26/01/2016

lâche attaque au couteau sur une jeune femme de 24 ans

Deux lâches ont sauvagement attaqué deux jeunes femmes au couteau. L'une des deux a succombé ce matin mardi à ses blessures.

Shlomit Krigman, âgée de 24 ans, a succombé mardi matin à ses blessures à l’hôpital Hadassah du Mont Scopus à Jérusalem. Elle avait été poignardée lundi soir à Bet Horon en Cisjordanie. Une autre Israélienne est toujours hospitalisée après avoir été elle aussi poignardée au cours de la même attaque par deux terroristes palestiniens qui ont été tués.
Deux Israéliennes ont été poignardées lundi après-midi dans le village de Beit Horon en Cisjordanie. Les deux victimes ont été transportées vers des hôpitaux de Jérusalem.

lire sous http://topmonde.com/attentat-beit-horon-shlomit-krigman-2...

25/01/2016

Demain, j’enlève le haut!

via http://frblogs.timesofisrael.com/demain-jenleve-le-haut/

par Shmuel Trigano

Le stupéfiant débat auquel a donné lieu la recommandation du président du Consistoire de Marseille de ne pas porter de kippa dans la rue pour éviter les agressions nous offre un extraordinaire travelling sur la façon dont la France « gère » la « question juive » depuis les années 1980.

 Le fait massif et absolument étourdissant est que ce débat ne porte pas sur le scandale que représente la situation qui a été à l’origine de ce conseil de prudence. Personne ne s’étonne – ou alors cinq minutes – qu’un adolescent français de 15 ans soit prêt à commette un crime de sang au nom de l’islam, au nom d’une guerre de religion.

Qui se scandalise que le milieu musulman français ait produit ces comportements? Qui s’indigne de ce que les autorités de l’islam ne condamnent pas massivement et clairement ces meurtres? Non, le « débat » porte sur la kippa et finit, avec Braumann, Zemmour et d’autres dans les accusations de communautarisme lancées aux Juifs. Pincez-vous pour voir que vous ne révez pas!

....

L’ennui c’est que celà s’est fait aux dépens des Juifs, injustement rendus responsables des avanies qu’ils subissaient. On a préféré les dénationaliser symboliquement pour sauvegarder la « religion de paix », en renvoyant dos à dos, « hors-France » les protagonistes.

Un ministre était allé jusqu’à « comprendre » pourquoi les jeunes musulmans s’en prenaient aux Juifs avec ce que le « sionisme » faisait aux Palestiniens. Toute la charge de l’accusation est ainsi retombée sur le « sionisme », quintessence de l’exécration (au point que des personnages publiques comparent l’alyah au départ pour le djihad) à ce que l’on peut constater à longueur de temps dans les médias, l’opinion, jusqu’à l’obsession maladive de l’Union Européenne à l’encontre d’Israël.

...

C’est la fin de ce système, le refus des Juifs de « jouer le jeu » que manifeste le fait d’enlever la kippa. Le débat actuel, du côté institutionnel juif comme national, ne fait que réagir à cette « menace » sur le théâtre des illusions.

article complet http://frblogs.timesofisrael.com/demain-jenleve-le-haut/

18/01/2016

Tariq Ramadan ou la pente glissante

Tariq Ramadan condamne les attentats, mais pas tous. En effet, T.R fait un distinguo entre mauvais et bons terroristes, pardon, combattants.

En effet, un tueur armé d'un couteau qui tente d'assassiner ou assassine un soldat israélien, est un combattant, peu importe si l'homme ou la femme est armé-e, de dos ou de face, et l'endroit qu'il se trouve, le soldat est une cible.

Le soldat  sans uniforme, donc n'est plus une cible ? ....

Doit-on donc s'indigner -sélectivement- selon le nom des victimes ou leurs nationalités?

Pour les assassins de la rédaction de Charlie Hebdo,  il y avait une justification de tuer les auteurs- de dessin. Donc, comment faire le tri?

