Début de fin de confinement en Israël

Imprimer

Aujourd'hui lundi 20 avril, une partie des employés ont pu retourner travailler sur leur place de travail, autant que cela soit possible, et si le travail à distance ne pouvait pas être effectué. Petit à petit les administrations vont ré-ouvrir au publique ce qui promet une belle pagaille ou balagan en hébreu. Dans la foulée, il a été décidé que les personnes sans masque sur les espaces publiques devraient s'acquitter d'une amende de 200 shekels, soit un peu plus de 50chf. Les citoyens sont maintenant autorisés à se déplacer au maximun à  500mètres de chez eux pour faire du sport, autant vous écrire, qu'hier, la plage était "pleine" de sportifs. Pleine modérément, mais quelques wind-surfer ont profité du temps venteux pour s'aventurer sur les vagues.

Dans le même temps hier, pendant que Gantz et Netanyahou, tentent toujours de concilier inconciliable, ou l’interminable conciliabule....des manifestants à 2mètres sur 2mètres, respectant ainsi strictement  les consignes du ministère de la santé (misrad habriout) sur la place kikar rabin, protestaient contre l'impasse politique, puisque malgré 3 élections, et après une année, le gouvernement n'est toujours pas élu et n'a aucune possibilité -par exemple- de faire voter un budget.

Moshe Ya'alon, dit Boggie, ex numéro 3 de Kahol Lavan, pour son parti Telem,  continue d’exhorter Gantz a ne pas continuer les négociations avec Netanyahou. En effet, actuellement, la formation du gouvernement est au main de la Knesset. Yair Lapid, lui parlant au nom de "Yesh Atid" (il y a un futur), à quand  lui a dénoncer les tentatives désespérées de Netanyahou de détruire la démocratie israélienne:  les négociations porteraient (bruit de couloir) sur le fait de désavouer le pouvoir de la Cour suprême.

Aujourd'hui, le  ministère de la Santé a annoncé que le nombre de patients dans un état grave a vu une baisse de 11 % au cours des 24 dernières heures ; le nombre de patients COVID-19 ayant besoin d'un soutien ventilateur diminue de 3.6 %. Les assemblées et minyam (assemblée de prière),  de moins de 19 personnes,  sont à nouveau autorisés avec des restrictions de distanciations sociales.

Et toujours en fin de soirée, soit entre 20heures et 22 heures, Netanyahou prend la parole en unique (ou presque) manager de la crise , de peur sans doute que l'on l'oublie. Et surtout, ce soir jusqu'à demain soir (puisque le jour juif commence à la tombée de la nuit),  les sirènes dans tout le pays résonneront pour marquer le début des commémorations deYom Hashoa, . En cette période de pandémie, plusieurs cérémonies seront visibles via internet, dont celle du mémorial de la Shoah ou Yom Hashoa online ceremony.

 

Une photo de la campagne du 17/4/2019, soit une année les femmes "bleu-blanc" manifestaient sur la Tayalet de Tel-aviv, avec insouciance. Suivez moi sur Instagram @pataline.life

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel