12/09/2010

La Traque D'Eichmann

Voilà, je traverse une crise grave de boulimie "litteraturesque ;-)"? lol et je finis ou presque "la Traque d'EICHMANN". Enfin un bouquin! bon, certes ce n'est pas de la littérature: Tant pis!

Cependant les faits sont 9782262026479.giflà, les recherches historiques, enfin un mec qui sait ce qu'il écrit çà fait plaisir!!

L'auteur nous tient en haleine, il sait créer un suspens et on s'arracherait les cheveux de voir ce salaud -presque- s'en sortir si facilement.

Une traque plutôt dans l'autre sens, car Eichman mène la barque, jusqu'au jour où....

On découvre aussi les rouages de l'après-guerre et son ambiance politique à faire frémir. Une odeur d'après-guerre assez indigeste.

Vous serez pris dans ce chasse haletante et vous serez supris de dévorer les pages pour savoir enfin comment, se dénouera cette histoire, dont pourtant vous connaissez la fin.

 

A lire avant ou après -pour ceux qui ne l'aurait lu- le livre "Eichmann à Jérusalem" de Hannah Harendt.

autre critique

http://desgoutsetdeslivres.over-blog.com/article-la-traque-d-eichmann-de-neal-bascomb-51705606.html

pour en savoir un peu sur Eichmann

http://fr.wikipedia.org/wiki/Adolf_Eichmann

livre d'H.Harendt

http://www.futurquantique.org/?p=3272

Eichmann-00821-zw-final-fullzize.jpg

13:37 Écrit par Rose Tel-aviv dans Culture | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook

07/09/2010

qui a tué Arlozoroff? livre

Voilà, je l'ai lu, ouf! FINI- et ben désolée, malgré un titre accrocheur, le livre part en sucette. Et c'est bien dommage car on réunit là, les acteurs, un sujet et ses intrigues qui auraient pu faire un livre et un film excellent.

http://tobienathan.wordpress.com/2010/05/06/qui-a-tue-arlozoroff/

L'auteur, qui pourtant n'est pas à son premier ouvrage a du mal le long du livre à se décider sur son intrigue, d'ailleurs : je ne l'ai pas trouvée.

Dès les premières pages, Tobie Nathan nous donne sa version de l'histoire. Deux arabes commendités par quelqu'un (on l'apprendra à la fin) assassine Arlozorov sur la plage de Tel-aviv.

Jusque là rien de nouvearlomoy.jpg?w=150&h=241au ou presque, bref.

Après le sujet du livre, un journaliste qui se prend pour Sherlock Holmes part à Tel-aviv pour mener sa propre enquête. Alors d'invraisemblance en délire? ou fantasme, l'auteur nous surprend par son incompétence, sauf sur sa description de Tel-aviv.

Le "héros", dont le seul fait est de communiquer sur internet avec une inconnue, pour déballer les plâteries- (les hommes sont bien connus pour çà - l'auteur- tombe dans ces caricatures débiles- que "j'adoore" sic!) Bref, de platitude en désolation, le livre nous déçoit, malgré les 2 premiers chapitres qui nous fesait allécher une vraie histoire-policière sur fond de politque- Et bien NADA.

 

L'auteur hésite entre une histoire de cul avec son héros et cette bonne femme (ah oui, c'est aussi connu, il suffit de cliquer pour baiser- encore une de ses caricatures que j'adooore!!") bref, ou l'histoire de cul entre Arlozorov et la femme de Goebbels. Bref, rien que ce fait me laisse vraiment pantoise. Cette femme qui aurait tout du refrigérateur atomique serait une insatiable nymphomane; bon que cette femme est des troubles psychotiques, et à tendance psychopathe, m'aurait semblé plus vraisemblable.

Bref, tout le long du livre, on se demande ou l'auteur veut en venir, et franchement après l'avoir lu, je ne serais vous répondre: Histoire d'amour? fantasme hérotique? délire politique?

La seule hypothèse c'est que Tobie Nathan, veut tellement que cette histoire ne soit pas un assassinat politique entre juifs, qu'il est prêt à inventer n'importe quoi.

Bref, à lire si vous ne connaissez pas Tel-aviv et  (l'histoire ?d'Israël) et vous donnera - enfin un peu de son atmosphère, quand au reste, c'est à jeter.

09:45 Écrit par Rose Tel-aviv dans Culture | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook

09/08/2010

La bar mitsvah de Samuel

La bar-MISTVAH  de Samuel, est un livre de David Fitoussi. Un qulivre irrevérenscieux, d'un garçon en plein puberté....Ce joli livre sorti en poche, n'a quelques 274 pages, le format idéal pour le prendre à la plage, en plus, il égaillera votre journée ensoleillée par des aventures burlesques et amusantes.

Selon Biba, un livre drôle et décapant.

Pour moi, c'est un livre à lire, pour tous ceux qui ne souhaitent pas aller habiter à Montréal, et pour ceux qui se demandent pourquoi on ne peut pas choisir sa famille :-))) mdr!

extrait:

"tu crois vraiment à ces conneries? Tu sais que la religion, ça fout le bordel sur la planète. Vous n'en avez pas marre de vous faire persécuter? ..."

autre résumé :

http://www.renaud-bray.com/Livres_Produit.aspx?id=988924&def=Bar-mitsva+de+Samuel%28La%29%2CFITOUSSI%2C+DAVID%2C9782922944501

988924-gf.jpg

La bar-mitsva de Samuel est un premier roman irrévérencieux. Samuel, un enfant juif né dans les banlieues chaudes de Paris, raconte sans s'excuser. Sa mère prie pour gagner à la loto ou pour le décès de son père avec une trêve à la fête de kippour, elle terrorise les enfants avec un cintre et souhaite tellement passer pour une Française qu'elle prétend n'avoir jamais mangé de couscous. Un jour, elle colle même un petit mot sur sa boîte aux lettres où il est inscrit « sale Française » et, enfin, s'échappe au Canada avec son nouveau mari. Samuel s'habille avec les gaines de sa grand-mère, ses parents s'envoient des lettres d'injures en découpant les lettres de l'alphabet dans les journaux pour en accentuer l'effet. C'est à Montréal, dans le quartier Snowdon, que le petit David découvre son identité, décide de manger cacher, menace sa mère de porter la kipa en public et projette de visiter le mur des lamentations et les bordels de Tel-Aviv. Le roman de David Fitoussi est un guide de survie pour le nouvel arrivant ou un manuel pour quiconque souhaite faire fortune en immobilier à Montréal, malgré la crise.

 


09:15 Écrit par Rose Tel-aviv dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook

02/05/2010

Les juifs de Balzac

Les Juifs de BALZAC

Ils s'appellent Nucingen, Gobsek, Magus, Moïse Halpersohn, Nathan, Judith, Esther... et font partie des personnages dépeints par Balzac dan La Comédie humaine.
Ils ont des patronymes célèbres, Rotschild, Heine, Samuel Caën, la tragédienne Rachel et ont cotoyé le romancier.
Quel regard Balzac, aueur, réaliste, a-t-il porté sur ces personnages juifs fictifs ou réels insérés dans cette société du XIXème siècle en pleine mutation économique ?
De quelles caractéristiques singulières, Balzac, auteur visionnaire, a-t-il doté ses personnages juifs ? S'est-il éloigné de certains stéréotypes ?

Lire la suite

11:44 Écrit par Rose Tel-aviv dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook