Shavouah tov Kislev: l'été s'allonge et les jours racourcissent

Imprimer

Je reviens d'une courte ballade sur la plage (voir les jolies photos),. Depuis une courte averse début novembre, le soleil a repris sa place (évidement pour les grincheux, il était toujours à la même place- je précise ), l'été s'éternise et l'on ne se plaint pas, les jours ont juste raccourcis, et le soir tombe rapidement, vers 16hoo, les premières lueurs de la nuit apparaissent.

Ce week-end a été super ensoleillé, le thermomètre semble bloqué à 27 degrés, pour le plus grand plaisir des israéliens affalés sur le sable, gobant l'air, respirant car les vrais mois d'été, ici, nous empêche de respirer, l'air, trop chaud, nous paralyse. De çi de là, on rencontre  quelques touristes perdus, depuis que le nouveau gouvernement a sof sof (comme on dit ici, finalement )  décidé d'ouvrir nos portes, aux "triple" vaccinés, ou alors "double" vaccinés de moins de 180 jours, etc etc...je ne vous ferais pas la liste, sinon j'en aurais au moins jusqu'au week-end prochain. Depuis le 1 novembre, nous avons enfin quelques touristes obstinés, car honnêtement, il faut être drôlement convaincu pour voyager ici.

J'expliquais à une amie, la vie reste très agréable, un soleil éclatant, des plages magnifiques, une eau turquoise - à se demander pourquoi on a jamais tourner un James Bond ici-. Il existe en Israël, une douceur de vivre, raison pour laquelle, le pays est fort judicieusement nommé : pays où coule le  "lait et du miel". Cette douceur est toujours- ou trop souvent- , en opposition,  comme le ying avec le yang, avec la violence verbale ou institutionnelle, l'agressivité, le stress, le manque organisationnel,de planification...... Je disais à un ami, israélien, un  SABRA (du fruit du cactus, pour ceux qui connaissant pas, un israélien, né ici ) : " j'ai trouvé facilement  les épines, j'attends encore de trouver le cœur tendre."

Le mois de Kislev, vient de débuter, Hanouka s'approche à grand pas, et l'été s'allonge, les jours raccourcissent, la vie s’effiloche, on se sent presque comme on pourrait s'imaginer:  "le paradis"., il faut juste s'éloigner des journaux anxiogènes, des émissions télé sensationnalistes, bref, d'à peu près tout, alors la vie est facile, pour combien de temps ?  Comme la plupart des israéliens, les habitants vivent le moment présent , "ici et maintenant" est le modus operandi des citoyens, on s’inquiètera demain de demain.

plastic, plage, israel, beach, plasticwaste, preservation, naturePréservez les plages: Le long de ma promenade (du Sud de bat yam au Nord) j'ai ramassé plusieurs déchets plastiques et on était que le matin. c'est une habitude de ramasser les déchets sur la plage, et malheureusement, je trouve toujours  un déchet à déposer à la poubelle.

Ramassez vos déchets. L'état a interdit (sauf imprévu, je ne sais pas quand rentre en vigueur la loi) l'utilisation des ustensile plastiques sur la plage (le verre est déjà interdit...) les israéliens ont comme beaucoup de mauvaises habitudes et consomment beaucoup de vaisselle plastique jetable...qui se retrouvent sur la plage. Préservez la nature où que vous soyez.

Shavouah tov

Suivez sur instagram @colors_of_israel

 

#shavouahtov #kislev #plages

 

Commentaires

  • Merci de nous avoir derechef montré ces couleurs israéliennes qui sont tellement contrastées. Mon fils qui travaille en tant qu’ambulancier au Magen David Adom est bien placé pour le savoir. Israël est bien le pays des contrastes. Beauté y rime avec diversité, bonheur y rime avec malheur et gouvernement y rime souvent avec manquement, etc. Bonne semaine

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel