04/08/2014

Hamas Intimidation of Foreign Journalists

Reports of Hamas intimidation of foreign journalists

 

In spite of widespread intimidation and even forced censorship, some foreign correspondents reporting from Gaza have given eye-witness testimonies about Hamas' exploitation of Gaza civilian population as human shields.

 

1.    Finnish journalist Aishi Zidanrepresenting Helsingin Sanomat, reported on 1 August about rockets fired  from the parking lot of the Shifa hospital, Gaza's main medical center.

 

 

Watch the video: http://youtu.be/Nu-e5qWXx-k

Lire la suite

03/08/2014

Première mondiale : des Bédouins fondent la première coopérative agricole

Dix familles de Bédouins du village Abu Krinat se sont regroupées pour abaisser leurs dépenses agricoles et augmenter leur chiffre d’affaires, soutenues dans leur démarche par l’„Arab-Jewish Center for Equality, Empowerment and Cooperation – Negev Institute for Strategies of Peace and Development“(AJEEC-NISPED).  Le regroupement porte la désignation „Mara’i Sheep Breeders Cooperative” et il est prévu que d’autres familles le rejoignent prochainement. „Il faut surmonter des obstacles culturels, par exemple le mode de fonctionnement des entreprises familiales et le sentiment d’appartenance à un clan, mais tous ont finalement compris que c’est seulement en s’alliant qu’ils pourront économiser de l’argent et s’attaquer efficacement aux problèmes“ a déclaré Kher Albaz de l‘AJEEC-NISPED.

Les problèmes sont dus au fait que les surfaces pâturables diminuent et que le prix des aliments pour animaux ainsi que le montant des impôts augmentent, d’où une baisse du chiffre d’affaires de chaque famille. Le regroupement devrait permettre aux familles d’améliorer leur situation économique et de mieux négocier les prix.

lire la suite sur http://israel-suisse.org.il/2014/07/premiere-mondiale-des-bedouins-fondent-la-premiere-cooperative-agricole/

Il faut plus que des mots

Il faut plus que des mots

Des sentiments mitigés, du choc à la culpabilité en passant par le soulagement

Dans le service de rééducation de l’hôpital ‘Haïm Sheba il y a foule : des centaines de bénévoles ont suspendu des pancartes et accroché des banderoles pour les soldats blessés, leur distribuant gâteaux, muffins et livres et chantant pour eux. „Nous sommes tout simplement submergés par le nombre de volontaires et avons même dû demander à certains de partir“ explique le professeur Ari Shamiss, chef de service du centre médical. Il vient tout juste de décliner l’offre d’une organisation qui voulait apporter de la soupe aux soldats blessés. „Par cette chaleur, nos garçons  préfèrent l’eau fraîche à la soupe“ nous dit le professeur Shamiss avec un petit sourire. Coordonner les aides n‘est pas toujours chose aisée.

L’hôpital ‘Haïm Sheba traite actuellement 29 soldats et une famille palestinienne avec plusieurs enfants blessés au cours des combats. „Parmi les soldats, dix ont des blessures relativement graves“ déclare le chef de service, toutes sont dues soit à des tirs de snipers soit à des charges explosives.

 

Lire la suite

02/08/2014

Les gisements gaziers d’Israël sont très convoités

Une grande partie des gisements gaziers au nord d’Israël devrait être acheminée par une conduite en mer à Idku en Egypte. La compagnie gazière et pétrolière britannique BG Group et les partenaires du gisement gazier Leviathan travaillent actuellement à la signature, d’ici la fin de l’année, d’un contrat de sept milliards de mètres cubes de gaz naturel par an sur une période de 15 ans. D’après une source bien informée, le contrat porte sur une somme de 30 milliards de dollars, ce qui en fait le plus gros contrat jamais signé dans l’histoire d‘Israël.

Levant_Basin_credit_us_energy_information_administration-560x439-carte.png

Lire la suite

La guerre resserre son étau

La guerre resserre son étau

Le quotidien a changé en Israël : les gens sont devenus plus aimables. Depuis le début de l’opération „Bordure protectrice“, les Israéliens se sont rapprochés les uns des autres. Dans ce petit pays, chacun a, dans son entourage ou dans sa famille, un soldat rappelé sur le front et chacun ressent les angoisses de l’autre et se sent solidaire des familles qui pleurent leurs morts ou s’inquiètent pour leurs blessés. Les Israéliens ne doivent plus seulement affronter les incessants tirs de roquettes mais également surmonter la peur pour leurs proches qui combattent.

Dans le désert du Néguev, tout semble normal de prime abord, le cratère de Mitzpe Ramon continue à se présenter dans toute sa splendeur, mais ici aussi l’étau de la guerre se resserre : un village bédouin a été touché par un tir de roquettes, l’armée a découvert cinq tunnels qui devaient servir au transport d’armes vers Gaza.

Association Israël-Suisse - Tags: 
http://israel-suisse.org.il/2014/07/la-guerre-resserre-son-etau/?

01/08/2014

Hamas' Violations of Ceasefires – A Chronology

srael is acting in Gaza in self-defense to hostilities initiated - and prolonged -by Hamas. In clear violation of international law, Hamas and the other terrorist organizations in Gaza have fired thousands of rockets, indiscriminate weapons that target Israeli civilians. Tunnels dug from Gaza have been used to carry out terror attacks inside Israeli territory.

 

Since the beginning of Operation Protective Edge, Israel has respected numerous ceasefires. Most of these were humanitarian lulls for the benefit of the residents of Gaza.

 

Hamas, on the other hand, has violated all the ceasefires. Even a humanitarian lull initiated by Hamas was promptly violated by the terrorists themselves. 

 

Hamas also violated the 15 July ceasefire initiated by Egypt, supported by most of the international community, including the Arab League and accepted by Israel. Had Hamas respected this ceasefire, Israel would not have had to start its ground operation and much loss of life on both sides would have been avoided.

 

Following is a chronology of Hamas' violations of the ceasefires:

 

·       15 July: Israel accepted the ceasefire initiated by Egypt and stopped all fire at 09:00. However, terrorists fired more than 50 rockets at Israeli communities. Only after six hours of continuous rocket attacks did the IDF respond.

 

·       17 July: Israel agreed to a five-hour humanitarian ceasefire. The terrorist organizations rejected it and fired rockets, including at the city of Be'er-Sheva.

 

·       20 July: Israel approved a two-hour medical/humanitarian window in the area of Shejaiya, following an International Committee of the Red Cross (ICRC) request. Forty minutes after the ceasefire began, Hamas violated it. Nevertheless, Israel implemented the ceasefire, even extending it for two more hours.

 

·       26-27 July: Israel respected an UN-requested humanitarian ceasefire from 08:00-20:00 on Saturday, 26 July. Israel announced its readiness to prolong the ceasefire until midnight, but a few minutes after 20:00, Hamas renewed firing rockets at Israeli civilians.

 

On the same day (26 July), Hamas announced a 24-hour humanitarian ceasefire, at 14:00. Hamas violated its own ceasefire a short time later.

Despite Hamas’ continuous fire, Israel decided to extend the humanitarian ceasefire a second time, from midnight Saturday to midnight Sunday.

·       28 July: Israel accepted Hamas' request for a ceasefire in honor of the Muslim holiday of Eid al-Fitr. The IDF was instructed to cease military attacks, but Hamas continued to launch rockets at Israel.

 

·       30 July: Israel announced a temporary humanitarian ceasefire between 15:00-19:00. A few minutes after the ceasefire began Hamas fired rockets at the southern cities of Ashdod and Ashkelon, as well as other Israeli communities.

L’absurdité actuelle du quotidien à Tel-Aviv

Depuis plusieurs jours Tel-Aviv, qui est d’habitude une ville trépidante, fonctionne au ralenti, avec de courtes et bruyantes interruptions. Il y a moins de voitures dans les rues, les cafés et les bars ne sont pas bondés comme d’habitude, les voisins communiquent davantage entre eux et sont aimables les uns envers les autres, mais chaque bruit fort fait sursauter les gens, le simple passage d’une ambulance fait tourner toutes les têtes. Sur la plage, quelqu’un installe sa batterie mais dès les premiers sons les gens, sur le qui-vive, ramassent leurs affaires, prêts à partir.

Lire la suite