27/10/2015

comment les médias sociaux sont utilisés pour glorifier la haine et encourager l'assassinat

Les médias sociaux comme plateforme d’incitation à la haine : photos d’enfants brandissant des couteaux pour glorifier et encourager le terrorisme

Dans le contexte de la vague d’attaques terroristes qui submerge Israël, les médias sociaux comme Facebook, Twitter et Instagram sont remplis de nombreuses expressions de sympathie et de glorification des attaques. Ainsi, des utilisateurs ont publié des photos de tout-petits enfants brandissant des couteaux, accompagnées de légendes faisant l’apologie et encourageant les attaques au couteau contre les juifs. [1] 

Quelques exemples : 

Sur un compte intitulé « Poignarde » figurait la photo ci-dessous, avec la légende : « Apprenez à vos enfants à aimer la Palestine et à prendre des couteaux, ô habitants de Palestine. La prochaine génération sera celle des couteaux et du massacre ». [2]

http://www.memri.fr/2015/10/25/les-medias-sociaux-comme-p...

13/10/2015

le cynisme du monde.fr

Israël : l’auteur d’une attaque à l’arme blanche roué de coups par des passants
Et oui, d'après le monde, il faut se laisser assassiner!
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/proche-orient/video/2015/10/13/l-au...

21/05/2015

les Palestiniens disent non au « match de la paix » contre Israël

FIFA : les Palestiniens disent non au « match de la paix » contre Israël

ans surprise la Fédération palestinienne de football a refusé mercredi le « match de la paix » contre Israël proposé conjointement par le président de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA), Sepp Blatter, et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Le président Fédération palestinienne de football, Jibril Rajoub, a également réitéré qu’il maintenait sa demande de suspension de la fédération israélienne devant le prochain congrès de la FIFA.

M. Netanyahu a mis en garde mardi le patron du football mondial contre les tentatives palestiniennes de « politisation du sport et du football ».

article complet:

http://www.lemondejuif.info/2015/05/fifa-les-palestiniens-disent-non-au-match-de-la-paix-contre-israel/

24/03/2015

Antisémitisme :Suisse romande : augmentation inquiétante du nombre de cas recensés

CICAD sur la situation de l’antisémitisme en Suisse romande 2014. Le rapport complet est disponible via le lien indiqué dans le communiqué de presse.

 

Rapportanti.pdf 

communiqué

Commcicad.pdf

17/08/2014

Guerre à Gaza: les lecteurs réagissent

Guerre à Gaza: les lecteurs réagissent

JEAN-AUGUSTE NEYROUD VICE-PRÉSIDENT NATIONAL DE L’ASSOCIATIONSUISSE-ISRAËL LAUSANNE

Les articles du «Temps» sur le conflit israélo-palestinien, qui a de nouveau pris des dimensions dramatiques depuis le début de l’été, ont suscité de nombreuses réactions. Nous en publions une sélection

 La faute au HamasL’Association Suisse-Israël déplore l’information très souvent partiale délivrée sur le conflit israélo-palestinien, comme par exemple dans trois articles du Temps du 23 juillet extrêmement critiques envers l’Etat d’Israël. […]

Les interventions malheureuses de nombreux médias contribuent à retarder plutôt qu’à dénouer les problèmes. Quelle est par exemple la finalité du décompte macabre journalier des morts de part et d’autre, présenté comme le score d’un match de football, avec résultats intermédiaires? Faudrait-il davantage de morts israéliens pour rétablir l’équilibre? Mettre sur un même plan un gouvernement israélien très à droite et le mouvement Hamas induit le lecteur en erreur: c’est oublier que l’un est un Etat démocratique et l’autre un groupe terroriste irrédentiste.

 

Au fil des dépêches et des récits, le problème de la construction de tunnels a passé au second plan. Une faction politique palestinienne a préparé une offensive meurtrière en creusant des tunnels débouchant au-delà de la frontière dans le but de semer la terreur en Israël; partout dans le monde, une telle menace stratégique serait considérée comme un acte de guerre de la part du voisin.

 

De plus, l’opération a été soigneusement camouflée en cachant les entrées palestiniennes des tunnels sous des bâtiments publics (hôpital, école, mosquée) ou d’habitation; outre son aspect cynique, elle met en danger la population civile d’une manière que condamne la Convention de Genève, que l’on se plaît à invoquer contre Israël.

 

Lorsque toute la lumière sera faite sur ces constructions, il faudra se poser une question dérangeante: pour creuser un long tunnel, iI faut du ciment, des étais et une place de stockage du remblai. Il y a des effets visibles en surface; où étaient les observateurs et les correspondants de presse, les officiels des Nations unies, qui n’ont rien vu? Et les stocks de roquettes: invisibles?

 

 

On reproche beaucoup à Israël ses ripostes «disproportionnées»: il faudrait aussi avoir le courage de dénoncer le caractère disproportionné de la philosophie mortifère du Hamas et d’autres mouvements de «Djihad islamique». Le grand perdant de ces conflits est la population palestinienne qui souffre depuis des années, et la cause principale, voire unique, de son malheur est le Hamas qui perpétue un état d’insurrection incompatible avec la recherche sereine d’un arrêt des hostilités.

suite sur 

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/d09af2ea-22f9-11e4-9a79-d749102b8541|0

12/08/2014

Irak: les yazidis fuient les atrocités des djihadistes

comme personne n'en parle, j'ai décide de parler des minorités yazidis.

Plus de 30.000 yazidis sont parvenus à rejoindre le Kurdistan pour fuir l'avancée des djihadistes, qui auraient perpétré de nombreux massacres. Les Américains ont procédé à de nouveaux bombardements.

Des dizaines de milliers d 'Irakiens fuient le nord du pays

Chassés de leurs foyers par l'avancée des djihadistes de l'État islamique (EI), des dizaines de milliers de yazidis, une minorité religieuse dont le culte est considéré comme «diabolique» par l'EI, se sont enfuis dans les montagnes du nord de l'Irak, sans vivres ni eau. Certains ont réussi à rejoindre le Kurdistan en passant par la Syrie. «Les forces kurdes sont parvenues à faire passer en Syrie 30.000 yazidis, en majorité des femmes et des enfants, puis à les faire revenir au Kurdistan» irakien, indique un responsable militaire. «La plupart ont traversé hier (samedi) et aujourd'hui, l'opération continue; on ne sait vraiment pas combien sont encore coincés dans les montagnes.» Plusieurs milliers seraient toujours cachés dans les monts Sinjar, sous une chaleur écrasante.

Fabius dénonce un GENOCIDE: la suite sur :http://www.lefigaro.fr/international/2014/08/10/01003-20140810ARTFIG00116-irak-les-frappes-americaines-se-poursuivent-tandis-que-les-yazidis-fuient-les-djihadistes.php

11/08/2014

Comment Twitter renforce la polarisation du débat Israël-Palestine

Repéré par Mathieu Dejean

Le 24 juillet dernier, un obus a frappé une école de l’ONU située à Beit Hanoun, au nord de Gaza, qui abritait des réfugiés palestiniens, faisant au moins 16 morts et 200 blessés d’après Le Monde. L'armée israélienne et le Hamas se sont renvoyés la responsabilité de cette attaque, qui a suscité une vague de réactions sur les réseaux sociaux.

Gilad Lotan, responsable scientifique de l’entreprise Betaworks, s’est focalisé sur cet épisode sanglant de la guerre à Gaza pour observer comment le débat entre pro-israéliens et pro-palestiniens prenait forme sur Twitter, sur une période de dix jours après l'attaque. Pour procéder à son analyse il a rassemblé tous les tweets mentionnant «UNWRA» (acronyme communément utilisé sur Twitter pour «United Nations Relief and Works Agency», c'est-à-dire l'école qui avait été visée), «UNRWA» (l'acronyme officiel) ou des mots associés pour produire des graphiques, en collaboration avec Vox. Le site Internet américain en a publié les résultats, visuellement splendides, et riches en enseignements.

Ce graphique permet de visualiser les comptes les plus actifs qui utilisent les acronymes UNRWA ou UNWRA dans leurs tweets. Les lignes indiquent des interactions, et les amas de points lumineux signalent un haut degré de connectivité.

Sans surprise, on distingue deux grands groupes: l’un pro-israélien (en bleu) et l’autre pro-palestinien (en vert). Les micro-groupes à droite sont les tweets qui ne sont pas en anglais. La petite constellation verte est composée de tweets en espagnol, et la nébleuse bleu clair proviendrait de faux comptes iraniens qui tweetent en farsi, d'après Gilad Lotan.

suite sur http://www.slate.fr/story/90789/twitter-israel-palestine