Today in Israel...on vaccine !

Imprimer

Mardi soir après avoir annoncé tempête, le vent s'est mis à souffler ....mais c'est mercredi que la grêle est tombée. Et à Jérusalem la neige a recouvert le sol - le temps de faire quelques photos. Il fait 9 degré actuellement, le temps est couvert et ensoleillé , des rayons traversent les nuages, par instant. Un relent de mauvais temps pluie et soleil devront s'alterner  jusqu'à Pessah, quoi que. Ici tout change rapidement, surtout la météo.

Question vaccination, çà avance plus de 4 millions de personnes ont déjà reçu la première dose du vaccin #Pfizer et 2.8 millions les deux doses. A noter, que à la louche plus de 50% de la population a moins de 35 ans.  

En Israël, 9 136 100 habitants (2020), il y a 678906 personnes ont été "guéries" du Covid19 en Israel , 5473 personnes décédées, l'objectif fixée est de vacciner manu-militari (si il le faut) 5 millions de personnes.   Avec pour "stratégie" d'obtenir une immunité collective. La chasse aux réfractaires est ouverte. Menaces et mesures discriminatoires pour les "non -vaccinés" interdiction d'aller dans des hôtels, salles de sport et certains restaurant. 25% - des sondés - {les israéliens adorent les sondages} formeraient les irréductibles, les non-vaccinables.....

Le 21 février sera le grand jour, tous (ou presque) vont pouvoir enfin se ruer à leurs aises dans les magasins. PapaBN* a comme d'habitude tenu un discours paternaliste rassurant, qui semble ravir plus de 20 % de la population, car si l'on décrypte les derniers sondages, son parti obtiendrait encore 19 sièges à la Knesset.

Le fait est que ce que l'on regrette (enfin pour ma part) c'est l'agenda de déconfinement est surtout lié. aux échéances électorales. Car depuis quelques jours les chiffres des nombres de malades  n'est plus en première page, on veut oublier le virus à tout pris. VIvre sans.

Question stratégie aussi, on peut se poser qq questions:

D'abord, l'immunité collective: une immunité collective est estimée à 70% environ (cela dépend des vaccins et des maladies). Hors, la population non-vaccinable est d'environ 40% **.  Ce qui explique pourquoi  au départ, BN* qui souhaitait vacciner 100% de la population a du revoir sa copie à 5 millions de personnes, soit un peu plus de 60%. Mais à quoi correspond ces chiffres ? 100% de la population vaccinable semble devoir se vacciner. Le contrat entre pfitzer et BN, ah zut, l'état est lui toujours secret.

Ensuite, le virus on le sait mute- et il existe maintenant une pellée de variant, Kesako de l'efficacité du vaccin ? Alors  les réponses sont directes- le vaccin "marche" -  le vaccin devient bientôt aussi efficace pour laver vos carreaux, quefatoutE, il combat toutes les mutations. Tout va bien Madame la Marquise.

Ensuite, la population ici, en Israël est jeune et le vaccin est préconisé au plus de 16 ans. Alors peut-importe, pourvu qu'on obtienne ce que l'on veut. Visiblement les autorités autorisent des tests pour les ados entre 12 et 16 ans. (A savoir que si l'on y a pensé je ne sais pas si actuellement, c'est mis en place en Israël) . Adieu éthique. Adieu morale. Tout ce que l'on souhaite s'est retrouvé sa vie "d'avant".

Quand à l'aéroport, lui il est toujours fermé, la rumeur court BN* négocierait des avions pour vaccinés et des non-vaccinés.... ? A savoir que font les autres membres du gouvernement ?.....Quelques voix de refuznik se lèvent mais elles sont tremblantes, plus personnes ne veut réfléchir, penser. En boucle les "vaccinés" comparent cette campagne de vaccination à celle de la variole.... ?

On vaccine à tour de bras, tout en ne connaissant pas les réels effet à long terme, un vaccin qui n'est toujours pas homologué et dont on ne connait pas non plus la durée. Bah de toute les façons, circulez y a rien à voir ou plutôt vous avez rien à dire ou encore  penser.

 

*(notre charmant premier ministre) 

** j'attends les chiffres exacts.

#knesset

#jerusalem

#vaccin

(attention les chiffres des personnes vaccinées augmentant journellement, ces chiffres sont de mardi/ mercredi)

/photo B.Singer facebook

Les commentaires sont fermés.