08/10/2015

Discours de Benjamin Netanyahu à la 70e Assemblée générale de l’ONU

Le Premier ministre a fustigé l’ONU pour son « hostilité obsessionnelle » à l’égard d’Israël ; Israël « fera tout pour défendre son Etat et son peuple, » a déclaré Netanyahu

Transcription et adaptation en français de JSSNews.

Je vous remercie. Wow, 16000 personnes. Y a t-il des gens dans la salle de Californie ? Floride ? New York ? Ce sont les plus probables. Des gens du Colorado ? D’Indiana ? Je crois avoir compris là…. Du Montana ? Du Texas ?

Vous êtes ici en nombre record. Il y a des gens ici des deux côtes, de tous les endroits de ce grand pays. Vous êtes ici à un moment critique. Vous êtes ici pour dire au monde que les informations sur la fin des bonnes relations entre les Etats-Unis et Israël ne sont pas seulement prématurées… Elles sont tout simplement fausses !

Vous êtes ici pour dire au monde que notre alliance est plus forte que jamais. 

Et grâce à vous et à des millions de personnes comme vous à travers ce grand pays, ces relations vont devenir encore plus fortes dans les années à venir.

discours intégral:

07/10/2015

Incitation à des actes terroristes

Une fois de plus, les Palestiniens incitent la population à commettre des actes terroristes contre les civils israéliens. Leur nouvelle vidéo “éducative” : Comment tuer un Israélien.

https://www.facebook.com/tsahalfr/videos/928792473867146/

le visage du terrorisme

Le porte-parole du Hamas, Husam Badran qualifie le meurtre de parents devant leurs 4 enfants "d'opération héroïque".
Voici le visage brutal du terrorisme.

12118982_926750014071392_7036654506429393028_n.jpg

06/10/2015

Attentat au couteau contre un couple AVEC DEUX POUSSETTES

Une vidéo à partager puisque les médias se taisent.
Attentat au couteau contre un couple AVEC DEUX POUSSETTES, tuant le père et blessant grièvement la mère et un bébé de 2 ans.
- Ecoutez-bien les cris de cette femme qui court avec un couteau dans le dos hurlant "sauvez mes bébés" et les commerçants pour touristes qui lui crachent dessus et lui répondent MOUT (Meurs)
- Ecoutez surtout cette absence d'indignation, les commerçants rigolent pendant que des gens se font assassiner.
- Regardez-bien cette poussette au milieu et tout le monde s'en fout. A l'intérieur un nourrisson de quelques mois.
- Regardez bien ce commerçant qui sourit durant l'attaque et boit son Coca comme au cinéma.
- Souvenez-vous en la prochaine fois que vous voudrez y acheter un Tshirt.

Cette vidéo pouvant choquer, il faut cliquer sur le lien.

https://www.facebook.com/296163713885867/videos/513537742...

29/09/2015

Terrified Jewish Children Hounded by Muslim Mob

Watch: Terrified Jewish Children Hounded by Muslim Mob

Difficult to watch: Children cry as Arab mobs target Jewish families on the way to the Kotel in Old City of Jerusalem over Sukkot.

source
http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/201180#.Vgqb_3s7t59

11/08/2015

tel-aviv actualité

(je serais absente pendant qq temps, merci de votre compréhension)

pendant ce temps, n'oubliez pas de suivre l'actu de tel-aviv:

http://www.tel-avivre.com/

https://www.facebook.com/Happyintelaviv

http://rootsisrael.com/

passez un bel été sur Tel-aviv!

10/08/2015

Pourquoi des jeunes Français issus de familles musulmanes ou convertis nourissent tant de haine

Texte de Dominique Schnapper sociologue.

POURQUOI de jeunes Français – les uns, issus de familles traditionnelles musulmanes et les autres, convertis – nourrissent-ils à l'égard des institutions qui les ont protégés et des valeurs démocratiques une détestation radicale, que les membres des réseaux islamistes mondiaux entendent – et réussissent à – manipuler au profit de leur ambition ?

Le voile d'ignorance

On le savait depuis des années. La haine de la France et la haine des juifs s'est développée dans certains quartiers dits « sensibles ». Les sociologues, les travailleurs sociaux, souvent d'origine musulmane, les enseignants des collèges et des lycées en témoignaient. Nombre de politiques l'avait dénoncée. En 2005, au cours de plusieurs jours d'émeutes, des jeunes s'étaient attaqués aux bâtiments les plus proches, écoles, bibliothèques ou cabinets médicaux. Il ne s'agissait pas alors d'une révolte ethnique portant des revendications particularistes, même si la plupart des jeunes émeutiers étaient originaires de l'Afrique sub-saharienne. Les observateurs décrivaient des violences sans but manifeste, produit de la misère sociale, des frustrations et du ressentiment. Depuis des années, des enfants juifs quittent l'enseignement public où ils ne se sentent plus en sécurité. Pourtant, de crainte de stigmatiser les musulmans républicains – il ne faut pas oublier que le phénomène massif est celui de l'intégration progressive de la majorité de la population descendante des immigrés maghrébins –, faute aussi de savoir quoi faire contre le mal, un silence gêné et bien-pensant couvrait ces faits d'un voile d'ignorance. Par faiblesse, par lâcheté, par souci légitime de ne pas stigmatiser l'ensemble des musulmans, les intellectuels setaisaient, dénonçaient l'islamophobie plutôt que l'antisémitisme, sans oublier d'accuser le « républicanisme » dont la rigidité et le refus d'admettre les « différences » auraient été responsables des événements. Pour se réconforter, on rappelait que les casseurs n'étaient qu'une très faible minorité – comme si les phénomènes minoritaires ne pouvaient pas avoir une signification politique et symbolique sans rapport avec leur nombre. Depuis le 79 janvier dernier, il est devenu plus difficile de se voiler la face.

À la suite des émeutes de 2005, les sociologues avaient souligné que ces jeunes désocialisés étaient le produit de la misère sociale et des blocages de la société française (1). Aujourd'hui, la misère n'a pas disparu et la société reste sur beaucoup de points bloquée, mais l'explication est devenue insuffisante. Il faut aussi prendre la mesure de l'extrémisme qui se réclame de l'islam dans sa dimension politique et idéologique, dans son extension internationale. D'ailleurs, ce ne sont plus seulement des marginaux ou des laissés-pour-compte, mais aussi des diplômés et des convertis, convenablement formés et issus de familles stables, qui cèdent à la tentation de l'extrémisme.

lire suite sous : http://pratclif.com/2015/haine.htm