Suisse

  • Il faut plus que des mots

    Imprimer

    Il faut plus que des mots

    Des sentiments mitigés, du choc à la culpabilité en passant par le soulagement

    Dans le service de rééducation de l’hôpital ‘Haïm Sheba il y a foule : des centaines de bénévoles ont suspendu des pancartes et accroché des banderoles pour les soldats blessés, leur distribuant gâteaux, muffins et livres et chantant pour eux. „Nous sommes tout simplement submergés par le nombre de volontaires et avons même dû demander à certains de partir“ explique le professeur Ari Shamiss, chef de service du centre médical. Il vient tout juste de décliner l’offre d’une organisation qui voulait apporter de la soupe aux soldats blessés. „Par cette chaleur, nos garçons  préfèrent l’eau fraîche à la soupe“ nous dit le professeur Shamiss avec un petit sourire. Coordonner les aides n‘est pas toujours chose aisée.

    L’hôpital ‘Haïm Sheba traite actuellement 29 soldats et une famille palestinienne avec plusieurs enfants blessés au cours des combats. „Parmi les soldats, dix ont des blessures relativement graves“ déclare le chef de service, toutes sont dues soit à des tirs de snipers soit à des charges explosives.

     

    Lire la suite

  • Disproportion et nombres de morts

    Imprimer

    Article du Time d'hier, car l'argument de la disproportionnalité est trop souvent repris... Un article du Time d'hier explique la propagande du Hamas qui fait passer les combattants morts du Hamas pour des civils, gonflant ces chiffres de morts civils rapportés par les médias et par l'ONU, et alimentant l'argument de la disproportionnalité reprise par l'opinion publique. Selon cet article, les chiffres donnés de morts civiles de Gaza dans les médias comprennent en grande partie des combattants et non des civils. Les chiffres des morts civiles sont données par le PCHR, reprises sans contrôle par les médias internationaux et les organismes de l'ONU. Cet organisme avait pourtant déjà été désavoué par l'Autorité Palestinienne en 2009 en corrigeant leurs chiffres, cela n'a pas été repris par les médias: parmi le nombre total de morts à Gaza il y avait en réalité 3x plus de combattants morts du Hamas que ceux donnés par le PCHR qui décrivait les autres morts comme des civils. Le rapport Goldstone de l'ONU en 2009 avait été produit sur ces chiffres non corrigés.. Le Hamas a par ailleurs donné la consigne à la population d'annoncer tout mort même combattant comme étant civil... C'est aux journalistes de faire preuve d'éthique et d'honnêteté en recherchant la vérité et remettant en doute les sources qui ont déjà fait preuve de falsifications.

    article en anglais : http://time.com/3035937/gaza-israel-hamas-palestinian-casualties/

  • Un débat convoqué d'urgence à l'ONU sur Gaza

    Imprimer

    Un débat convoqué d'urgence à l'ONU sur Gaza, crée un nouveau "rapport Goldstone" et condamne Israël pour des "grossières violations des droits de l'homme"

     

    *  Vidéo devient virale:  les Palestiniens, l'Iran, la Syrie tentent de faire taire UN Watch

     

    * Confronté à ses propres remarques, l'ambassadeur palestinien ne parvient pas à nier qu'il a affirmé que le Hamas commetait des milliers de crimes de guerre

    Lire la suite