20/06/2010

A cinq heures de Paris, de Leon Prudovsky (2008)

A cinq heures de Paris, de Leon Prudovsky (2008), ce film qui a été d'abord déprogrammé est remis à l'affiche en France, je ne l'ai pas vu....mais je vous encourage à aller voir le film, qui paraît-il est sympa.

J'espère qu'il sera bientôt programmé dans vos contrées!

Synopsis :

Yigal est un chauffeur de taxi qui aime la bonne chanson française. Lina est professeur de musique. Elle rêvait de devenir pianiste concertiste, mais la vie en a décidé autrement et elle s'est habituée à vivre sans rêves. Yigal lui aussi a renoncé à ses rêves... ou presque. Il lui en reste un : visiter Paris. Pour cela, il doit juste faire face à sa peur panique de l’avion. Ces deux solitudes, laissées pour compte et perdues dans la ville, vont se rencontrer et s’aimer..... Alors,  soudain, la vie va se mettre à ressembler à un film de Claude Lelouch, et même la banlieue ouvrière de Bat Yam va réussir à ressembler, un peu, à Paris…

Lire la suite

13:26 Écrit par Rose Tel-aviv dans cinéma | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

08/11/2009

cinéma israélien

Le dimanche, pour changer et détendre l'atmosphère: Le cinéma israélien, il est en plein essort et même le monde .fr en parle!! alors! pourquoi vous en priveriez-vous?

Ben moi, j'y vais jamais, ou presque, pour sûr, c'est tout en hébreu, déjà un film américain sous-titré hébreu, je vous raconte pas le mal de crâne!! alors le film complet en hébreu.... :-( mon hébreu restant tristement hésitant....

Le cinéma israélien est toujours très polémique, les israéliens sont très provocateurs envers leur propre société, je pense que c'est un bien et puis aussi un mal. Un bien car la critique permet de se voir et regarder les choses autrement. Un mal, car souvent cette critique très provocatrice sert les détracteurs d'Israel et ils prennent souvent cela pour une justification de leurs opinions haineuses.

Sur ce , j'ai vu le dernier Tarrantino (qui n'est pas israélien, je rassure tout le monde), je me suis dit que je n'étais pas si mauvaise en allemand. Quand au film, dommage, je pense que si le réalisateur s'est bien défoulé, et comme malheureusement mon niveau d'anglais ne m'a pas permis de comprendre la subtilité des blagues. Alors je le regarderais en DVD, voir si il me fait un effet moins BOF.

 

Lire la suite

10:05 Écrit par Rose Tel-aviv dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook