La crise des hopitaux en temps de corona

Imprimer

Aujourd'hui, jeudi 23 avril,  le ministère habriout (de la santé), a annoncé que le nombre de malades est de 14,592 cas confirmés, et de 191 morts. Actuellement, il y a 455  patients atteints du corona qui reçoivent un traitement à l’hôpital et 6,207 personnes qui combattent le virus à la maison. Mercredi, les tests  COVID-19 ont été suspendus pour la plupart, après que le ministère de la Santé ait ordonné aux différents organismes de la santé  de s'abstenir d'utiliser des tampons importés de Chine de peur qu'ils ne soient défectueux.

Il y a près de chez moi un parking ou la Magen David Adom  où est stationné des tentes pour faire des tests, une sorte de driving-test (photo), enfin il n'y avait pas foule. Les consignes d'inscription sont assez floues, et contradictoires- puisque l'on nous informe qu'ils sont suspendus, et dans le même temps, je reçois aussi des sms, qui m'annoncent via ma caisse maladie que des centres de test sont ouverts "tel jour telle heure". Donc, il est possible de se faire tester, personnellement, je ne sais pas si je m'y rendrais, par peur de la foule ...

tel-avivLe contre effet "kisskool" de la crise du Korona, se voit aussi dans les hôpitaux, D.ieu merci, seulement 100 malades sont finalement en soins intensifs, comme il n'y avait que quelques lits de plus de libres, nous sommes heureux de ce bon dénouement!

Seulement, actuellement, les hôpitaux ont totalement cessé toutes les opérations non-urgente : traitement de fertilité, opération de "confort", ou des traitements supplémentaires, tout comme certaines les analyses.  Bref, les hôpitaux ne s'occupent que des urgences et tout est tourné sur la crise du Korona.

Seulement, les médecins relèvent que  beaucoup de personnes  attendent d'aller chez le médecin, ne comprenant pas, les diverses recommandations du ministère et aussi par peur d'attraper la maladie (corona), ce qui présage rien de bon, car des maladies qui auraient sans doute dû être diagnostiqués ne le sont pas et ils seront sans doute dans un stade plus avancée lors de leurs prochaines visites médicales, et forcement, ces traitements viendront encore non seulement peser sur le budget de la santé mais couter en vie ...Regardant régulièrement le 19h30 de la  RTS (en appli), j'ai pu relever que ce problème existait aussi en Suisse. Il appartiendra sans doute, une fois la crise passée de faire le bilan de gestion, et sans doute de tirer les leçons des failles des systèmes et je l'espère de les améliorer.

Et en Israel, profitant d'un moment de sortie autorisé,  les israéliens (photo) masqués font leurs achat,  en vue de la fête de Yom Haastmahout (fête de l'indépendance) la semaine prochaine. Les marchands, eux ont trouvé comment augmenter leurs ventes, les masques sont leur nouvel eldorado (photo).

#masque, #covid19, #israel

 

photo @pataline.life

note enregistrée jeudi 23 avril

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel