15/06/2010

festival des cultures juives

Présentation du Festival

Un festival unique au coeur de la capitale (paris) du 13 au 28 juin

Le Festival des Cultures Juives propose 15 jours de manifestations culturelles éclectiques et originales (conférences, concerts, expositions, films, théâtres, visites) destinées à faire découvrir la richesse et la diversité de la culture juive de par le monde, dans un esprit d'ouverture, de dialogue et d'échanges.

Sa vocation est triple :
  • Découverte d'une culture juive plurielle
  • Mémoire et héritage d'un patrimoine qui a marqué les âges
  • Ouverture et affirmation d'une culture juive ouverte sur la Cité

Un concept original

Un Festival au coeur du Marais

Le Festival des Cultures Juives se déroule tous les étés, au mois de juin dans le Marais, quartier emblématique de l'histoire de la communauté juive qui y a inscrit sa culture.

Une programmation éclectique et de qualité

La programmation est à la fois festive (concerts, représentations théâtrales, spectacles), ludique (expositions, ateliers, projection de films) et académique (conférences, tables-rondes).

Un festival ouvert à tous les publics

Le festival s'adresse à un large public, amateur ou connaisseur, ainsi qu'à tous les âges.

L'engagement de la Ville de Paris

Fort de son succès populaire, le Festival est inscrit au calendrier officiel de la Ville de Paris au même titre que « Paris plage » ou « Nuit blanche ».

Le Maire de Paris accueille chaque année la soirée d'ouverture du Festival à l'Hôtel de Ville.

Les partenaires : une collaboration originale

Depuis sa création, le Festival a réuni 80 partenaires institutionnels, associatifs, publics ou privés.

  • Fonds Social Juif Unifié, porteur du projet
  • Municipalités (Mairies des 3e et 4e arrondissements, Mairie de Paris)
  • Ambassades (Israël, Pologne)
  • Institutions et associations culturelles
  • Hauts lieux culturels de la Capitale

http://culture.fsju.org/festivalculturesjuives/

logo.jpg

19:46 Écrit par Rose Tel-aviv dans Culture | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook

22/01/2010

le film des frères Cohen: petit lexique

Avant Shabbat, un petit lexique destiné à ceux qui aimerait aller voir le dernier des frères Cohen, mais qui manquent de connaissances hébraïques et de culture juive. Quelques explications sans prétention:

Il y a en effet, tout le long du film plein de "coups d'oeil". les premières minutes du films sont en Yiddish et raconte l'histoire d'un Dibbouk.

Dibbouk: d'après wikipédia Un dibbouk ou dybbouk (דיבוק signifiant "attachement") est, dans la mythologie juive et kabalistique de l'Europe de l'estt, un esprit ou un démon qui habite le corps d'un individu auquel il reste attaché. Un dibbouk peut être exorcisé.

pour moi, le dibbouk est l'équivalent d'un fantôme, d'un esprit négatif.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dibbouk

La scène est aussi -je pense- pour rappeler les souffrances endurées des peuples des pays de l'Est, j'imagine que les frères Cohen sont d'origine de ses pays, beaucoup d'immigrés juifs de l'est , sont partis aux USA, fuyant les pogroms.

SHIVA shiva, vient du nombre 7 (sheva) on en a parlé dans Shabbat (pour ceux qui lisent) et dans le contexte, signifie les 7 jours de deuil d'une famille doit observer pour le déces d'un proche parent (mère, père, frère, soeur.....)  pour les curieux:  http://fr.wikipedia.org/wiki/Deuil_dans_le_juda%C3%AFsme

Le clin d'oeil du film est qu'évidement le héros n'a pas à faire shiva pour l'"ami" de sa femme! mdr!

 

Bar Mitsva: je crois que la plupart des gens connaissent mais :-) , c'est LA cérémonie religieuse juive (sortent de "communion chrétienne" pour faire de mauvais parralélisme), l'entrée à part entière du jeune homme dans la communauté. A partir de cette date, il devient responsable religieusement et il est tenu d'observer toute les mitsvots (ou obligations juives) d'oû émoi des parents.

 

Mazal tov, veut dire "félicitations" dans le contexte

Ensuite, et pour finir dans la classe, au début, le rabbin-professeur, conjugue et écrit au tableau "ani holeret habatya" , ce qui se traduit par "je vais à la maison", tu vas à la maison (ata masculin), tu vas à la maison (ate féminin)......

13:34 Écrit par Rose Tel-aviv dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook