11/07/2011

Sauvez le peuple Syrien!

Titre symptomatique du « Maariv » quant à l’initiative du mouvement « Im Tirtsou »: « Expédition maritime de droite: des bateaux de militants naviguent en direction des eaux grecques ». « Im Tirtsou » n’est pas un mouvement de droite, mais c’est un mouvement résolument sioniste, qui veut relever l’étendard piétiné de l’honneur juif et sioniste. Et comme l’avoue sans le vouloir le quotidien, une simple réponse sioniste aux expéditions de soutien au Hamas devient ainsi « une réponse de droite », ce qui montre à quel point les idéaux sionistes ont été abandonnés par une bonne partie de la gauche.

Alors que des activistes pro-terroristes bloqués au port de Pirée ont entamé une grève de la faim pour portester contre l’attitude des autorités grecques, les responsables du mouvement estudiantin « Im Tirtsou », Ronen Shoval et Erez Tadmor, accompagnés d’une poignée de miliants, se sont rendus au Port de Pirée en Grèce et y on loué un yacht pour manifester face aux bateaux des organisations pro-palestiniennes. Ils ont « navigué » entre les bâtiments des partisans du Hamas en exhibant des posters représentant Guilad Shalit. Les valeureux militants de la cause juive ont également distribué sur le port des tracts en anglais demandant aux « activistes de la liberté » de se rendre plutôt en Syrie que vers la Bande de Gaza. Selon des témoins, cette initiative a attiré l’attention de nombreux journalistes étrangers qui se trouvent au Pirée pour couvrir l’expédition qui est d’ailleurs de plus en plus improbable.

Le mouvement « Im Tirtsou » a pris la décision « d’aller sur le terrain » pour mettre au jour les mensonges de la propagande palestinienne relayée par les ONG gauchistes. « Nous voulons être là où se trouvent ceux qui remettent en cause notre existence », indique Ronen Shoval. Et il rajoute: « Nous voulons rappeler au monde que Guilad Shalit est détenu depuis cinq ans dans des conditions innommables, en violation flagrante de toutes les Conventions humanitaires, et par ceux-là mêmes que viennent soutenir tous ces activistes pseudo-humanitaires! Nous venons aussi rappeler que des massacres se déroulent en Syrie, que la population du Yémen est privée de droits élémentaires, que la Libye est à feu et à sang et que le monde se tait. Nous sommes la voix d’Israël qui dénonce l’injustice est qui est fièrement portée au dehors! »

lu sur  http://haabir-haisraeli.over-blog.com/article-quand-la-flottille-part-d-israel-c-est-im-tirtsou-78654713.html

voir vidéo

17:01 Écrit par Rose Tel-aviv dans Israël | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

04/07/2011

Une autre voie juive : exercices d'espérance

Point de vue

Une autre voie juive : exercices d'espérance

LEMONDE.FR | 01.07.11 | 15h18

http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/07/01/une-autre-voie-juive-exercices-d-esperance_1543187_3232.html

Le "printemps arabe", la disparition de Ben Laden, les discours du président Obama, ouvriront-ils la porte à une ère nouvelle et à des espoirs de paix et de sécurité au Proche-Orient ? Nul ne le sait. Ce temps m'inspire aujourd'hui de livrer quelques réflexions et espérances.


A mes amis des pays arabes : Israël est un pays imparfait, né d'un rêve nécessaire. Certains parmi vous refusent Israël parce qu'ils poursuivent un rêve contraire : l'unité arabe contre l'humiliation coloniale. Ce thème de la colonisation moderne comme événement inouï, comme une sorte de viol et de coup d'arrêt à une histoire millénaire, veut ignorer la nature même de cette histoire antérieure, comme probablement de toute histoire. Ainsi, s'il y a aujourd'hui des Arabes en Afrique du Nord, c'est parce que des Arabes l'ont colonisée à partir du VIIe siècle. Et les premiers "colonisateurs" non arabes du Proche-Orient n'ont pas été des Européens, mais d'autres musulmans – les Turcs seldjuks d'abord, avec bien peu de douceur, les Turcs ottomans ensuite.

Lire la suite

19:02 Écrit par Rose Tel-aviv dans Israël | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook

27/06/2011

exercice de sirène

La sirène a retenti ce matin du 22 juin

http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1302257357819&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull

Les sirènes ont retenti à travers le pays mercredi à 11 heures dans le cadre de l'exercice de défense civile baptisé "Moment décisif 5". elles retentiront ce soir également à 19 heures.

Le Commandement central de Tsahal a décidé d'ajouter une sirène supplémentaire dans l'exercice de cette année afin que les familles soient en mesure de mettre en pratique tous ensemble la façon de répondre à des attaques de missiles. Et pas seulement lorsque les gens sont au travail ou à l'école.

Le cabinet de sécurité s'est réuni dans un bunker sous terre, quelque part dans les collines de Judée mercredi, dans le cadre de cet exercice à grande échelle.
Le lieu tenu secret est destiné au Premier ministre et à son cabinet en cas d'attaque de missiles.

Cette réunion spéciale "d'urgence" était prévue à 8h30, et on a demandé aux ministres de n'emmener aucun conseiller.

Mardi, dans le cadre de ce même exercice, des dizaines de personnes membres d'organismes gouvernementaux ou sécuritaires ont procédé à un exercice simulant une attaque massive de missiles.

18:53 Écrit par Rose Tel-aviv dans Israël | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

26/06/2011

Le bateau européen montre que la flottille est une provocation

Le bateau européen montre que la flottille est une provocation"

Par YAAKOV KATZ
22.06.11

Depuis longtemps, Israël répète que la flottille organisée par le Mouvement Free Gaza est une provocation inutile et que toute aide humanitaire peut être transférée par la route à la place.

Plus tôt cette semaine, un bateau parti depuis l'Europe l'a prouvé. Il est arrivé au port d'El-Arish en Egypte, et a débarqué environ 30 tonnes de médicaments, des chaises roulantes, de la nourriture pour bébé et 12 ambulances. Ensuite, les marchandises sont passées par la voie terrestre vers le point de passage de Rafah où elles ont été autorisées à entrer dans Gaza.

Le navire est parti depuis Venise un peu plus tôt ce mois-ci, dans le cadre du projet humanitaire appelé "Miles of Smiles" qui regroupe une dizaine d'ONG européennes. Le bateau avait à son bord neuf membres d'équipage, et les 62 militants européens se sont rendus par avion au Caire et sont ensuite entrés à Gaza par voix terrestre.

Un responsable israélien de la Défense indique que le programme "Miles of Smiles" montre que la flottille qui prévoit de briser le blocus maritime de Gaza imposé par Israël plus tard dans le mois n'est rien d'autre qu'une "provocation".

"Il n'y a pas besoin d'essayer et de briser le blocus sur Gaza pour fournir les Palestiniens si c'est vraiment ce qu'ils veulent", selon les repsonsables de la Défense.

Ce transfert de marchandises vers la bande de Gaza a été coordonné conjointement par des responsables égyptiens et le gouvernement du Hamas en place à Gaza. Il s'agit du troisième convoi de ce type à entrer à Gaza depuis 2008 et un autre est attendu dans les prochains mois

article du http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1302257359036&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull

17:55 Écrit par Rose Tel-aviv dans Israël | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook

24/06/2011

Hezbollah - Une guerre avec Israël pour sauver Assad

Hezbollah - Une guerre avec Israël pour sauver Assad
par Gerard Fredj
Selon des sources proches du Hezbollah, l'organisation chiite pourrait être tentée par une prochaine aventure militaire pour soulager la pression qui s'exerce sur Bachar al Assad.

La milice islamiste regarde avec effroi le Président syrien subir les coups de boutoirs de la rue, et les pressions qui s'exercent de toutes parts, y compris en provenance d'anciens alliés tels la Turquie, afin qu'il quitte le pouvoir.

Si le Hezbollah a soutenu les mouvements populaires qui ont fait tomber des leaders arabes soutenus par les pays occidentaux, il pourrait décider de ne pas attendre passivement la chute du dictateur syrien. L'enjeu est d'importance : à travers la survie d'Assad, l'organisation terroriste joue sa propre survie.

Le Hezbollah est, par ailleurs, persuadé que le soutien des occidentaux et notamment des USA vise à remplacer Assad par un leader plus disposé à négocier avec Israël.

Depuis le début de la révolte populaire syrienne, on ne compte plus les témoignages qui relatent la participation de miliciens du Hezbollah à la répression sanguinaire qu'exerce le pouvoir en toute impunité.

