25/01/2016

Demain, j’enlève le haut!

via http://frblogs.timesofisrael.com/demain-jenleve-le-haut/

par Shmuel Trigano

Le stupéfiant débat auquel a donné lieu la recommandation du président du Consistoire de Marseille de ne pas porter de kippa dans la rue pour éviter les agressions nous offre un extraordinaire travelling sur la façon dont la France « gère » la « question juive » depuis les années 1980.

 Le fait massif et absolument étourdissant est que ce débat ne porte pas sur le scandale que représente la situation qui a été à l’origine de ce conseil de prudence. Personne ne s’étonne – ou alors cinq minutes – qu’un adolescent français de 15 ans soit prêt à commette un crime de sang au nom de l’islam, au nom d’une guerre de religion.

Qui se scandalise que le milieu musulman français ait produit ces comportements? Qui s’indigne de ce que les autorités de l’islam ne condamnent pas massivement et clairement ces meurtres? Non, le « débat » porte sur la kippa et finit, avec Braumann, Zemmour et d’autres dans les accusations de communautarisme lancées aux Juifs. Pincez-vous pour voir que vous ne révez pas!

....

L’ennui c’est que celà s’est fait aux dépens des Juifs, injustement rendus responsables des avanies qu’ils subissaient. On a préféré les dénationaliser symboliquement pour sauvegarder la « religion de paix », en renvoyant dos à dos, « hors-France » les protagonistes.

Un ministre était allé jusqu’à « comprendre » pourquoi les jeunes musulmans s’en prenaient aux Juifs avec ce que le « sionisme » faisait aux Palestiniens. Toute la charge de l’accusation est ainsi retombée sur le « sionisme », quintessence de l’exécration (au point que des personnages publiques comparent l’alyah au départ pour le djihad) à ce que l’on peut constater à longueur de temps dans les médias, l’opinion, jusqu’à l’obsession maladive de l’Union Européenne à l’encontre d’Israël.

...

C’est la fin de ce système, le refus des Juifs de « jouer le jeu » que manifeste le fait d’enlever la kippa. Le débat actuel, du côté institutionnel juif comme national, ne fait que réagir à cette « menace » sur le théâtre des illusions.

article complet http://frblogs.timesofisrael.com/demain-jenleve-le-haut/

12/01/2016

Jérusalem: journée sans pantalon

Les habitants de Jérusalem n'ont ni froid aux yeux, ni aux jambes le dimanche 10 janvier a eu lieu la journée « sans pantalon » où ils ont pris le tram sans pantalon


http://coolisrael.fr/27398/une-journee-sans-pantalon-dans...

29/12/2015

Médiapart et le choix des mots

« Des agents de police israéliens ont abattu samedi un Palestinien qui tentait d’attaquer à l’arme blanche un policier près de la vieille ville de Jérusalem, a déclaré une porte-parole de la police. Il s’agit du 126e Palestinien tué depuis le début des attaques de ce genre, en octobre. Vingt Israéliens et un ressortissant américain ont également trouvé la mort au cours de la même période. » (Médiapart, 27/12/2015)

Ce sont les mots choisis par Médiapart pour relater un fait, devenu malheureusement fait divers depuis le début de ce qu’on appelle la troisième infifada ou « intifada des couteaux ». La première phrase du compte-rendu est objective et précise. La seconde phrase, « Il s’agit du 126e palestinien tué… » manque de justesse. Il serait plus honnête de dire le 126e Palestinien « abattu » pour être plus proche de la vérité. C’est dans la troisième phrase que le choix volontaire des mots crée une confusion pour le lecteur non averti. « Vingt Israéliens et un ressortissant américain ont également trouvé la mort » occulte le fait qu’ils ont été assassinés. Trouver la mort se dit plutôt d’une mort accidentelle. Les dessinateurs de Charlie Hebdo n’ont pas « trouvé la mort ». Les clients d’Hyper Cacher non plus, ni ceux du Bataclan. Ils ont tous été assassinés par des terroristes. Le terme « également » sème lui aussi la confusion. Ce choix voulu des mots n’est pas de l’information mais une forme pernicieuse et sophistiquée de manipulation.
Médiapart n’est pas seul à s’opposer à l’occupation des territoires par Israel. Moi aussi j’y suis opposé. Et c’est justement pour cela que je suis précis dans le choix des mots. Quand en Israel, dans une discussion, quelqu’un me dit qu’Ytzhak Rabin est mort en 1995, je prends soin de l’interrompre immédiatement et de dire « Rabin n’est pas mort! » ce qui provoque une surprise violente, et après un temps d’arrêt j’ajoute « Rabin a été assassiné! »

https://www.facebook.com/michelkichka/?fref=ts

suite http://fr.kichka.com/2015/12/28/le-monde-et-le-choix-des-mots/

source

28/12/2015

Israël: 607 bébés palestiniens sauvés au CHU Hadassah

Israël: 607 bébés palestiniens sauvés par des cardiologues israéliens du CHU Hadassah

Une fois sur deux, les mariages palestiniens sont consanguins, ce qui provoque un taux de malformations congénitales du cœur trois fois plus élevé que dans la population générale. Au CHU Hadassah, sous l’impulsion de médecins juifs français, une équipe mixte de cardiologues israéliens et palestiniens a pris soin de 607 enfants palestiniens depuis 2005. Et tout cela sans frais car le seul ennemi commun est la maladie cardiaque.

Il y a quatre ans, une palestinienne enceinte de Hébron a été envoyé au Centre médical Hadassah à Jérusalem. La mère souffrait d’une maladie auto-immune, le lupus. Les anticorps dans son sang avaient traversé le placenta, provoquant le blocage cardiaque de son fœtus.

Nous avons accouché le bébé immédiatement et implanté un stimulateur cardiaque.Elle est rentrée chez elle deux ou trois semaines plus tard et elle est en bonne santé actuellement », explique le professeur Azaria Rein, le chef de cardiologie pédiatrique à Hadassah et le cofondateur de Un Cœur pour la Paix, en partenariat avec Hadassah pour le soin des enfants palestiniens souffrant de maladies cardiaques congénitales.

« Nous avons beaucoup d’histoires semblables, mais celle-ci était particulièrement dramatique.»

suite source http://www.europe-israel.org/2015/08/israel-607-bebes-palestiniens-sauves-par-des-cardiologues-israeliens-du-chu-hadassah/

16/12/2015

Yotam, 15 mois, l'affreux sioniste

Le petit Yotam, 15 mois, un affreux sionniste a été blessé lors de l’attentat de Jérusalem lundi, a perdu le pied dans cette attaque terroriste, jusqu'à quand les médias  vont-ils justifier ce type d'attaque et d'autres fanatiques, vont-ils continuer à soutenir le terrorisme visant les juifs?

 Les médecins ont malheureusement été contraints de lui amputer le pied cependant la cicatrisation doit correctement afin de ne pas avoir à amputer une partie de la jambe et qu’ils puissent lui placer une prothèse.

Il était sans doute disproportionnée de tuer l'assassin ?

yotam-300x203.jpg

bebe-amput%C3%A9.jpg

22 morts et 252 blessés, c’est le bilan des attentats en Israël de ces 3 derniers mois par Jeremy Gozlan (Tel-Avivre)

21 personnes ont été sérieusement blessées dont 7 grièvement. 36 personnes ont été blessées plus modérément et 177 personnes n’ont subi que de légères blessures, ce sont les chiffres du Magen David Adom, sans oublier 95 personnes traitées par MDA pour anxiété et stress post-traumatique.

Ces chiffres malheureux sont le résultat de 169 attaques dont 74 par jet de pierres (il faut comprendre des roches de pas moins de 2 kg), 68 coups de couteau, 19 attaques à la voiture bélier, et 8 fusillades.

par Jeremy Gozlan – Tel-Avivre –

Et c'est nous, qui sont "disproportionnés", merci.

20/10/2015

Rapport: des fonctionnaires de l’ONU incitent à assassiner des Juifs, appellent à “poignarder les chiens de sionistes”

enève, le 16 Octobre 2015 –  des membres du personnel des Nations Unies utilisent l’imprimatur de leurs positions officielles pour inciter les palestiniens à poignarder et à tirer sur les Juifs israéliens. Un employé de l’ONU appelle sur ​​Facebook à «poignarder les chiens sionistes”, selon un nouveau rapport publié aujourd’hui par UN Watch, l’organisation non gouvernementale basée à Genève accrédité par l’Organisation des Nations Unies avec pour mandat de surveiller le respect de sa propre charte par l’organisation mondiale.

UN Watch a présenté le rapport aujourd’hui à Ban Ki Moon, Secrétaire général de l’ONU, à Pierre Krähenbühl, chef de l’UNRWA, et à Samantha Power, ambassadrice des États-Unis qui, avec 400 millions de dollars de subvention annuelle est le plus grand bailleur de fonds de l’UNRWA.
Voici la déclaration de M. Hillel Neuer , directeur exécutif de UN Watch: “L’ONU et les plus grands donateurs de l’UNRWA, tout comme le gouvernement des États-Unis doivent agir immédiatement pour licencier des employés qui incitent à un antisémitisme meurtrier et qui alimentent la pandémie mortelle des attaques palestiniennes contre des Juifs israéliens. Cette pandémie a fait des victimes innocentes: hommes, femmes et enfants, âgés de 13 à 78 ans.”

Lire la suite

29/09/2015

Terrified Jewish Children Hounded by Muslim Mob

Watch: Terrified Jewish Children Hounded by Muslim Mob

Difficult to watch: Children cry as Arab mobs target Jewish families on the way to the Kotel in Old City of Jerusalem over Sukkot.

source
http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/201180#.Vgqb_3s7t59