22/10/2014

la fille d'HANIYEH chef du Hamas, soignée en Israel

La fille de Haniyeh, le chef du Hamas, vient d'être traitée dans un hôpital israélien. 60 à 70 gazaouis passent la frontière (vous savez, ce "blocus" autour du "camp de concentration") chaque jour afin d'être traités (gratuitement et aux frais des contribuables israéliens). La semaine dernière, c'était au tour de la fille de Haniyeh. À noter que ce n'est pas le seule membre de la famille de celui qui veut la destruction d'Israël à avoir été traité dansun hôpital israélien. Nous avons également traité sa belle-mère et sa petite fille. Tout comme la femme de Abou Mazen (Mahmoud Abbas) a été traitée à Tel-Aviv (gratos, bien entendu). http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/186374

17/10/2014

Enquête sur la mort d’un adolescent palestinien près de Ramallah

Un jeune adolescent de 13 ans aurait été tué jeudi par des tirs de l’armée israélienne dans le cadre d’une attaque contre des soldats à Beit Lakia, au nord-ouest de Ramallah.

 


-

Une enquête préliminaire de  la Division de Tsahal en Judée Samarie indique que la confrontation aurait commencé alors que l’armée israélienne entrait dans le village de Beit Lakia, suite à des attaques menées dans la région par les palestiniens.

Des palestiniens qui ont continué à jeter des pierres et des cocktails Molotov alors que les jeeps de l’armée quittaient le village, mais un véhicule israelien a calé à cause d’un problème technique et les soldats ont du sortir du véhicule.  Alors qu’ils tentaient de réparer la jeep, ils ont été attaqués par une horde de palestiniens avec des pierres et des bombes incendiaires. Le commandant de la compagnie a estimé que les soldats étaient en danger, il a donc ordonné d’ouvrir le feu sur les assaillants. Un jeune adolescent  qui était parmi eux, a été tué.L’Agence de presse palestinienne Maan  a déclaré que Bahaa Samir Badir, 13 ans avait été abattu par trois balles dans la poitrine et est décédé plus tard à l’hôpital de Ramallah. Un incident qui intervient alors que la violence arabe fait rage en Israël, y compris dans la capitale à Jérusalem, où des émeutiers ont lancé des bombes incendiaires sur les maisons des Juifs dans le quartier de Nof Tzion jeudi soir.

D’autre part, des dizaines d’Arabes ont lancé des pierres et des bombes incendiaires pendant Sim’hat Torah sur  les maisons juives du quartier du  Mont des Oliviers de Maale Hazeitim. Les forces de police ont dispersé les émeutiers avec des engins anti-émeute non létaux. Un agent de la police des frontières a été blessé dans le cou mais sa vie n’est pas en danger.

par Roger Haddad pour -Tel-Avivre - source http://www.tel-avivre.com/2014/10/17/larmee-israelienne-enquete-sur-le-meurtre-presume-dun-adolescent-palestinien-lors-dun-affrontement-pres-de-ramallah/

09/10/2014

Centre culturel français incendié par des Palestiniens

Deux puissantes explosions ont provoqué dans la nuit de mardi à mercredi un important incendie au centre culturel français de Gaza. De source diplomatique les explosions seraient d’origine « vraisemblablement criminelles », rapporte Le Figaro. Aucune victime n’est à déplorer.

Selon les premiers témoignages recueillis sur place, le bâtiment pourrait avoir été visé par un ou deux engins artisanaux jetés depuis l’extérieur, précise le quotidien français. Face à la violence des flammes, l’incendie n’a pu être maitrisé qu’à l’aube par les secours.

Pour la police palestinienne, contrôlée par le Hamas, l’explication est simple : l’incendie aurait été causé par des réservoirs d’essence défectueux.

Faouzi Ahmed – © Le Monde Juif .info

http://www.lemondejuif.info/2014/10/gaza-centre-culturel-francais-incendie-palestiniens/

13:01 Écrit par Rose Tel-aviv dans International, Israël, moyen-orient | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

06/10/2014

Most Gaza UNRWA Staff are Hamas Supporters

from Daniel Greenfield, a Shillman Journalism Fellow at the Freedom Center, is a New York writer focusing on radical Islam. He is completing a book on the international challenges America faces in the 21st century.

A little basic context for all the stories about UNRWA schools being shelled and rockets being found in UNRWA schools. There’s a perfectly good reason for that.

Most UNRWA employees in Gaza are local Hamas supporters.

Palestinians employed by the United Nations Relief and Works Agency, the U.N.’s  main aid arm in Gaza, elected candidates affiliated with the terror group Hamas to 25 out of 27 seats on a union board that represents ten thousand UNRWA workers.

That’s not a big surprise to the UNRWA which knows quite well who runs things in Gaza.

lire http://www.frontpagemag.com/2014/dgreenfield/reminder-most-gaza-unrwa-staff-are-hamas-supporters/

04/10/2014

le hashtag d'activistes pro-palestiniens pour comparer Israël à Daech

#JSIL : le hashtag d'activistes pro-palestiniens pour comparer Israël à Daech:

je vous communique cet article intéressant, évidement, je conteste cette sémantique nauséabonde, qui ne fait que détourner des actes et des situations  sans aucune commune mesure ni idéologie.

article :

Ce hashtag participe à la bataille sémantique dans le conflit israélo-palestinien.

 #JSIL est un acronyme en anglais pour Jewish State of Israel in the Levant, autrement dit en français l'Etat juif d'Israël dans le Levant. Cela fait référence à l'appellation anglo-saxonne de Daech, l'Etat islamique en Irak et au Levant. Un hashtag propice à la controverse pensé par des activistes pro-palestiniens qui font eux-mêmes écho à la comparaison de Benyamin Netanyahu en début de semaine à la tribune des Nations Unies. Le Premier ministre israélien comparait le Hamas à Daech.

Israël, le Hamas, Daech, le poids des mots, le choc des comparaisons. Il y a déjà eu près de 20.000 tweets avec ce hashtag. Max Blumenthal et Rania Khalek, les initiateurs de ce hashtag qui compare donc les actions du gouvernement et de l'armée israélienne à celle de l'organisation Etat islamique n'hésitent pas à retweeter tous les messages qui le contiennent pour le faire apparaitre dans les tendances du réseau social.

Si Twitter participait déjà cet été à la guerre médiatique, la guerre des images entre Israël et le Hamas à Gaza, cela continue avec ces mots qui sont aussi des armes. Et ce, au fil du conflit. Faut-il dire "colonie ou "implantation", "territoire occupé" ou "territoire disputé" ou encore "clôture de sécurité" ou "mur de l'apartheid" ?

- See more at: http://www.cicad.ch/fr/autres-actualit%C3%A9s/jsil-le-hashtag-dactivistes-pro-palestiniens-pour-comparer-isra%C3%ABl-%C3%A0-daech.html#overlay-context=fr/anti-semitism-news/sale-juif-sur-un-terrain-de-football.html

l'article orignal http://www.franceinfo.fr/emission/france-info-numerique/2014-2015/jsil-le-nouvel-hashtag-d-activistes-pro-palestiniens-pour-comparer-israel-daech-02-10

(note préenregistrée)

02/10/2014

Jew people in Middle East

#jew #population #middleeast

41 children killed in Syria school bombing

A twin bomb attack on a primary school in the government-controlled city of Homs underlines fears about security

Two car bombs exploded in the central Syrian city of Homs on Wednesday afternoon near a school killing 48 people including 41 children.

The explosions took place as children were leaving school at the end of classes on Wednesday in a neighbourhood dominated by minority Alawites, a Shiite offshoot sect that President Bashar al-Assad belongs to.

The first blast was from a car bomb and was detonated in front of the Ekrimah primary school, followed minutes later by a suicide bomber who drove by and detonated his vehicle, state televison reported.

- See more at: http://www.middleeasteye.net/news/blast-syria-school-kills-18-including-10-kids-421191049#sthash.IOszpxGU.dpuf