25/01/2016

Demain, j’enlève le haut!

via http://frblogs.timesofisrael.com/demain-jenleve-le-haut/

par Shmuel Trigano

Le stupéfiant débat auquel a donné lieu la recommandation du président du Consistoire de Marseille de ne pas porter de kippa dans la rue pour éviter les agressions nous offre un extraordinaire travelling sur la façon dont la France « gère » la « question juive » depuis les années 1980.

 Le fait massif et absolument étourdissant est que ce débat ne porte pas sur le scandale que représente la situation qui a été à l’origine de ce conseil de prudence. Personne ne s’étonne – ou alors cinq minutes – qu’un adolescent français de 15 ans soit prêt à commette un crime de sang au nom de l’islam, au nom d’une guerre de religion.

Qui se scandalise que le milieu musulman français ait produit ces comportements? Qui s’indigne de ce que les autorités de l’islam ne condamnent pas massivement et clairement ces meurtres? Non, le « débat » porte sur la kippa et finit, avec Braumann, Zemmour et d’autres dans les accusations de communautarisme lancées aux Juifs. Pincez-vous pour voir que vous ne révez pas!

....

L’ennui c’est que celà s’est fait aux dépens des Juifs, injustement rendus responsables des avanies qu’ils subissaient. On a préféré les dénationaliser symboliquement pour sauvegarder la « religion de paix », en renvoyant dos à dos, « hors-France » les protagonistes.

Un ministre était allé jusqu’à « comprendre » pourquoi les jeunes musulmans s’en prenaient aux Juifs avec ce que le « sionisme » faisait aux Palestiniens. Toute la charge de l’accusation est ainsi retombée sur le « sionisme », quintessence de l’exécration (au point que des personnages publiques comparent l’alyah au départ pour le djihad) à ce que l’on peut constater à longueur de temps dans les médias, l’opinion, jusqu’à l’obsession maladive de l’Union Européenne à l’encontre d’Israël.

...

C’est la fin de ce système, le refus des Juifs de « jouer le jeu » que manifeste le fait d’enlever la kippa. Le débat actuel, du côté institutionnel juif comme national, ne fait que réagir à cette « menace » sur le théâtre des illusions.

article complet http://frblogs.timesofisrael.com/demain-jenleve-le-haut/

12/01/2016

Jérusalem: journée sans pantalon

Les habitants de Jérusalem n'ont ni froid aux yeux, ni aux jambes le dimanche 10 janvier a eu lieu la journée « sans pantalon » où ils ont pris le tram sans pantalon


http://coolisrael.fr/27398/une-journee-sans-pantalon-dans...

28/12/2015

"Mohammed", le prénom le plus donné aux bébés en Israël en 2014

Le Bureau central des statistiques israélien a indiqué dans un rapport que le nom le plus donné aux nouveau-nés en Israël en 2014 est Mohammed.

"Ce nom est très commun dans la population car il est donné à un garçon musulman sur sept", précise le rapport du Bureau central des statistiques.

En comparaison, les noms les plus communs chez les Juifs et les jeunes filles musulmanes ont été donnés à un enfant sur 40.

Ainsi quelques 2.650 Mohammed sont nés en Israël en 2014, contre 2.000 Noam (1.600 garçons et 400 filles).

Chez les Juifs, après Noam arrivent Ori, David, Yosef, Eitan, Ariel, Daniel, Yehonatan et Moshe.

Certains de ces noms ne sont pas spécifiques à un genre. Par exemple, 1300 garçons et 500 filles ont été prénommés Ariel.

suite

Israël: 607 bébés palestiniens sauvés au CHU Hadassah

Israël: 607 bébés palestiniens sauvés par des cardiologues israéliens du CHU Hadassah

Une fois sur deux, les mariages palestiniens sont consanguins, ce qui provoque un taux de malformations congénitales du cœur trois fois plus élevé que dans la population générale. Au CHU Hadassah, sous l’impulsion de médecins juifs français, une équipe mixte de cardiologues israéliens et palestiniens a pris soin de 607 enfants palestiniens depuis 2005. Et tout cela sans frais car le seul ennemi commun est la maladie cardiaque.

Il y a quatre ans, une palestinienne enceinte de Hébron a été envoyé au Centre médical Hadassah à Jérusalem. La mère souffrait d’une maladie auto-immune, le lupus. Les anticorps dans son sang avaient traversé le placenta, provoquant le blocage cardiaque de son fœtus.

Nous avons accouché le bébé immédiatement et implanté un stimulateur cardiaque.Elle est rentrée chez elle deux ou trois semaines plus tard et elle est en bonne santé actuellement », explique le professeur Azaria Rein, le chef de cardiologie pédiatrique à Hadassah et le cofondateur de Un Cœur pour la Paix, en partenariat avec Hadassah pour le soin des enfants palestiniens souffrant de maladies cardiaques congénitales.

« Nous avons beaucoup d’histoires semblables, mais celle-ci était particulièrement dramatique.»

suite source http://www.europe-israel.org/2015/08/israel-607-bebes-palestiniens-sauves-par-des-cardiologues-israeliens-du-chu-hadassah/

10/10/2015

Ce n’est plus une guerre contre Israël, mais une guerre contre les juifs

Parmi les meurtres, attentats, agressions commis en Cisjordanie, et à Jérusalem, ces derniers jours, l'un d'eux, plus que les autres, démontre cette thèse de l’antisémitisme avant l’antisionisme.

...

De son côté, Pierre-André Taguieff, politologue, écrivain et directeur de recherche au CNRS, a récemment publié dans le journal Le Monde un article sur la sous-estimation de l’antisémitisme par l’intelligentsia française, où l’on découvre que celle-ci, les yeux rivés sur l’islamophobie et l’extrême droite, et atteinte de propalestinisme aigu, n’a pas vu venir la vague anti-juive liée, entre autres, à l’immigration de culture musulmane. Eh oui, n’en déplaise à monsieur Plenel et son livre-plaidoyer Pour les musulmans.

....

lire : http://www.bvoltaire.fr/emmanuellefrankl/nest-plus-guerre-contre-israel-guerre-contre-juifs,211051

par Emmanuelle Frankl

09/10/2015

L’intelligentsia française sous-estime l’antisémitisme

De nombreux intellectuels français, le regard fixé autant sur l’islamophobie que sur les nouvelles mobilisations nationalistes dites d’extrême droite ou populistes, en France comme ailleurs en Europe, ont largement ignoré, négligé ou sous-estimé l’islamisme radical, en même temps qu’ils détournaient le regard de la vague antijuive portée principalement par la propagande islamiste et ses relais politico-culturels, dont l’orientation commune est un propalestinisme sans réserve, assorti d’une diabolisation du sionisme et d’Israël, au nom d’un antiracisme, qui est dévoyé.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/09/21/l-intelligentsia-francaise-doit-cesser-de-sous-estimer-l-antisemitisme_4766103_3232.html#AWW13r0Km0Lum65Q.99
Par Pierre-André Taguieff (Sociologue et politologue)

06/10/2015

Attentat au couteau contre un couple AVEC DEUX POUSSETTES

Une vidéo à partager puisque les médias se taisent.
Attentat au couteau contre un couple AVEC DEUX POUSSETTES, tuant le père et blessant grièvement la mère et un bébé de 2 ans.
- Ecoutez-bien les cris de cette femme qui court avec un couteau dans le dos hurlant "sauvez mes bébés" et les commerçants pour touristes qui lui crachent dessus et lui répondent MOUT (Meurs)
- Ecoutez surtout cette absence d'indignation, les commerçants rigolent pendant que des gens se font assassiner.
- Regardez-bien cette poussette au milieu et tout le monde s'en fout. A l'intérieur un nourrisson de quelques mois.
- Regardez bien ce commerçant qui sourit durant l'attaque et boit son Coca comme au cinéma.
- Souvenez-vous en la prochaine fois que vous voudrez y acheter un Tshirt.

Cette vidéo pouvant choquer, il faut cliquer sur le lien.

https://www.facebook.com/296163713885867/videos/513537742...