12/08/2014

Irak: les yazidis fuient les atrocités des djihadistes

comme personne n'en parle, j'ai décide de parler des minorités yazidis.

Plus de 30.000 yazidis sont parvenus à rejoindre le Kurdistan pour fuir l'avancée des djihadistes, qui auraient perpétré de nombreux massacres. Les Américains ont procédé à de nouveaux bombardements.

Des dizaines de milliers d 'Irakiens fuient le nord du pays

Chassés de leurs foyers par l'avancée des djihadistes de l'État islamique (EI), des dizaines de milliers de yazidis, une minorité religieuse dont le culte est considéré comme «diabolique» par l'EI, se sont enfuis dans les montagnes du nord de l'Irak, sans vivres ni eau. Certains ont réussi à rejoindre le Kurdistan en passant par la Syrie. «Les forces kurdes sont parvenues à faire passer en Syrie 30.000 yazidis, en majorité des femmes et des enfants, puis à les faire revenir au Kurdistan» irakien, indique un responsable militaire. «La plupart ont traversé hier (samedi) et aujourd'hui, l'opération continue; on ne sait vraiment pas combien sont encore coincés dans les montagnes.» Plusieurs milliers seraient toujours cachés dans les monts Sinjar, sous une chaleur écrasante.

Fabius dénonce un GENOCIDE: la suite sur :http://www.lefigaro.fr/international/2014/08/10/01003-20140810ARTFIG00116-irak-les-frappes-americaines-se-poursuivent-tandis-que-les-yazidis-fuient-les-djihadistes.php

yazidis irak : le silence de l'europe

Les Yazidis réfugiés dans les monts Sinjar en Irak

Images de l'ANF, groupe de journalistes activistes kurdes, montrant des Yazidis, minorité religieuse fuyant les djihadistes, réfugiés dans les monts Sinjar en Irak.

image :http://www.rts.ch/video/info/journal-continu/6054679-les-yazidis-refugies-dans-les-monts-sinjar-en-irak.html

Irak : mais qui sont les Yazidis, ce peuple menacé ?

Ils sont méconnus mais occupent désormais les pensées de nombre de dirigeants occidentaux. Menacés par la famine et par les jihadistes, des milliers de Yazidis risquent de mourir dans les 48 prochaines heures si personne ne leur vient en aide, a prévenu ce samedi la députée irakienne Vian Dakhil. 

http://www.leparisien.fr/international/irak-mais-qui-sont-les-yazidis-ce-peuple-menace-09-08-2014-4055929.php

09/08/2014

Le résumé de la semaine d'actualités en Israël....depuis Tel Aviv

par tel-avivre.com

Les policiers du Hamas ont exécuté des dizaines de Palestiniens sur place

n vaste bunker souterrain équipé d’un système sophistiqué de communication et abritant le commandement du Hamas, a été construit juste en-dessous du principal hôpital de Gaza, Al Shifa. Le correspondant du Washington Post, William Booth, écrivait récemment: « A l’hôpital al Shifa, la foule qui affluait s’est mise à jeter des chaussures et des œufs au ministre de la Santé de l’Autorité Palestinienne, qui représente le désastreux gouvernement d’unité nationale. Le ministre a été chassé avant d’atteindre l’hôpital, qui est devenu le siège de facto du Quartier Général des dirigeants du Hamas, que l’on peut croiser dans les couloirs et les bureaux ».

suite : http://www.tel-avivre.com/2014/08/06/les-policiers-du-hamas-ont-execute-des-dizaines-de-palestiniens-sur-place/

Capture d’écran 2014-08-08 à 10.07.04.png

(note préenregistrée)

08/08/2014

From UN WATCH:

Hamas attacked Israel this morning, breaking the ceasefire. But UN rights chief Navi Pillay is silent because she can't blame Israel. Learn more about UN hypocrisy, sign up: www.unwatch.org/isignup

01/08/2014

Hamas' Violations of Ceasefires – A Chronology

srael is acting in Gaza in self-defense to hostilities initiated - and prolonged -by Hamas. In clear violation of international law, Hamas and the other terrorist organizations in Gaza have fired thousands of rockets, indiscriminate weapons that target Israeli civilians. Tunnels dug from Gaza have been used to carry out terror attacks inside Israeli territory.

