28/11/2010

Hag Sameah Hanoukah

haghanoukah.jpgHag sameah Hanoukah!

(hag-fête, sameah-jouyeuse, hanoukah-inauguration)

est une fête juive d'institution rabbinique, commémorant la consécration de l'autel des offrandes dans le second Temple de Jérusalem, lors de son retour au culte judaïque, trois ans après son interdiction par Antiochus IV des Séleucides.

Elle marque une importante victoire militaire des Maccabées et symbolise la résistance spirituelle du judaïsme à l'hellénisation forcée.

Selon la tradition rabbinique, au cours de cette consécration se produit le miracle de la fiole d'huile, permettant aux prêtres du Temple de faire brûler pendant huit jours une quantité d'huile à peine suffisante pour une journée.

Elle est célébrée à partir du 25 kislev (qui correspond, selon les années, aux mois de novembre ou décembre dans le calendrier grégorien) et dure huit jours, jusqu'au 2 ou 3 tevet (en fonction de la longueur de kislev,mois de 29 ou 30 jours).

Les pratiques et coutumes qui s'y rattachent sont liées au miracle de la fiole d'huile, en particulier l'allumage du chandelier de Hanoucca pendant les huit jours de la fête et la consommation de friandises à base d'huile d'olive (latkes, soufganiyot, etc.). On y joue aussi avec des toupies à quatre faces.

....

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hanoucca

à genève: allumage public de la hanoukiah:

 

YJWu4833379.jpg

jolie vidéo:


 

10:42 Écrit par Rose Tel-aviv dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook

11/11/2010

Alice Herz-Sommer: Music save my life!

Alice Herz-Sommer : http://www.nickreedent.com/index.htm

Today she's both the last person alive on the planet who can claim to have been both a close friend of Franz Kafka and to have regularly sat on the knee of her Mother's friend; Gustav Mahler, as a little girl. But what really makes Alice stand out from the pack is her extraordinary optimism and forbearance – her absolute conviction that despite all the terrible things that she witnessed and endured – she still can not and will not bear any trace of enmity or hatred for those who did everything in their power to terminate her existence and that of her family and her People.

Alice

Alice

"Music, yes music saved my life"

Alice Herz-Sommer is 106 years old. As well as being the second oldest person living in London, England - she is more significantly the world's oldest survivor of Hitler's holocaust.

As might be expected Alice is rather unique. Living entirely alone in a tiny council flat in central London she spends hours each day at her piano, practicing beloved Bach and Beethoven, for she was once a renowned and celebrated concert pianist performing to enthusiastic audiences throughout central Europe. But of course, all of that was before… before the 'lights went out all over Europe' and the continent was plunged into years of misery and bitter conflict.

During those years Alice suffered experiences that no human being should have to endure. She saw both her mother and her husband put aboard the transports to Auschwitz and yet today she speaks of those times with an absence of malice and quiet grace that wins the hearts of all who know her. Along with her six-year-old son, Raphael, Alice was imprisoned in the Theresienstadt concentration camp where her most enduring memories are of her helplessness and inability to feed her child or to answer his many questions about why they and so many others were being subjected to the indescribable nightmare of the Holocaust.

Yet Alice found a way to survive the terror of the camps – a means to look beyond the horrors of day-to-day life in order to recall and cherish what was joyful, pure and noble about her fellow man. Alice survived through music… Still today, she speaks with great pride and passion of playing more than 100 concerts inside the concentration camp and she likens that experience, both for the performers and their imprisoned audience as being close to the divine. Alice is unequivocal in stating that music preserved her sanity and her life – while bringing hope into the lives of countless others. To this day Alice never tires of saying; "Music saved my life and Music saves me still."

Lire la suite

14:38 Écrit par Rose Tel-aviv dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook

Résistant en France, Pionnier en Israël

Reportage vidéo d’un Pionnier d’Israël

Eliezer Lev-Tsion est né à Berlin sous le nom de Lewinsohn. Il a participé activement à la Résistance de Sauvetage dans l’Isère, qui consistait à cacher des enfants et à assurer le suivi au moins une fois par mois avec chacun d’eux dans les familles et institutions où ils se trouvaient.

A la fin de la guerre au cours de laquelle ses deux parents et son petit  frère ont péri, il immigre clandestinement en Palestine en 1946 et il participe à la construction du Pays du Nord (Kibbouts Sde Eliyahou) au Sud (tout le Neguev de Beer Shéva à Eilat en passant par Dimona) sans oublier Nevé Ilan sur la route qui mène à Jérusalem.
Ecoutons et faisons partager son témoignage et son message d’espoir pour notre  génération  et celles qui suivront: Celui de faire connaitre la valeur et la bravoure du Peuple Juif.

lu sur http://www.chalom-jerusalem.com/resistant-pionnier-jerusalem/

On peut se procurer son livre « Combat de vies » – qui a été édité avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah chez lui (tel 02-671 83 25 a Jérusalem)  ou en ligne chez Amazon.

vidéo :

Lire la suite

08:29 Écrit par Rose Tel-aviv dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

04/11/2010

Témoignage sur la Shoah

http://www.lft.ca/wp/?p=289

Dans le cadre de la semaine de l’holocauste, le Lycée français de Toronto a eu l’honneur d’accueillir Mme Régine Soszewicz et Mme Rachel Winegust qui ont raconté l’histoire de leur famille juive pendant l’occupation nazie en France. Cachées à la campagne, elles ont pu survivre grâce à la solidarité de gens simples et courageux, comme en temoigne le livre de Mme Régine Soszewicz, « Les étoiles cachées ». Des récits très émouvants qui ont passionné nos élèves de 3ème, 2nde et Première.

For the Holocaust Education Week, the LFT was honored to greet Mrs. Regine Soszewicz and Mrs. Rachel Winegust who shared the stories of their Jewish family under the Nazi Occupation of France. Mrs Soszewicz is the author of “Les Etoiles Cachees - The Story of Hidden Children in France”, a book where she tells us how she and her family managed to survive thanks to a few people’s bravery while hiding in the French countryside. These touching testimonials captivated our Grade 9, Grade 10 and Grade 11 students.

18:15 Écrit par Rose Tel-aviv dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook

les nazis demandent réparation!

lu sur un autre site-journal....!! no-coment!...

Quand les ex-nazis réclamaient leur rente

Georges Blum de Bonn Journal de Genève 22 février 1956
vendredi29 octobre 2010

En 1956, l’Allemagne de l’Ouest accusée d’être trop complaisante à l’égard des anciens nazis

«Il est incontestable que les nazis relèvent la tête et s’imaginent peut-être pouvoir recommencer à faire des dupes en masse comme sous la République de Weimar et après l’avènement au pouvoir d’Adolf Hitler. […]

La Bundesrepublik, en vertu de certaines lois qui eussent gagné à être mieux réfléchies, entretient les anciens coryphées et fonctionnaires nazis sur un pied tel qu’on est en droit de s’en étonner.

A notre connaissance, non seulement les nazis n’ont jamais payé de pension ou de retraite aux républicains et démocrates qu’ils chassèrent du pouvoir, […] mais ils les internèrent dans des camps où des milliers d’entre eux passèrent de vie à trépas après avoir enduré les tortures que l’on sait. Bonne fille, la République fédérale qui n’a jamais fait preuve à l’égard de cette engeance de la sévérité que commandait son sinistre passé, verse maintenant aux nazis de marque de copieuses rentes ou pensions et en emploie un trop grand nombre dans les administrations importantes […].

Il y a vraiment de l’abus. Si le droit administratif doit l’emporter sur la morale et la décence, il n’y a plus de forme d’Etat possible. On se souvient que le IIIe Reich avait créé un tribunal du peuple charger de liquider tous les adversaires du régime […], où un procureur général nommé Ernst Lautz se faisait particulièrement remarquer par la violence de ses réquisitoires. Eh bien, la République verse à Ernst Lautz une pension mensuelle de 1342 marks. […]

Il y a beaucoup mieux que ça et c’est probablement ce qui va faire déborder le vase. La Ville de Lübeck sera prochainement le théâtre de plusieurs procès qui lui sont intentés par des ex-nazis qui réclament pensions, rentes, indemnités et remboursements. Le plus important d’entre eux, l’ex-préfet de police nazi de la ville, réclame 64 490 marks pour le remboursement de pertes qu’il aurait subies en connexion avec les événements qui précédèrent la dénazification. […] C’est à se demander dans quel monde nous vivons et surtout à quelle époque.»

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/053e66b8-e2d4-11df-92eb-4573e0b27b3a/Quand_les_ex-nazis_r%C3%A9clamaient_leur_rente

Lire la suite

11:50 Écrit par Rose Tel-aviv dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook