22/09/2014

A la récente "Conférence de Durban" à New York

A la récente "Conférence de Durban" à New York 


 

Un discour remarquable. J'espère qu’il fera le tour du monde. 

Ce sont les paroles de Simon Deng, une fois un esclave soudanais, traitant de la Conférence de Durban à New York. 

«Je tiens à remercier les organisateurs de cette conférence, les Périls de Global intolérance. C'est un grand honneur pour moi et c'est un privilège vraiment être parmi les éminents orateurs d'aujourd'hui. 

Je suis venu ici en tant qu'ami de l'Etat d'Israël et le peuple juif. Je suis venu pour protester contre cette conférence de Durban, qui se fonde sur un ensemble de mensonges. Elle est organisée par les nations qui sont eux-mêmes coupables des pires formes d'oppression. 

Il ne va pas aider les victimes du racisme. Il ne isoler et cibler l'Etat juif. C'est un outil des ennemis d'Israël. 

L'ONU a elle-même devenue un outil contre Israël. Pour plus de 50 ans, 82 pour cent des réunions d'urgence de l'Assemblée générale des Nations Unies a été de condamner un Etat - Israël. Hitler n'aurait pas pu être fait plus heureux! 

La Conférence de Durban est un outrage. Tous les honnêtes gens vont le savoir. 

Mais les amis, je viens ici aujourd'hui avec une idée radicale. Je viens de vous dire qu'il ya des peuples qui souffrent de l'anti-israélisme de l'ONU, plus encore que les Israéliens. J'appartiens à l'une de ces personnes. 

S'il vous plaît écoutez-moi. 

En exagérant la souffrance des Palestiniens, et en blâmant les Juifs pour elle, l'ONU a étouffé les cris de ceux qui souffrent à une échelle beaucoup plus grande. 

Depuis plus de cinquante ans, la population indigène noire du Soudan - Chrétiens et musulmans --- ont été les victimes des régimes racistes, arabes musulmans brutales à Khartoum. 

Au Sud-Soudan, mon pays natal, environ 4 millions d'innocents, hommes, femmes et enfants ont été massacrés de 1955 à 2005, sept millions ont été victimes du nettoyage ethnique et ils sont devenus le plus grand groupe de réfugiés depuis la Seconde Guerre mondiale. 

L'ONU est préoccupée par les soi-disant réfugiés palestiniens. Ils ont consacré une agence distincte pour eux, et ils sont traités avec un privilège spécial. 

Pendant ce temps, mon peuple, ethniquement nettoyés, assassinés et réduits en esclavage, sont relativement ignorés. L'ONU refuse de dire au monde la vérité sur les causes réelles des conflits au Soudan. Qui sait vraiment ce qui se passe au Darfour? Ce n'est pas un «conflit tribal». 

Il s'agit d'un conflit enraciné dans le colonialisme arabe bien connu en Afrique du Nord. Au Darfour, une région dans le Soudan occidental, tout le monde est musulman. Tout le monde est musulman parce que les Arabes ont envahi l'Afrique du Nord et converti les populations autochtones à l'islam. Aux yeux des islamistes à Khartoum, les habitants du Darfour ne sont pas assez musulmane. Et les habitants du Darfour ne veulent pas être arabisés. 

Ils aiment leurs propres langues africaines et la robe et les coutumes. La réponse arabe est un génocide! Mais personne à l'ONU dit la vérité au sujet du Darfour. 

Dans les monts Nuba, une autre région du Soudan, le génocide se déroule comme je parle. Le régime islamiste de Khartoum cible les noirs Africains - Musulmans et Chrétiens. Personne à l'ONU a dit la vérité sur les Monts Nuba ... 

Entendez-vous l'ONU condamner le racisme arabe contre les Noirs? 

Qu'est-ce que vous trouvez sur les pages du New York Times, ou dans le dossier des condamnations de l'ONU est «crimes israéliens» et la souffrance palestinienne. 

Mon peuple a été chassé les premières pages à cause des exagérations sur la souffrance palestinienne. 

Ce que fait Israël est dépeint comme un péché de l'Ouest. Mais la vérité est que le vrai péché arrive lorsque l'Occident nous abandonne: les victimes de l'apartheid arabe / islamique. 

L'esclavage a été pratiqué pendant des siècles au Soudan. Il a été relancé comme une arme de guerre dans les années 90. 

Khartoum a déclaré le djihad contre mon peuple et ce légitimé prendre des esclaves comme butin de guerre. 

Milices arabes ont été envoyées pour détruire les villages du Sud et ont été encouragées à prendre les femmes et les enfants africains comme esclaves. 

Nous croyons que jusqu'à 200.000 ont été enlevés, a au Nord et vendus comme esclaves. 

Je suis une preuve vivante de ce crime contre l'humanité!

Je n'aime pas parler de mon expérience en tant qu'esclave, mais je le fais parce que c'est important pour que le monde sache que l'esclavage existe encore aujourd'hui. 

J'avais neuf ans quand un voisin arabe nommé Abdullahi m'a amené à le suivre sur un bateau. Le bateau liquidée dans le Nord Soudan où il m'a donné comme un cadeau à sa famille. Pour trois ans et demi, je suis leur esclave vais par quelque chose qu'aucun enfant ne devrait jamais passer: les coups et les humiliations brutales; travailler autour de l'horloge; dormir sur le sol avec les animaux; manger des restes de la famille ». Pendant ces trois ans, j'ai été incapable de dire le mot «non». 

Tout ce que je pourrais dire était «oui», «oui», «oui». 

Les Nations Unies connaissaient l'asservissement du Sud Soudan par les Arabes. Leur propre personnel l'a signalé. Il a fallu l'UNICEF - sous la pression de la Anti-Slavery Group juive dirigée américain - seize années
 de reconnaître ce qui se passait. Je tiens à remercier publiquement mon ami le Dr Charles Jacobs pour mener la lutte anti-esclavagiste. 

Mais le gouvernement soudanais et la Ligue arabe fait pression sur l'UNICEF, et l'UNICEF ont fait marche arrière, et a commencé à critiquer ceux qui ont travaillé pour libérer des esclaves soudanais. En 1998, le Dr Gaspar Biro, les courageux Rapporteur spécial de l'ONU sur les droits de l'homme au Soudan qui a rendu compte de l'esclavage, a démissionné en signe de protestation contre les actions de l'ONU. 

Mes amis, aujourd'hui, des dizaines de milliers de noirs Sud-Soudanais servent encore leurs maîtres dans le Nord et l'ONU est silencieuse à ce sujet. Il irait à l'encontre de l'OCI et de la Ligue arabe. 

En tant qu'ancien esclave et victime de la pire espèce de racisme, permettez-moi de vous expliquer pourquoi je pense que j'appelle Israël un Etat raciste est absolument absurde et immoral. 

J'ai été en Israël à cinq reprises visitant les réfugiés soudanais. Permettez-moi de vous dire comment ils se sont retrouvés là. Ce sont des Soudanais qui ont fui le racisme arabe, en espérant trouver un abri en Egypte. Ils ont eu tort. Lorsque les forces de sécurité égyptiennes ont abattus vingt-six réfugiés noirs au Caire, qui protestaient contre le racisme égyptien, les Soudanais se rendit compte que le racisme arabe est la même à Khartoum ou au Caire. Ils avaient besoin d'un abri et ils l'ont trouvé en Israël. Esquivant les balles des patrouilles aux frontières égyptiennes et de marcher pendant de très longues distances, le seul espoir des réfugiés était d'atteindre le côté israélien de la barrière où ils savaient qu'ils seraient en sécurité. 

Black Muslims du Darfour ont choisi Israël au-dessus de tous les autres Etats arabo-musulmans de la région. Savez-vous ce que cela signifie !!! ?? Et les Arabes disent qu'Israël est raciste !!!? 

En Israël, Soudanais noirs, Chrétiens et Musulmans ont été accueillis et traités comme des êtres humains. Il suffit d'aller et leur demander, comme je l'ai fait. Ils m'ont dit que par rapport à la situation en Egypte, Israël est «ciel». 

Israël est un Etat raciste? Pour mon peuple, les gens qui connaissent le racisme - la réponse est: «absolument pas». Israël est un état de personnes qui sont les couleurs de l'arc en ciel. Juifs eux-mêmes sont de toutes les couleurs, même noir. J'ai rencontré des Juifs éthiopiens en Israël. Beaux Juifs noirs. 

Donc, oui ... je suis venu ici aujourd'hui pour vous dire que les gens qui souffrent le plus de la politique anti-Israël de l'ONU ne sont pas les Israéliens, mais tous ces gens qui ne tient pas compte de l'ONU afin de raconter son grand mensonge contre Israël: nous, le victimes d'abus arabe / musulmane: les femmes, les minorités ethniques, les minorités religieuses, les homosexuels, dans le monde arabe / musulman. Ce sont les plus grandes victimes de la haine de l'ONU Israël. 

Regardez la situation des Coptes en Egypte, les chrétiens en Irak et au Nigeria, et l'Iran, les hindous et les Bahaïs qui souffrent de l'oppression islamique. Les Sikhs. Nous - une coalition arc en ciel de victimes et les cibles de djihadistes - souffrons tous. Nous sommes ignorés, nous sommes abandonnés. Alors que le gros mensonge contre les Juifs peut aller de l'avant. 

En 2005, j'ai visité un des camps de réfugiés au Soudan du Sud. J'ai rencontré une jeune fille de douze ans qui m'a parlé de son rêve. 

Dans un rêve, elle voulait aller à l'école pour devenir médecin. Et puis, elle voulait se rendre en Israël. J'ai été choqué. 

Comment cette fille de réfugiés qui a passé la plupart de sa vie dans le Nord pourrait connaître Israël? Quand j'ai demandé pourquoi elle voulait se rendre en Israël, elle a dit: "Ce sont nos gens." Je n'ai jamais été en mesure de trouver une réponse à ma question. 

Le 9 Janvier 2011 le Sud-Soudan est devenu un Etat indépendant. Pour Sud-Soudan, cela signifie la continuation de l'oppression, la brutalité, la diabolisation, islamisation, arabisation et de l'asservissement. 

D'une manière similaire, les Arabes continuent Juifs nier leur droit à la souveraineté de leur patrie et la conférence de Durban III se poursuit nier la légitimité d'Israël. 

Comme un ami d'Israël, je vous apporte les nouvelles que mon Président, le Président de la République du Soudan du Sud, Salva Kiir - a publiquement déclaré que l'ambassade du Soudan du Sud en Israël sera construit --- pas à Tel-Aviv, mais dans Jérusalem, la capitale éternelle du peuple juif. 

Je tiens également à vous assurer que ma propre nouvelle nation, et l'ensemble de ses peuples, opposera forums racistes comme Durban III. Nous nous opposerons en continuant tout simplement de dire la vérité! Notre vérité! 

Mes amis juifs m'ont appris quelque chose que je veux dire maintenant avec vous. 

AM Yisrael CHAI! 

Le peuple d'Israël vit! 

Merci 



Chers lecteurs, j'ai une demande urgente: S'IL VOUS PLAÎT NE PAS SUPPRIMER CE précieux témoignage! 

Je vous prie d'envoyer ce message à tout le monde vous le pouvez! Envoyez-le à tout le monde sur votre liste de diffusion, et demander à ceux à vouloir continuer à l'envoyer à tous ceux qu'ils connaissent. Demandez-leur de l'envoyer à tous les journaux, revues, bulletins Eglise, tous ceux qui envoie au public. 

S'il vous plaît marquer ce message urgent des paroles de Simon Deng, une fois un esclave soudanaise, qui a vécu ce qu'il a décrit ci-dessus, et de voir que ce message important est révélé au monde entier!
 

18/09/2014

Trouble obsessionnel-compulsif

Le TOC (Trouble obsessionnel-compulsif) de l’Europe et Israël

Par Michael Freund | Adapté par Mordeh’aï pour malaassot.com

mardi 16 septembre 2014

Pour un continent en proie à des problèmes, l’Europe semble sûre d’avoir un ensemble étrange de priorités. L’économie de la région est chancelante, les forces russes menacent l’Ukraine, et les fanatiques musulmans de l’Etat islamique (ISIS) ont, dit-on préparer des attaques terroristes sur son sol. Mais rien de tout cela n’a distrait l’Union européenne (UE) à partir d’une question d’une importance capitale : arrêter l’importation de volailles en provenance d’Israël.

17/09/2014

Un accord pour accélérer la reconstruction de Gaza

Un accord pour accélérer la reconstruction de Gaza

Israéliens et Palestiniens ont trouvé mardi un accord pour accélérer la reconstruction de Gaza sous la surveillance de l'ONU.

Israéliens et Palestiniens se sont mis d'accord sur un «mécanisme provisoire» pour accélérer sous la surveillance de l'ONU la reconstruction de Gaza, tout en s'assurant que les matériaux de construction restent à usage civil. La Banque mondiale indique par ailleurs que suite à la guerre d'Israël contre Gaza, l'économie palestinienne devrait se contracter de près de 4% cette année.

Il s'agit d'un «accord tripartite entre Israël, Palestiniens et ONU qui permettra des travaux d'une ampleur nécessaire dans la bande de Gaza, en impliquant le secteur privé et en donnant un rôle de direction dans les efforts de reconstruction à l'Autorité palestinienne. Tout en fournissant des garanties par un contrôle de l'ONU que ces matériaux ne seront pas détournés de leur usage purement civil», a précisé le coordinateur de l'ONU au Proche-Orient, Robert Serry, devant le Conseil de sécurité.

Cet accord, a-t-il estimé, est «un pas important vers l'objectif d'une levée de toutes les restrictions» pesant sur la bande de Gaza et «un signal d'espoir pour la population de Gaza».

Il devrait, a-t-il souligné, «redonner aussi confiance aux donateurs» pour qu'ils financent les efforts de reconstruction après la récente offensive israélienne, qui a ravagé le territoire et fait plus de 2100 morts palestiniens.

- See more at: http://www.cicad.ch/fr/autres-actualit%C3%A9s/un-accord-pour-acc%C3%A9l%C3%A9rer-la-reconstruction-de-gaza.html#overlay-context=fr/anti-semitism-news/manifestation-au-si%25C3%25A8ge-de-la-fff-contre-la-candidature-disra%25C3%25ABl-%25C3%25A0-leuro-2020.html

07/09/2014

Testimony delivered by Maryam Wahida, a 21-year-old Iraqi Christian

UN Watch testimony delivered by Maryam Wahida, a 21-year-old Iraqi Christian woman, to the UN Human Rights Council special session on ISIS, Sept. 1, 2014                       

Thank you, Mr. President.

My name is Maryam Wahida, and I am a Christian born and raised in Iraq, where most of my family remains. I am privileged to speak on behalf of UN Watch.

I have come here today, with my family, to bear witness before the world about the horrific crimes perpetrated by the Islamic State against my relatives, against the Christians, Yazidis and other minorities in Iraq.

For many weeks now, the terrorists have invaded our villages, destroyed ancient churches, and burned historical archives dating back many centuries.

Mr. President, I welcome today’s meeting. But given the extreme life-and-death urgency, we must ask: Why has the UN waited so long?

The victims of Iraq want to know: What could be more urgent than stopping the terrorists of the Islamic State from persecuting, attacking, enslaving, raping and beheading our men, women and children?

Mr. President,

Those who survived were forced to flee their homes. As displaced persons, they now live in horrible conditions, without basic hygiene and sanitation. They sleep in the streets, on the floor, inside and outside of churches. Children and the elderly suffer the most, and there are many illnesses that quickly spread among the victims. 

I speak on the telephone to my relatives in Iraq. I learned about how my cousin Nawar, a 25-year-old pharmacist in Erbil, started collecting money to buy medical supplies for the sick. He managed to buy a wheelchair for one refugee, a 90-year-old woman, who was very happy to receive the help.

I wish to thank all of the governments that have helped so far. But the international community must do more—whatever it can—to help the victims, such as by creating a safe region for displaced persons within Iraq, and to facilitate asylum and migration. 

Mr. President, I hope that I can call my relatives in Iraq tonight with news of strong and effective action from the UN, to save the victims who are in such desperate need of the world’s help.

Thank you, Mr. President.

Click for video


http://www.unwatch.org/site/apps/nlnet/content2.aspx?c=bdKKISNqEmG&b=1313923&ct=14181281

05/09/2014

ASI SUISSE écrit à D.Burkhalter

 

 

                                                                                               Monsieur le Conseiller fédéral

                                                                                               Didier Burkhalter

                                                                                               DFAE

                                                                                               3003 Berne

 

 

 

 

                                                                                               Zürich, le 29 juillet 2014

 

 

 

Concerne: Les décisions du Conseil des droits de l'homme de l'ONU

 

 

Monsieur le président de la Confédération

 

Le 29 november 2012 lors de l'assemblée générale de l'ONU, la Suisse a approuvé l'octroi du statut d'Etat observateur à la Palestine. Dans un communiqué de presse du 28 novembre 2012, le DFAE déclare, entre autres: "Le statut d'Etat observateur n'est pas seulement lié à des droits, mais aussi à des devoirs, en particulier celui de renoncer à toute forme de menace ou de recours à la force, conformément à la Charte de l'ONU."

 

Comme vous vous en souvenez, l'Association Suisse-Israël a fermement critiqué ce choix de vote, par le biais, par exemple, d'encarts publiés dans les quotidiens Le Temps et Neue Zürcher Zeitung. Nous reprochions au Conseil fédéral d'avoir contribué à rehausser la "notoriété" de l'organisation terroriste Hamas. Nous écrivions dans notre encart: "Les attaques du Hamas contre Israël vont se poursuivre".

 

Des membres de votre état-major ont réagi à notre critique en affirmant que le rehaussement de statut permettrait à la Suisse d'exercer une influence directe et modératrice sur le mouvement Hamas également.

 

Le 23 juillet 2014, le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a décidé que la Suisse devait, en tant que dépositaire de la Convention de Genève, entreprendre les démarches de convocation d'une Conférence traitant de la guerre actuelle de Gaza. Une décision a également été prise de créer une Commission chargée d'examiner les "violations du droit international dans les territoires palestiniens".

 

Nous nous permettons de prendre position sur ces deux décisions du Conseil des droits de l'homme. La lecture du procès-verbal de la séance du 23 juillet 2014, et en particulier celle des interventions des états, laisse apparaître sans aucun doute le but de la Conférence et de la Commission: une condamnation majoritaire, claire et partiale d'Israël. Si, comme votre DFAE l'a affirmé le 28 novembre, la partie palestinienne – Hamas inclus – devait respecter les termes de la charte de l'ONU, alors nous vous prions respectueusement d'agir de manière à éviter que la Conférence prenne un tour partial et que la Commission n'examine que les atteintes causées par Israël;  la Commission doit tout aussi impérativement examiner les atteintes causées par le Hamas. Toute autre position de votre part serait en contradiction avec votre décision du 29 novembre et les attaques terroristes du Hamas contre Israël pourraient se poursuivre sans aucune réaction de la communauté internationale.

 

De plus, nous nous permettons de vous soumettre une demande complémentaire. A l'occasion de votre visite en Israël en mai 2013, vous avez réussi à convaincre Israël de revenir à la table du Conseil des droits de l'homme de l'ONU. Peu après, la Suisse a froissé Israël par la confirmation "muette" du prof. Jean Ziegler comme membre du comité consultatif du Conseil des droits de l'homme. On éviterait des crispations en  désignant une autre personnalité que le prof. Ziegler comme membre de la Commission d'enquête,

 

Permettez-nous de revenir sur la position tenue à l'époque par votre département, dans laquelle il envisageait que la diplomatie suisse puisse exercer une influence accrue, en particulier sur le Hamas. Nous constatons que, depuis le cessez-le-feu de novembre 2012 et la déclaration de l'Assemblée de l'ONU du 29 novembre, le Hamas a tout fait pour s'armer massivement, cela sous les yeux de la communauté internationale. Dans le mémoire du 16 juillet 2014 que nous avons déposé à votre attention au DFAE, et qui a par ailleurs été déposé par nos Associations-sœurs dans 16 autres ministères européens des AE, nous mettions déjà l'accent sur ce point particulier. Il faut admettre que tous ces missiles sont arrivés à Gaza en passant par des tunnels, précisément par ceux que l'armée israélienne tente de détruire dans son offensive actuelle. Nous espérons que vous comprendrez la raison pour laquelle nous vous posons la question suivante: quand et à quelle occasion le DFAE a-t-il tenté, depuis novembre 2012 et dans le sens de la charte de l'ONU, de persuader le Hamas de mettre un terme à ses attaques sur la population civile d'Israël?

.

Nous vous annonçons maintenant déjà, de concert avec toutes les Associations d'amitié avec Israël, que nous allons rédiger un nouveau mémoire à l'attention des gouvernements qui seront convoqués par votre DFAE à une Conférence traitant de la Convention de Genève.

 

Monsieur le Président de la Confédération, vous cumulez en ce moment les charges de Président de la Confédération, de Président de l'OSCE et de chef de votre département. Nous avons la plus profonde reconnaissance et le plus profond respect pour la manière dont vous assumez ces tâches. Nous nous réjouissons par avance de lire votre réponse, avec le souhait que vous transmettiez notre réflexion aux collaborateurs concernés de votre département.

 

 

 

Avec nos respectueuses salutations,

Association Suisse-Israël

 

 

 

 

Corina Eichenberger-Walther, présidente centrale

 

 

 

 

 

Walter L. Blum, secrétaire central

27/08/2014

les habitants "civils" de Gaza

 

les habitants pacifistes de Gaza..surement des messages de paix... 10334257_10152148012372844_2092602195965123650_n.jpgsource https://www.facebook.com/asranews?ref=stream site gazaoui http://www.qudsn.ps

26/08/2014

Daech impose une série de règles aux chrétiens de Raqqa

je relaye ici, l'excellent "orient du jour" dont j'apprécie régulièrement les articles, mais qui semble toujours assez peu objectif- quand il s'agit d'Israël

Le groupe jihadiste Daech (État islamique en Irak et au Levant-EIIL) a annoncé hier avoir imposé une série de règles aux habitants chrétiens de la ville syrienne de Raqqa qu'il contrôle. Le groupe a annoncé lui-même cet « accord » contenant 12 règles censées garantir la « protection » des chrétiens. Ceux qui ne le respecteront pas seront traités comme des ennemis, a-t-il menacé. Quelque 300 000 personnes habitaient cette ville avant le début des violences en Syrie en mars 2011, et moins de 1 % étaient chrétiens. Nombre d'entre eux ont quitté la ville quand Daech a commencé à attaquer et à brûler des églises.

suite sur http://www.lorientlejour.com/article/856445/daech-impose-...