03/09/2008

télephonez moi

la vie c'est pas facile, chacun l'a plus ou moins testé à son échelle à un moment de sa vie. Plus ou moins nos drames personnels nous touchent et alors on en oublie que d'autres sont bien plus malheureux ou meurent de faim...subissent les pires tortures. Peu nous importe. A ce moment là, le monde s'arrête, il n'y a plus que vous et vos malheurs.

 A qui ce n'est jamais arrivé de craquer ?  lèvez la main!!  à ceux qui ont pleurés en cachette ou dans la rue, avec bruit ou doucement, ceux qui ont hurlé, ou ceux qui ont geint, ou d'autre qui n'ont pas pu émettre un son. Chacun aussi notre manière de s'exprimer, toutes différentes.

 Moi, par exemple, j'ai une caractéristique, je fais tout de travers, non j'exagère, je m'exprime mal, surtout sous le coup d'une émotion, je bredouille, je cafouile, je m'em'ele les paluches.

Y a des personnes qui vous font des discours avec une grande emphase, moi, je bégaille.

Alors au lieu d'atteindre mon but et d'avoir l'effet escompté, hop, évidement tout va de travers.

(j'ai déjà fait du yoga, merci pour le conseil)

Bref, ben l'autre jour, c'était un jour comme çà, vous ne savez plus trop comment, tout part de travers et finalement vous vous retrouvez à pleurer. Simplement, là un homme s'approche et dis "pourquoi tu pleures" ....et pas le temps de dire "ouf" celui ci se carapate avec votre télephone.

Est-ce que cela aurait pu arriver en Suisse? sans doute? Combien de fois j'ai vu qu'on profitait des faibles et c'est souvent comme çà qu'on reconnait les Vautours, moi c'est comme cela que je les appelles. 

Les vautours, sont là pour guetter les gens dans le besoin, c'est tellement plus facile de cracher sur les faibles que sur les "gros".

Ici les vautours profitent de vous, car vous ne parlez pas bien ou que vous ne savez pas comment ca marche, ca passe par le chauffeur de taxi (bon aussi c'est dans tout les pays du monde) , le mec qui vous rend pas la monnaie correctement, l'ouvrier qui fait des prix de fous, bref tout ceux qui profite de votre bonne mine..

comme tout les pays du monde, mieux vaut être riche et en bonne santé. Mais ici, pas de pitié pour les faibles. Est-ce exacerbé par la chauleur? l'insecurité? le manque d'aide sociale? la pauvreté? la guerre? le terrorisme ? la difficulté du quotidien ? dans tout les cas, je préfère à choisir être celle qu'on roule que celle qui vole. 

Lorsque je marche dans les rues, j'ai pas peur des bombes, ni des terroristes, j'ai juste peur des vautours..

Et puis, il y a ceux qui vous tendent la main, alors ceux là, ils nous tiennent chaud et leur geste ont d'autant plus de valeurs, qu'on sait que eux non plus leur vie n'est pas facile...

main.png

15:31 Écrit par Rose Tel-aviv | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook