14/02/2011

Égypte: les médias israéliens hésitent entre l'espoir et la crainte

j'ai trouvé cet article qui reflète bien ce que je voulais écrire, et ma pensée, entre espoir et crainte du pire. Nous espérons mais nousnous méfions.

 

http://www.cyberpresse.ca/international/dossiers/crise-dans-le-monde-arabe/201102/13/01-4369861-egypte-les-medias-israeliens-hesitent-entre-lespoir-et-la-crainte.php

Lire la suite

19:41 Écrit par Rose Tel-aviv dans Israël | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook

06/02/2011

L’armée d’Israël relie les villages palestiniens à l’eau et l’électricité

L’armée d’Israël relie les villages palestiniens à l’eau et l’électricité.

Rédigé par JSS le Feb 3rd, 2011

Étrangement -mais vraiment étrangement !-, l’information suivante est passée complètement inaperçue. Ni l’AFP, ni Charles Enderlin (bon, il est en Égypte, qu’il y reste), ni je ne sais qui de TF1 ou du Monde (ou de l’Huma !) n’en a parlé. Pas une ligne. Rien. De quoi être choqué.

 

Lire la suite

18:17 Écrit par Rose Tel-aviv dans Israël | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook

18/01/2011

Manoeuvre israélienne

Petites et grandes manoeuvres sur l'échiquier politique israélien
par Gerard Fredj
Ehoud Barak a créé la surprise ce lundi en annonçant qu'il quittait le parti travailliste pour fonder un nouveau parti "Haatsmaout" (Indépendance). Sa décision a précipité un bouleversement de la carte politique existante...
Barak a été rejoint par deux autres ministres, Matan Vilnaï et Shalom Simhon, ainsi que par deux députées, elles aussi (anciennes) travaillistes, Einat Wilf et Orit Noked.


Leur nouveau parti serait "centriste, sioniste et démocratique", ce qui ressemble à s'y méprendre à Kadima, formation de l'opposition.
Barak avait prévenu dès dimanche le Premier ministre Benjamin Netanyahou de son initiative, et les trois anciens ministres travaillistes resteront au gouvernement.

Les travaillistes, eux, quittent le gouvernement; leurs 3 ministres, Itshak Herzog, Avishay Braverman, Benjamin Ben-Eliezer, ont démissionné.
Si leurs députés quittent la majorité gouvernementale, celle-ci sera ramenée à la Knesset à 66 sièges sur 120 - mais cela n'inquiète pas le premier ministre qui dit espérer une majorité plus soudée.

Une réunion devait se tenir ces jours ci au parti travailliste pour décider le maintien ou non au gouvernement, en raison notamment du "stand bye" des négociations directes avec les palestiniens.
En prenant les devants, l'ancien dirigeant travailliste évite d'être mis en difficultés, et sauve son portefeuille ministériel.

Les travaillistes se sentent "soulagés". Leur parti n'a jamais été aussi affaibli, mais ils souhaitent "retrouver leur âme, et se reconstruire à gauche".

Itzhak Herzog déclarait en annonçant sa démission : "il est temps d'arrêter de nous mentir à nous même en participant à ce gouvernement qui ne va nulle part, nous obligeant à travailler avec Lieberman et ses discours racistes qui menacent notre démocratie".

La scission du parti travailliste et son départ du gouvernement fait politiquement le jeu de Netanyahou, qui n'est plus obligé de composer avec une tendance de gauche dans son gouvernement.

Il a d'ailleurs déclaré "Maintenant qu'il n'y a plus de voix dissonante – dans le gouvernement - les palestiniens vont accepter les négociations directes car ils ne peuvent plus compter sur la pression des travaillistes".

Il reste au nouveau parti à exister, c'est à dire élaborer un programme et faire entendre ses différences.

http://www.israel-infos.net/Petites-et-grandes-manoeuvres-sur-l-echiquier-politique-israelien-5809.html

09:26 Écrit par Rose Tel-aviv dans Israël | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook

17/01/2011

Les habitants du village arabe d'A-Taibeh veulent être des israéliens

Les habitants du village arabe d'A-Taibeh veulent être des israéliens à part entière
par David Koskas
Les 1750 arabes habitants du village d'A-Taibeh, dont est originaire la députée Hanin Zuabi, qui s'est illustrée par sa participation à la " flottille pour Gaza ", ...


ne veulent plus être associés à leur " célébrité locale " et demandent à être considérés comme des israéliens à part entière.

Tous de la même famille – le clan Zuabi – ils ont déclaré au journal israélien The Marker que leur soutien à la député pendant les élections était une erreur, et qu'ils ne voulaient pas que l'image de leur clan soit " salie "à cause d'elle, ajoutant " Nous devons vivre ensemble, Arabes et Juifs, alors nous devons travailler à trouver un dénominateur commun entre nous ".

http://www.israel-infos.net/Les-habitants-du-village-arabe-d-A-Taibeh-veulent-etre-des-israeliens-a-part-entiere-5735.html

17:01 Écrit par Rose Tel-aviv dans Israël | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook

13/01/2011

Tel Aviv sous le feu des missiles...possible

Tel Aviv sous le feu des missiles, des centaines de victimes, une hypothèse envisagée

Vingt ans après le premier scud irakien sur le centre d'Israël pendant la première guerre du Golfe en 1991, le chef militaire de la région du Dan (centre du pays) a déclaré que, selon lui, ...