Deux hypothèses sont plausibles :
* une guerre qui opposerait à Israël la Syrie et le Liban, dirigé par un gouvernement dominé par l'organisation chiite, avec le soutien actif de l'Iran,
* un conflit déclenché par le Hezbollah qui affronterait seul Israël soutenu par les Etats-Unis, ce qui semble être l'hypothèse la plus probable : aucun état n' intérêt à un large conflit régional conventionnel avec l'état hébreu (il est une chose de lancer des missiles au dessus d'une frontière, il en est une autre de lancer des armées régulières dans des opérations dont l'histoire a montré qu'elle ne leur ont pas réussi).

Si Assad tombe et qu'il est remplacé par un gouvernement démocratiquement élu, nul doute que celui-ci aura à cœur de faire payer au Hezbollah le soutien sans faille accordé au dictateur syrien.
Assad tombé, cela pourrait être la fin d'un maillon important de la filière d'armement qui approvisionne aujourd'hui l'organisation chiite au Liban.

Il n'est pas sur non plus que les dirigeants du Hamas, Khaled Meshal en tête, aujourd'hui réfugiés en Syrie, puissent y demeurer.

Quand à l'Iran, il perdrait sa seule tête de pont solide dans la région. Assad est la clé de voute d'un axe chiite Téhéran – Hamas – Hezbollah qui s'effondrerait avec lui.

Les forces de l'ONU présentes sur la frontière israélo libanaise et au sud Liban se sont révélées incapables d'empêcher les trafics d'armes qui ont abouti au renforcement de l'arsenal du Hezbollah, qui lui permettrait d'envisager un affrontement avec Israël.

http://www.israel-infos.net/Hezbollah--Une-guerre-avec-Israel-pour-sauver-Assad-6851.html

Rose est en vacances :-)

note préenregistrée

je n'aurais peut-être pas la possibilité de validé vos commentaires.

merci de votre patience

12:46 Écrit par Rose Tel-aviv dans Israël | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook

23/06/2011

Les produits laitiers israéliens parmi les plus chers de l'OCDE

Tout le monde ne parle que de çà en ISRAËL :

Les produits laitiers israéliens parmi les plus chers de l'OCDE
par Benjamin Katane
Alors que le boycott du cottage bat son plein dans le pays et que le prix des produits laitiers agite le monde politique, l'OCDE publie un rapport comparatif réalisé dans les 34 états membres.

Ainsi, il ressort qu'Israël arrive en troisième position des pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques pour la cherté des produits, avec des prix 44% supérieur à la moyenne.
Seuls deux pays devancent Israël : la Norvège et le Japon.

Les produits laitiers israéliens sont quant à eux 100% plus chers que dans des pays d'Europe orientale, et 50% plus chers qu'aux Pays-Bas ou aux Etats-Unis.

Les viandes israéliennes ne sont pas épargnées et occupent la 15eme position des viandes les plus chères.
Toujours selon L'OCDE, un panier de produits de viandes coute 17% plus cher par rapport à la moyenne de pays membres, et 55% plus cher par rapport aux Etats-Unis.

Seuls les fruits et légumes sont quant à eux moins cher de 13% par rapport à la moyenne.

Pour un repas au restaurant, Israel occupe la 9eme place des prix les plus chers. Un repas dans un restaurant israélien coutera 30% plus cher que dans la moyenne des pays et 60% plus cher qu'aux Etats-Unis.

08:45 Écrit par Rose Tel-aviv dans Israël | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

22/06/2011

La Mer Morte menacée d' assèchement et de débordement

ISRAËL - La Mer Morte menacée d' assèchement et de débordement
par Israel Infos Redaction


Haut lieu du tourisme israélien et source de précieux minéraux, la Mer Morte vit des jours difficiles: elle s' assèche au nord et déborde au sud, menacée par l'exploitation industrielle.

Le gouvernement israélien va tenter de faire reconnaître la Mer Morte, partagée entre l'État hébreu, la Cisjordanie et la Jordanie, comme merveille du monde pour mieux la protéger.

Avec une baisse de 1,2 mètre par an dans sa partie nord, ce grand lac salé est menacé de déborder au sud et d'engloutir les infrastructures touristiques d'une des régions les plus visitées d'Israël, parfois qualifiée de «plus grand spa naturel du monde».

Ses boues, riches en minéraux, sont en effet réputées pour leurs vertus curatives.

Sans une modification de son exploitation, «dans cinq à dix ans, (l'eau) pourrait envahir le hall des hôtels» installés sur ses rives, prévient Alon Tal, un des chercheurs que le gouvernement a chargé de trouver une solution.

Point le plus bas sur Terre, à environ 400 mètres au-dessous du niveau général de la mer, la Mer Morte est divisée en deux bassins, le nord et le sud, qui se situent à des niveaux d'élévation différents, indépendants, à plusieurs kilomètres de distance. Ce qui signifie que l'élévation du niveau d'eau dans le bassin sud ne pourra pas pallier l'assèchement du bassin nord.

La principale cause de la montée des eaux est l'industrialisation intensive. Les entreprises chimiques ont construit des bassins d'évaporation pour extraire les minéraux très lucratifs présents naturellement dans la Mer Morte.

Des millions de tonnes de sel sont extraits et abandonnés chaque année autour de ces piscines, provoquant une montée de l'eau de 20 centimètres par an.

Les ministères israéliens du Tourisme et de la Protection de l'environnement ont d'ores et déjà approuvé la proposition la plus coûteuse d'Alon Tal: un projet complexe de deux milliards de dollars américains pour transporter le sel extrait du bassin sud vers celui du nord.

Ils demandent également à l'entreprise Dead Sea Works, industrie multimilliardaire, de régler la facture. «En tant que pollueurs, ils devraient payer», estime Roee Elisha, directeur associé de l'entreprise gouvernementale de protection de la Mer Morte, branche du ministère du Tourisme.

La Mer Morte, connue pour abriter les sites bibliques de Sodome et Gomorrhe, s'étend sur une centaine de kilomètres entre Israël, la Cisjordanie et la Jordanie.

Ses minéraux sont recherchés depuis l'Antiquité, les pharaons étaient embaumés avec de l'asphalte naturelle de la Mer Morte et Cléopâtre en aurait utilisé la boue et les sels pour leurs vertus dermatologiques.

Aujourd'hui, la Mer Morte figure en tête des attractions touristiques de l'État hébreu, la moitié des 3,45 millions de touristes venus en Israël en 2010 y ont fait une halte.

Au total, le tourisme de la Mer Morte a généré plus de 300 millions $ US l'année dernière, ce qui représente des milliers d'emplois.

Mais préserver le site intact pour le tourisme balnéaire et thérapeutique contredit l'exploitation industrielle, également très lucrative des deux côtés de la frontière.

L'entreprise israélienne Dead Sea Works et son homologue jordanienne Arab Potash (potasse arabe) utilisent les eaux de la Mer Morte pour extraire la potasse et d'autres minéraux, utilisés dans le monde entier pour les engrais, les cosmétiques ou les ordinateurs.

Le bassin sud, qui menace aujourd'hui de déborder, était presque asséché avant l'intervention des entreprises chimiques.
Dans les années 60, Dead Sea Works a creusé un canal de 16 kilomètres pour pomper l'eau salée du bassin nord pour irriguer le bassin sud, le transformant en réseau de piscines d'évaporation.

C'est là que se trouvent aujourd'hui les complexes hôteliers israéliens, d'où les touristes partent expérimenter la flottaison complète de leur corps en raison de la forte teneur en sel.
Et les entreprises présentes sur la Mer Morte rappellent que sans elles, les hôtels n'auraient plus d'eau.

Pour le bassin nord, le problème est exactement l'inverse, avec un niveau de l'eau qui baisse continuellement et révèle un paysage lunaire en lieu et place des plages. Israël, la Jordanie et la Syrie sont conjointement responsables de cet assèchement, en déroutant le cours du Jourdain pour l'irrigation et l'eau potable.

La Banque mondiale garde en tête un projet vieux d'une dizaine d'années consistant à apporter l'eau de la mer Rouge grâce à un canal de plus de 160 kilomètres jusqu'à la Mer Morte, pour un coût estimé à 15 milliards $ US, et des effets écologiques indéterminés.

The Canadian Press,Daniel Estrin, Associated Press

http://www.israel-infos.net/ISRAEL--La-Mer-Morte-menacee-d-assechement-et-de-debordement-6809.html

20:37 Écrit par Rose Tel-aviv dans Israël | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook