona".

    Les restrictions se sont d'abord appliquées aux  personnes revenants de l'étranger, comme la Suisse, ou l'Italie, et celles- ci ne pouvaient  plus sortir de leur appartement pendant 14 jours.

    Depuis, la liste des pays n'a fait que s'allonger, pour n'avoir pratiquement plus aucun vols, et actuellement, je crois savoir que le moyen le plus simple pour aller en Suisse, serait éventuellement de passer par l'Ukraine...

     

    Lire la suite

  • Gantz ou le choix de Salomon

    Imprimer

    Salomon,  roi d’Israël, un jour à Jérusalem, bien avant JC, doit choisir entre deux mères qui revendique la maternité d'un bébé. Il propose la chose suivante, pour satisfaire les deux femmes, de couper l'enfant en deux et d'en offrir à chacune la moitié. Une des femmes accepte, l'autre refuse et Salomon décide que c'est cette dernière la mère, car elle aime son enfant et n'aurait pas accepté qu'il meure. Belle histoire de sagesse.

    A l'heure qui l'est, il n'y a toujours pas de gouvernement élu depuis plus d'un an.

    Lire la suite