 

Since the beginning of Operation Protective Edge, Israel has respected numerous ceasefires. Most of these were humanitarian lulls for the benefit of the residents of Gaza.

 

Hamas, on the other hand, has violated all the ceasefires. Even a humanitarian lull initiated by Hamas was promptly violated by the terrorists themselves. 

 

Hamas also violated the 15 July ceasefire initiated by Egypt, supported by most of the international community, including the Arab League and accepted by Israel. Had Hamas respected this ceasefire, Israel would not have had to start its ground operation and much loss of life on both sides would have been avoided.

 

Following is a chronology of Hamas' violations of the ceasefires:

 

·       15 July: Israel accepted the ceasefire initiated by Egypt and stopped all fire at 09:00. However, terrorists fired more than 50 rockets at Israeli communities. Only after six hours of continuous rocket attacks did the IDF respond.

 

·       17 July: Israel agreed to a five-hour humanitarian ceasefire. The terrorist organizations rejected it and fired rockets, including at the city of Be'er-Sheva.

 

·       20 July: Israel approved a two-hour medical/humanitarian window in the area of Shejaiya, following an International Committee of the Red Cross (ICRC) request. Forty minutes after the ceasefire began, Hamas violated it. Nevertheless, Israel implemented the ceasefire, even extending it for two more hours.

 

·       26-27 July: Israel respected an UN-requested humanitarian ceasefire from 08:00-20:00 on Saturday, 26 July. Israel announced its readiness to prolong the ceasefire until midnight, but a few minutes after 20:00, Hamas renewed firing rockets at Israeli civilians.

 

On the same day (26 July), Hamas announced a 24-hour humanitarian ceasefire, at 14:00. Hamas violated its own ceasefire a short time later.

Despite Hamas’ continuous fire, Israel decided to extend the humanitarian ceasefire a second time, from midnight Saturday to midnight Sunday.

·       28 July: Israel accepted Hamas' request for a ceasefire in honor of the Muslim holiday of Eid al-Fitr. The IDF was instructed to cease military attacks, but Hamas continued to launch rockets at Israel.

 

·       30 July: Israel announced a temporary humanitarian ceasefire between 15:00-19:00. A few minutes after the ceasefire began Hamas fired rockets at the southern cities of Ashdod and Ashkelon, as well as other Israeli communities.

31/07/2014

massacre du camp de réfugiées de SHATI

Le massacre du camp de réfugiés de Shati est totalement imputé aux tirs ratés de roquettes du Djihad Islamique

La version de Tsahal est tardivement validée par la presse à Gaza. Ce sont des roquettes du Djihad Islamique qui sont à l’origine des massacres de Shati. Toute autre interprétation est erronée.  Confirmé à 100%, même le Hamas fait désormais profil bas sur la question.

http://nanojv.wordpress.com/2014/07/30/shati-djihad-islamique/

30/07/2014

Disproportion et nombres de morts

Article du Time d'hier, car l'argument de la disproportionnalité est trop souvent repris... Un article du Time d'hier explique la propagande du Hamas qui fait passer les combattants morts du Hamas pour des civils, gonflant ces chiffres de morts civils rapportés par les médias et par l'ONU, et alimentant l'argument de la disproportionnalité reprise par l'opinion publique. Selon cet article, les chiffres donnés de morts civiles de Gaza dans les médias comprennent en grande partie des combattants et non des civils. Les chiffres des morts civiles sont données par le PCHR, reprises sans contrôle par les médias internationaux et les organismes de l'ONU. Cet organisme avait pourtant déjà été désavoué par l'Autorité Palestinienne en 2009 en corrigeant leurs chiffres, cela n'a pas été repris par les médias: parmi le nombre total de morts à Gaza il y avait en réalité 3x plus de combattants morts du Hamas que ceux donnés par le PCHR qui décrivait les autres morts comme des civils. Le rapport Goldstone de l'ONU en 2009 avait été produit sur ces chiffres non corrigés.. Le Hamas a par ailleurs donné la consigne à la population d'annoncer tout mort même combattant comme étant civil... C'est aux journalistes de faire preuve d'éthique et d'honnêteté en recherchant la vérité et remettant en doute les sources qui ont déjà fait preuve de falsifications.

article en anglais : http://time.com/3035937/gaza-israel-hamas-palestinian-casualties/