Résistance

  • les photos (attention pas pour les enfants) Jerusalem ce matin

    Imprimer

    les photos des messagers de la paix du hamas & co

    (attention pas pour les enfants)1401175_876831062341324_1927019247104684569_o.jpg

    10658592_876831162341314_2899211222780287524_o.jpg

  • Jérusalem : au moins 3 morts dans un attentat terroriste

    Imprimer

    on se lève et voici les nouvelles, sans doute des "gens" qui souhaitaient profondément la paix.

    Merci l'UE & co de continuer à soutenir ces "gens" (gens entre guillemet, vous comprendrez qu'on se demande si ils appartiennent encore à la race humaine)

    2 hommes seraient entrés dans la synagogue au moment de la prière matinale en attaquant les fidèles à la hache. Au moins trois morts et plusieurs blessés ont été signalés après une attaque à l’entrée d’une synagogue dans le quartier de Har Nof à Jérusalem mardi matin (rue Agassi) selon des rapports préliminaires.

     10410694_997050250320910_4586288754393959275_n.jpg

    Voir en ligne : http://www.i24news.tv/fr/actu/inter...

    Les circonstances de l’événement sont encore inconnues. Certaines sources font état d’un attentat à la hâche et au couteau mené par deux hommes armés, qui seraient entrés au moment de la prière matinale dans la synagogue en attaquant les fidèles.

    Les secours et les forces de police sont arrivés sur place et ont encadré la synagogue

     

    10440759_997050346987567_759304494001284004_n.jpg

    10394769_997050246987577_6888844354349372871_n.jpg

  • Le tramway à jerusalem

    Imprimer

    Le "tramway de la paix était sollicité par le maire de la ville: afin de faire coexister juifs et musulmans, laïcs et religieux, d’ouest en est,

    Le quotidien des usagers : Caillassage, agressions ou attentats à la voiture-bélier par des terroristes -proche du hamas-: et même des morts  pour les usagers juifs,  dont un bébé de 3 mois

    Sans doute un message de paix - des palestiniens.

    http://www.canalplus.fr/c-infos-documentaires/pid3356-c-effet-papillon.html?vid=1166954

  • la chaîne IDF sur youtube

    Imprimer

    What You Can’t See on the UN’s Maps of Gaza


    The UN published several maps showing the aftermath of Operation Protective Edge. The maps mark damaged buildings with red dots scattered throughout Gaza. But this map tells only half the story: Hamas used many of these buildings – including houses, hospitals and schools – as sites to launch rockets and carry out other attacks.

    For a site dedicated to explaining the operation:
    http://www.idfblog.com/operationgaza2...

    For more from the IDF:
    http://www.idfblog.com/
    http://twitter.com/idfspokesperson/
    http://www.facebook.com/idfonline/

    (notre pré-enregistrée)

  • Daech impose une série de règles aux chrétiens de Raqqa

    Imprimer

    je relaye ici, l'excellent "orient du jour" dont j'apprécie régulièrement les articles, mais qui semble toujours assez peu objectif- quand il s'agit d'Israël

    Le groupe jihadiste Daech (État islamique en Irak et au Levant-EIIL) a annoncé hier avoir imposé une série de règles aux habitants chrétiens de la ville syrienne de Raqqa qu'il contrôle. Le groupe a annoncé lui-même cet « accord » contenant 12 règles censées garantir la « protection » des chrétiens. Ceux qui ne le respecteront pas seront traités comme des ennemis, a-t-il menacé. Quelque 300 000 personnes habitaient cette ville avant le début des violences en Syrie en mars 2011, et moins de 1 % étaient chrétiens. Nombre d'entre eux ont quitté la ville quand Daech a commencé à attaquer et à brûler des églises.

    suite sur http://www.lorientlejour.com/article/856445/daech-impose-une-serie-de-regles-aux-chretiens-de-raqqa.html

  • Manifesto gazaouis

    Imprimer

    je donne ici le lien d'une autre voie-voix pour Gaza (je décline toute responsabilité quand aux propos des jeunes gazaouis, mais il me semblait intéressant de relever le message:

     

    Merde au Hamas. Merde à Israël. Merde au Fatah. Merde à l’ONU et à l’Unrwa (1). Merde à l’Amérique ! Nous, les jeunes de Gaza, on en a marre d’Israël, du Hamas, de l’occupation, des violations permanentes des droits de l’homme et de l’indifférence de la communauté internationale.

    Nous voulons crier, percer le mur du silence, de l’injustice et de l’apathie de même que les F16 israéliens pètent le mur du son au-dessus de nos têtes, hurler de toute la force de nos âmes pour exprimer toute la rage que cette situation pourrie nous inspire. Nous sommes comme des poux coincés entre deux ongles, nous vivons un cauchemar au sein d’un autre cauchemar. Il n’y a pas d’espace laissé à l’espoir, ni de place pour la liberté. Nous n’en pouvons plus d’être piégés dans cette confrontation politique permanente, et des nuits plus noires que la suie sous la menace des avions de chasse qui tournent au-dessus de nos maisons, et des paysans innocents qui se font tirer dessus simplement parce qu’ils vont s’occuper de leurs champs dans la zone «de sécurité», et des barbus qui se pavanent avec leurs flingues et passent à tabac ou emprisonnent les jeunes qui ont leurs idées à eux, et du mur de la honte qui nous coupe du reste de note pays et nous enferme dans une bande de terre étriquée.

    On en marre d’être présentés comme des terroristes en puissance, des fanatiques aux poches bourrées d’explosifs et aux yeux chargés de haine ; marre de l’indifférence du reste du monde, des soi-disant experts qui sont toujours là pour faire des déclarations et pondre des projets de résolution mais se débinent dès qu’il s’agit d’appliquer ce qu’ils ont décidé ; marre de cette vie de merde où nous sommes emprisonnés par Israël, brutalisés par le Hamas et complètement ignorés par la communauté internationale.

    suite sur : http://gazaybo.wordpress.com/manifesto-french-2/

  • Explorer le vrai pardon: Genocide Rwanda

    Imprimer

    CINÉMA • Le  festival Cinémas d'Afrique s'ouvre ce soir à Lausanne. Un film rwandais traite du génocide et de ses conséquences. Rencontre avec son réalisateur, Joël Karekezi.

     

    Dans Imbabazi, le pardon, de Joël Karekezi, le génocide de 1994 a brisé l'amitié entre Manzi et Karemera. Le premier, génocidaire, a massacré la famille du second. Quand Manzi sort de prison, Karemera cherche à le retrouver, pour qu'il soit condamné à perpétuité. Entretien.

    Vous êtes vous-même un rescapé du génocide.

    Joël Karekezi: Oui, j'avais huit ans et vivais à Gysenyi avec mon père, mon frère et ma soeur. Mon père a été tué, nous sommes partis au Congo puis revenus à Kigali, où je vis toujours. J'y ai ma société de production et de nombreuses collaborations.

    Le film a été tourné en anglais, alors que le Rwanda est francophone.

    J'ai terminé le scénario en anglais, co-écrit avec un Américain, Casey Schroen. Le film a été tourné en Ouganda, où l'on parle anglais. Je voulais le faire dans une langue internationale pour qu'il soit visionné dans beaucoup de pays. Il a été sélectionné dans vingt -cinq festivals, distribué en Amérique du Nord, eu des diffusions TV en Afrique et en France. Les diffusions en salles sont difficiles pour des films à petit budget comme le mien.

    Le Pardon était le titre de votre court-métrage.

    Il dure treize minutes, mais j'ai réalisé qu'il était difficile à comprendre. J'ai alors élargi l'histoire pour que les spectateurs puissent saisir ce qui s'est passé avant et après le génocide.

    - See more at: http://www.cicad.ch/fr/autres-actualit%C3%A9s/explorer-le-vrai-pardon.html#overlay-context=fr/autres-actualit%25C3%25A9s/le-hamas-menace-les-compagnies-a%25C3%25A9riennes-desservant-tel-aviv.html