Hier, une femme, 38 ans, mère de 6 enfants, a été poignardée en Judée-Samarie (à souligner le mot Judée) par un "combattant" ou un terroriste?  est-ce que le fait d'habiter dans un endroit qui est revendiqué par d'autres, permet l'assassinat?

Les propos de Tariq Ramadan, sont certes louables, en condamnant "certains" terroristes, cependant il justifie aussi l'assassinat d'autres.

 

 (un moment d'absence et la note a été publiée avant la fin de sa rédaction)

©Rose_tel_aviv

source: Tariq Ramadan sur la RTS

Tariq Ramadan: "Il n'y a pas de violence légitime. Il y a une résistance légitime"

08/01/2016

ma page facebook

bonjour à tous, vous pourrez retrouver désomais mes notes sur ma page facebook:

https://www.facebook.com/rosetelaviv/?

N'oubliez pas de cliquer sur like

Shabbat Shalom

28/12/2015

"Mohammed", le prénom le plus donné aux bébés en Israël en 2014

Le Bureau central des statistiques israélien a indiqué dans un rapport que le nom le plus donné aux nouveau-nés en Israël en 2014 est Mohammed.

"Ce nom est très commun dans la population car il est donné à un garçon musulman sur sept", précise le rapport du Bureau central des statistiques.

En comparaison, les noms les plus communs chez les Juifs et les jeunes filles musulmanes ont été donnés à un enfant sur 40.

Ainsi quelques 2.650 Mohammed sont nés en Israël en 2014, contre 2.000 Noam (1.600 garçons et 400 filles).

Chez les Juifs, après Noam arrivent Ori, David, Yosef, Eitan, Ariel, Daniel, Yehonatan et Moshe.

Certains de ces noms ne sont pas spécifiques à un genre. Par exemple, 1300 garçons et 500 filles ont été prénommés Ariel.

suite

Israël: 607 bébés palestiniens sauvés au CHU Hadassah

Israël: 607 bébés palestiniens sauvés par des cardiologues israéliens du CHU Hadassah

Une fois sur deux, les mariages palestiniens sont consanguins, ce qui provoque un taux de malformations congénitales du cœur trois fois plus élevé que dans la population générale. Au CHU Hadassah, sous l’impulsion de médecins juifs français, une équipe mixte de cardiologues israéliens et palestiniens a pris soin de 607 enfants palestiniens depuis 2005. Et tout cela sans frais car le seul ennemi commun est la maladie cardiaque.

Il y a quatre ans, une palestinienne enceinte de Hébron a été envoyé au Centre médical Hadassah à Jérusalem. La mère souffrait d’une maladie auto-immune, le lupus. Les anticorps dans son sang avaient traversé le placenta, provoquant le blocage cardiaque de son fœtus.

Nous avons accouché le bébé immédiatement et implanté un stimulateur cardiaque.Elle est rentrée chez elle deux ou trois semaines plus tard et elle est en bonne santé actuellement », explique le professeur Azaria Rein, le chef de cardiologie pédiatrique à Hadassah et le cofondateur de Un Cœur pour la Paix, en partenariat avec Hadassah pour le soin des enfants palestiniens souffrant de maladies cardiaques congénitales.

« Nous avons beaucoup d’histoires semblables, mais celle-ci était particulièrement dramatique.»

suite source http://www.europe-israel.org/2015/08/israel-607-bebes-palestiniens-sauves-par-des-cardiologues-israeliens-du-chu-hadassah/

15/11/2015

La Marseillaise et l’Hatikva ont retentit Place Rabin à Tel Aviv

La Marseillaise et l’Hatikva ont retentit ce soir Place Rabin comme un témoignage de solidarité du peuple israélien au peuple français, une volonté farouche de soutenir la France dans un malheur que les Israéliens ne connaissent que trop.

http://www.tel-avivre.com/2015/11/15/la-marseillaise-et-lhatikva-ont-retentit-place-rabin-a-tel-aviv-en-hommage-aux-victimes-de-paris/