" Tel Aviv est de nouveau en danger. Dans tous les scénarios de guerre, elle sera touchée par un grand nombre de missiles précis et meurtriers. Mais notre capacité à traiter ce type de missile est aussi meilleure ".

Les déclarations du colonel Adam Zussman sont, entre autres, un signal envoyé aux municipalités du centre, où vivent 1, 5 million de personnes, pour qu'elles renforcent leurs infrastructures en terme de sécurité et développent des plans d'urgence.

En cas d'attaque sur Tel Aviv, la population devra être protégée –abris entretenus, parkings souterrains pour les populations vivant dans des zones sans installation de sécurité – ainsi que les institutions essentielles - ministère de la Défense, Etat-major, hôpitaux, les principales banques ou encore les bureaux de la Bourse.

Selon l'officier, " tous le pays est maintenant à la portée des tirs ennemis " mais la région du centre est une cible privilégiée ". Il la qualifie de " région la plus menacée " et il rappelle les menaces de Nasrallah, leader du Hezbollah : " Tel Aviv est le centre socio-économique d'Israël, nous nous préparons du mieux possible pour l'atteindre ".

En considérant une attaque de plusieurs douzaines de missiles ennemis à ogive, Zussman a estimé les dommages à des centaines de victimes, des dizaines de bâtiments détruits et des dégâts majeurs sur l'infrastructure.

C'est un scénario dans lequel Israël entrerait en guerre contre la Syrie, en menant simultanément des combats avec le Hezbollah et le Hamas, et probablement aussi en subissant des attaques venant d'Iran.

Zussman a précisé que même si la guerre n'était limitée qu'à un seul front, le Hamas et le Hezbollah auraient la capacité de tirer des dizaines de missiles sur Tel Aviv.

par David Koskas

http://www.israel-infos.net/Tel-Aviv-sous-le-feu-des-missiles-des-centaines-de-victimes-une-hypothese-envisagee-5746.html

20:02 Écrit par Rose Tel-aviv dans Israël | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook

12/01/2011

séparation entre religieux et non

En Israël, pour vivre heureux, vivons séparés
par Israel Infos Redaction


Un sondage publié lundi sur la place des juifs haredim – orthodoxes – dans la dans la société israélienne, tend à montrer la tendance de la population israélienne à vouloir vivre "en compartiments séparés"...



La question posée à 500 juifs israéliens, de toutes tendances religieuses (y compris laïcs) était : " Pensez-vous qu'il serait mieux que les haredim vivent dans des espaces séparés et ne soient pas mélangés au reste de la population, pour le bénéfice de toute la population ? "
Les résultats sont édifiants et inquiétants.

61% des haredim sont d'accord avec cette proposition (et 32% ne le sont pas), 57% des juifs traditionalistes le sont.

Parmi la population laïque, étonnamment, le résultat est beaucoup plus mitigé : 45% sont contre cette idée (44% sont d'accord) mais pas pour les raisons que l'on pourrait espérer (souci de cohésion de la société).

Le professeur Degani a commenté ces résultats en expliquant que pour une grande partie des haredim, vivre séparés des autres israéliens est perçu comme un avantage, et la possibilité de vivre leur identité sans être perturbés par la société environnante.

Les laïcs, eux, voient parfois cette séparation comme une source de dépenses supplémentaires pour l'État.

Une autre étude du professeur a montré que la population de haredim devrait doubler dans 23 ans et dépasser le million d'âmes.

Le sondagea été réalisée "Géocartographique", dirigé par le professeur Avi Degani

http://www.israel-infos.net/En-Israel-pour-vivre-heureux-vivons-separes-5729.html

12:30 Écrit par Rose Tel-aviv dans Israël | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook

11/01/2011

Israel ne sera pas le punching-ball de la Turquie

Lieberman: Israël ne sera pas le punching-ball de la Turquie
par David Koskas
Dans une tribune publiée jeudi dans le Jerusalem Post, sous le titre " Nous ne seront pas le punching-ball de la Turquie", le ministre israélien des Affaires étrangères Lieberman revient sur les relations ...

particulièrement tendues actuellement entre son pays et la Turquie, en expliquant que " les alliés peuvent avoir des désaccords, et que c'est la façon de régler ces désaccords qui marque la qualité d'une relation ", en rappelant que, comme l'Iran avant la Révolution Islamique, la Turquie figurait parmi les plus proches alliés d'Israël et en invitant son homologue turc à le rencontrer à Jérusalem ou ailleurs – 10 jours après l'avoir traité de menteur au cours du congrès annuel des diplomates israéliens.

"Le changement absolument unilatéral dans nos relations n'est pas la conséquence de nos actes, il résulte de la politique intérieure de la Turquie"», conclut Lieberman.

Cette tribune est publiée quelques jours après le retour du bateau Marmara – qui a voulu briser le blocus de Gaza- en Turquie, accueilli par des slogans anti-israéliens lancés par une foule de 100.000 personnes.

http://www.israel-infos.net/Lieberman-Israel-ne-sera-pas-le-punching-ball-de-la-Turquie--5656.html

10:42 Écrit par Rose Tel-aviv dans Israël | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook