judaïsme - Page 4

  • démocratie israélienne est suspendue ....

    Imprimer

    Aujourd'hui,  Netanyahu et Edelstein ont décidé "comme ca" de fermer la Knesset,  la démocratie israélienne est par conséquent suspendue.

    Oui, le virus offre à Nettanyahu,"la chance" qu'il n'attendait plus. Il a déjà suspendu les tribunaux, donc à l'oubliette, sa convocation au tribunal et maintenant que Benny Gantz a été nommé pour former en 28 jours un gouvernement et qu'il a pu déposé une demande,   puisqu'il a une majorité de 61 députés à la Knesset, afin de former un gouvernement. Netanyahu et Edelstein ont profité de la crise pour fermer la Knesset.

    Impossible donc, de former un gouvernement. A  la radio, beaucoup de commentaires, disant qu'ils sont en train de jeter à la poubelle cette démocratie qui refuse de lui donner une majorité.

    Car on a beau calculer comme on veut, Netanyahu n'a pas la majorité. C'est un fait, et cela fait plus d'une année qu'il ne l'a plus et conserve un pouvoir, qu'il n'a plus démocratiquement.

    Alors oui, nous les citoyens nous sommes inquiets, du virus, de la contagion qui s'étend, mais nous nous inquiétons  aussi de l'avenir de la démocratie israélienne, car après le virus, il faudra bien vivre, et nous souhaitons de vivre libre, dans le respect de tous les citoyens et pas dans une pensée unique.

  • Pourquoi, pour moi, Netanyahu n'a pas gagné.

    Imprimer

    Évidemment, ce n'est que mon point de vue.

    Pour moi, Netanyahu n'a pas gagné. Pourquoi?

    Parce que même si il y gagné quelques voix, ou quelques sièges, cette majorité il ne l'obtient pas. Il reste en échec, après 3 élections, et il n'arrive toujours pas à monter un gouvernement. Il  reste accroché à son siège, faute de mieux, un PM sans budget, sans vrai gouvernement. Une majorité des électeurs israéliens ne souhaite pas Netanyahu comme PM (premier ministre).

    Pas de Rak bibi (seulement bibi)

    Lire la suite

  • Fin des Fêtes avec Simeah Torah

    Imprimer

    La nouvelle année juive commence en fêtes, Rosh Hashana (fête de la nouvelle année ou Tête de l'année, littéralement) suivie à pas de charge par Kippour, et puis enfin Soukkot et pour finir la fête des clôtures ou Simeah Torah (joie de la Torah), le tout entourés de plein de Shabbat. Donc, pendant ce mois, s'alterne plus de jours de fêtes que pendant le reste de l'année. La vie est au ralenti. Un peu comme pendant les fêtes de fin d'année en Europe. Peu de décisions sont prises, beaucoup d'israéliens voyagent, les enfants ont congé, la plupart des services ne sont assurés que les matins. Et c'est l'été qui s'étire, malgré les quelques ondées, les températures restent estivales, il a même eu fait 35 degré la semaine passée. L'eau est délicieuse et prend des couleurs turquoises avec ses fonds sableux, qui fait penser aux caraïbes.

    Cette apparente douceur de vivre, tranche avec le quotidien rude et piquant des israéliens.

    Lire la suite