29/12/2015

Médiapart et le choix des mots

« Des agents de police israéliens ont abattu samedi un Palestinien qui tentait d’attaquer à l’arme blanche un policier près de la vieille ville de Jérusalem, a déclaré une porte-parole de la police. Il s’agit du 126e Palestinien tué depuis le début des attaques de ce genre, en octobre. Vingt Israéliens et un ressortissant américain ont également trouvé la mort au cours de la même période. » (Médiapart, 27/12/2015)

Ce sont les mots choisis par Médiapart pour relater un fait, devenu malheureusement fait divers depuis le début de ce qu’on appelle la troisième infifada ou « intifada des couteaux ». La première phrase du compte-rendu est objective et précise. La seconde phrase, « Il s’agit du 126e palestinien tué… » manque de justesse. Il serait plus honnête de dire le 126e Palestinien « abattu » pour être plus proche de la vérité. C’est dans la troisième phrase que le choix volontaire des mots crée une confusion pour le lecteur non averti. « Vingt Israéliens et un ressortissant américain ont également trouvé la mort » occulte le fait qu’ils ont été assassinés. Trouver la mort se dit plutôt d’une mort accidentelle. Les dessinateurs de Charlie Hebdo n’ont pas « trouvé la mort ». Les clients d’Hyper Cacher non plus, ni ceux du Bataclan. Ils ont tous été assassinés par des terroristes. Le terme « également » sème lui aussi la confusion. Ce choix voulu des mots n’est pas de l’information mais une forme pernicieuse et sophistiquée de manipulation.
Médiapart n’est pas seul à s’opposer à l’occupation des territoires par Israel. Moi aussi j’y suis opposé. Et c’est justement pour cela que je suis précis dans le choix des mots. Quand en Israel, dans une discussion, quelqu’un me dit qu’Ytzhak Rabin est mort en 1995, je prends soin de l’interrompre immédiatement et de dire « Rabin n’est pas mort! » ce qui provoque une surprise violente, et après un temps d’arrêt j’ajoute « Rabin a été assassiné! »

https://www.facebook.com/michelkichka/?fref=ts

suite http://fr.kichka.com/2015/12/28/le-monde-et-le-choix-des-mots/

source

28/12/2015

"Mohammed", le prénom le plus donné aux bébés en Israël en 2014

Le Bureau central des statistiques israélien a indiqué dans un rapport que le nom le plus donné aux nouveau-nés en Israël en 2014 est Mohammed.

"Ce nom est très commun dans la population car il est donné à un garçon musulman sur sept", précise le rapport du Bureau central des statistiques.

En comparaison, les noms les plus communs chez les Juifs et les jeunes filles musulmanes ont été donnés à un enfant sur 40.

Ainsi quelques 2.650 Mohammed sont nés en Israël en 2014, contre 2.000 Noam (1.600 garçons et 400 filles).

Chez les Juifs, après Noam arrivent Ori, David, Yosef, Eitan, Ariel, Daniel, Yehonatan et Moshe.

Certains de ces noms ne sont pas spécifiques à un genre. Par exemple, 1300 garçons et 500 filles ont été prénommés Ariel.

suite

Israël: 607 bébés palestiniens sauvés au CHU Hadassah

Israël: 607 bébés palestiniens sauvés par des cardiologues israéliens du CHU Hadassah

Une fois sur deux, les mariages palestiniens sont consanguins, ce qui provoque un taux de malformations congénitales du cœur trois fois plus élevé que dans la population générale. Au CHU Hadassah, sous l’impulsion de médecins juifs français, une équipe mixte de cardiologues israéliens et palestiniens a pris soin de 607 enfants palestiniens depuis 2005. Et tout cela sans frais car le seul ennemi commun est la maladie cardiaque.

Il y a quatre ans, une palestinienne enceinte de Hébron a été envoyé au Centre médical Hadassah à Jérusalem. La mère souffrait d’une maladie auto-immune, le lupus. Les anticorps dans son sang avaient traversé le placenta, provoquant le blocage cardiaque de son fœtus.

Nous avons accouché le bébé immédiatement et implanté un stimulateur cardiaque.Elle est rentrée chez elle deux ou trois semaines plus tard et elle est en bonne santé actuellement », explique le professeur Azaria Rein, le chef de cardiologie pédiatrique à Hadassah et le cofondateur de Un Cœur pour la Paix, en partenariat avec Hadassah pour le soin des enfants palestiniens souffrant de maladies cardiaques congénitales.

« Nous avons beaucoup d’histoires semblables, mais celle-ci était particulièrement dramatique.»

suite source http://www.europe-israel.org/2015/08/israel-607-bebes-palestiniens-sauves-par-des-cardiologues-israeliens-du-chu-hadassah/

16/12/2015

Yotam, 15 mois, l'affreux sioniste

Le petit Yotam, 15 mois, un affreux sionniste a été blessé lors de l’attentat de Jérusalem lundi, a perdu le pied dans cette attaque terroriste, jusqu'à quand les médias  vont-ils justifier ce type d'attaque et d'autres fanatiques, vont-ils continuer à soutenir le terrorisme visant les juifs?

 Les médecins ont malheureusement été contraints de lui amputer le pied cependant la cicatrisation doit correctement afin de ne pas avoir à amputer une partie de la jambe et qu’ils puissent lui placer une prothèse.

Il était sans doute disproportionnée de tuer l'assassin ?

yotam-300x203.jpg

bebe-amput%C3%A9.jpg

22 morts et 252 blessés, c’est le bilan des attentats en Israël de ces 3 derniers mois par Jeremy Gozlan (Tel-Avivre)

21 personnes ont été sérieusement blessées dont 7 grièvement. 36 personnes ont été blessées plus modérément et 177 personnes n’ont subi que de légères blessures, ce sont les chiffres du Magen David Adom, sans oublier 95 personnes traitées par MDA pour anxiété et stress post-traumatique.

Ces chiffres malheureux sont le résultat de 169 attaques dont 74 par jet de pierres (il faut comprendre des roches de pas moins de 2 kg), 68 coups de couteau, 19 attaques à la voiture bélier, et 8 fusillades.

par Jeremy Gozlan – Tel-Avivre –

Et c'est nous, qui sont "disproportionnés", merci.

18/10/2015

Je suis pro-palestinien

lu sur https://geeksandpolitics.wordpress.com/2015/10/18/je-suis...

    1. Je suis pro-palestinien parce que je souhaite au peuple palestinien de pouvoir à nouveau voter. Les dernières élections présidentielles datent d’il y a 10 ans (les dernières législatives : 9 ans). Il n’y a aucune date d’élections prévue.
       
    2. Je suis pro-palestinien parce que je souhaite au peuple palestinien d’avoir la liberté de penser différemment que le Hamas ou le Fatah sans se faire torturer et/ou tuer publiquement. (Cf les soi-disant collaborateurs d’Israël tués par le Hamas. Source : Amnesty)
      https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2015/05/gaza-pales...
    3. Je suis pro-palestinien parce que je souhaite aux enfants palestiniens de pouvoir regarder les mêmes films Disney que ceux qui ont bercé mon enfance plutôt que des émissions destinées à leur inculquer la haine du juif dès le plus jeune âge¨




Mickey Palestinien !par Avraham-Stern

 

  1. Je suis pro-palestinien parce que je suis contre le boycott d’Israël. Toucher à l’économie d’Israël, c’est toucher à l’économie palestinienne dont plus de 80% des exportations vont vers Israël et dont plus de 100 000 personnes travaillent pour des sociétés israéliennes.
    http://www.forbes.com/sites/carriesheffield/2015/02/22/bo...
    http://www.pcbs.gov.ps/portals/_pcbs/PressRelease/Press_E...
  2. Je suis pro-palestinien parce que je dénonce leurs leaders qui détournent les aides internationales depuis toujours pour s’enrichir plutôt que les distribuer intégralement au peuple à qui elles sont destinées. (Cf Arafat propriétaire d’un magnifique duplex avenue Foch à Paris 16, la fortune d’Abbas, etc.).
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/10/31/97001-20111031FILWWW00460-la-veuve-d-arafat-nie-toute-corruption.php

Lire la suite

12/10/2015

Un prédicateur de Rafah brandit un couteau dans un sermon et appelle les Palestiniens à poignarder des juifs

Dans un sermon du vendredi 9 octobre 2015 prononcé à la mosquée Al-Abrar à Rafah, dans la bande de Gaza, le cheikh Mohammed Sallah « Abou Rajab » brandit un couteau, lançant un appel à ses frères de Cisjordanie : « Poignardez-les ». Il ajoute : « Ô jeunes hommes de Cisjordanie : Attaquez-les par trois ou quatre », et « découpez-les en morceaux ».
Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV

07/10/2015

le visage du terrorisme

Le porte-parole du Hamas, Husam Badran qualifie le meurtre de parents devant leurs 4 enfants "d'opération héroïque".
Voici le visage brutal du terrorisme.

12118982_926750014071392_7036654506429393028_n.jpg