• Quelques jours avant Pessah...

    Imprimer

    Je reçois beaucoup de commentaires négatifs, quand à ma plume.

    Bien, je vais donc, mettre à plat quelques faits.

    Israël est un état juif. Le premier ministre (bien malheureusement et à l'insu de mon choix) Benjamin Netanyahou.

    De fait, Monsieur B.N est le représentant politique de l'état. Il n'est pas l'état. Par exemple, si je critiquais Mme Simonetta Sommaruga pour ses décisions, je ne critiquerais pas l'essence même de la confédération. On distingue la femme représentante pour un an de la confédération et la structure de l'état confédéré. C'est la même chose avec M.BN. je critique sa politique. Pourquoi?

    Parce qu'actuellement le salaire minimal heure est de 35 Shekels, et la plupart des personnes sont payées entre 35-55 Shekels,  à titre de comparaison, un yaourt nature est 2.5 shekels de 200 gr. En suisse, un pot de yaourt  nature "denner" est 80cts (de mémoire) de 500gr. C'est à dire qu'en suisse, j'ai pour le même prix plus du double de yaourt, pour un pouvoir d'achat 3 fois plus  haut !!

    Et personnellement, j'en ai marre, comme beaucoup d'israéliens, que des non-israéliens, gauchistes ou bibistes, ou quels qui soit, nous donne des bonnes leçons de comment et quoi voter. Les personnes qui m'inondent de messages - ne savent- ni ne comprennent la vie israélienne au quotidien.

    Et j'estime que si l'on dénonce ces abus de pouvoir, nous arriverons à un état plus juste pour les citoyens israéliens. Car Israël, est un état de bientôt 9 millions d'habitants. Et parmi ces habitants, il y a des personnes non -juives, comme les druzes ou des chrétiens.

    La population a été multipliée par 10 et on annonce 15.8 millions d'habitant en 2048. Et un état, doit se gérer sans corruption. Malheureusement ou il est ainsi, que l'état israélien est juif et moyen-oriental.

     

    (photo myhebrewlearning.com instagram)

    Lire la suite

  • mesures israéliennes de confinement

    Imprimer

    En Israel, les mesures de confinement  ont été prises assez rapidement. Vers le 3 mars, après les premières mesures de "bidoud" (confinement en hébreu, soit 14 jours à la maison),pour les personnes qui revenaient d'Italie, le decret est tombé pour les personnes qui revenaient de Suisse, France, Autriche et d'Allemagne. Le fait est que ces mesures ont été prises - évidemment- pour protéger la population, mais aussi très rapidement, car le système de santé israélien, est depuis des années soumis à de fortes mesures de restrictions budgétaires qui ont fortement impacté la qualité des soins. Le nombre de lit disponibles est au plus bas. De fait, il n'y a que  moins de 300 lits libres (il y a 15 jours) et les services de soins intensifs risquent d'être très rapidement débordés. Manu militari, l’hôpital hadassa de Jérusalem a installé 40 lits supplémentaires pour faire face....

    Lire la suite

  • démocratie israélienne est suspendue ....

    Imprimer

    Aujourd'hui,  Netanyahu et Edelstein ont décidé "comme ca" de fermer la Knesset,  la démocratie israélienne est par conséquent suspendue.

    Oui, le virus offre à Nettanyahu,"la chance" qu'il n'attendait plus. Il a déjà suspendu les tribunaux, donc à l'oubliette, sa convocation au tribunal et maintenant que Benny Gantz a été nommé pour former en 28 jours un gouvernement et qu'il a pu déposé une demande,   puisqu'il a une majorité de 61 députés à la Knesset, afin de former un gouvernement. Netanyahu et Edelstein ont profité de la crise pour fermer la Knesset.

    Impossible donc, de former un gouvernement. A  la radio, beaucoup de commentaires, disant qu'ils sont en train de jeter à la poubelle cette démocratie qui refuse de lui donner une majorité.

    Car on a beau calculer comme on veut, Netanyahu n'a pas la majorité. C'est un fait, et cela fait plus d'une année qu'il ne l'a plus et conserve un pouvoir, qu'il n'a plus démocratiquement.

    Alors oui, nous les citoyens nous sommes inquiets, du virus, de la contagion qui s'étend, mais nous nous inquiétons  aussi de l'avenir de la démocratie israélienne, car après le virus, il faudra bien vivre, et nous souhaitons de vivre libre, dans le respect de tous les citoyens et pas dans une pensée unique.