04/01/2011

tir de missile évité ...vers le stade de jérusalem

Tir de missile évité vers le stade de Jérusalem

[Dimanche 02/01/2011 15:25]

Le Service de sécurité intérieure (Shabak) a publié dimanche 2 janvier une information indiquant que pendant le mois de novembre 2010, des résidents arabes de Jérusalem ont été arrêtés pour implication dans des activités terroristes du Hamas.

Les principaux inculpés sont Moussa Hamada du quartier Tsour Baher et son camarade Bassam Omari, citoyen arabe israélien de Bet Tsafafa. Ils ont tous deux opéré en collaboration depuis plusieurs années dans le cadre du Hamas et du mouvement des frères musulmans à Jérusalem.

L’enquête nous apprend qu’après l’Opération « Plomb durci », ils ont décidé de planifier un attentat terroriste dans la capitale. Leur intention était de lancer un missile sur le stade Teddy lors d’un match de la Ligue lorsque les gradins étaient pleins.

lu sur http://www.israel7.com/

10:34 Écrit par Rose Tel-aviv dans désinformation-information | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

21/12/2010

wikileaks: 2010 sera une année critique concernant la menace iranienne

Wikileaks : « 2010 sera une année critique concernant la menace iranienne »

20 Décembre 2010 - Juif.org
Israël avait prédit que 2010 serait « une année critique » concernant la menace nucléaire iranienne, selon un télégramme diplomatique publié par Wikileaks dimanche.
Le document, qui résume une réunion du 40e groupe politico-militaire qui s’est tenue le 11 novembre 2009, cite les inquiétudes israéliennes que « si les iraniens continuent de protéger et de blinder leurs sites nucléaires, il sera plus difficile de les toucher et de les endommager. »
Le télégramme révèle également qu’Israël a soulevé des préoccupations concernant la double citoyenneté en ce qui concerne « les technologies sensibles, » et que le gouvernement avait « recommandé d’obtenir une dérogation similaire à la relation dont bénéficient le Canada et l’Australie. »

Lire la suite

17:23 Écrit par Rose Tel-aviv dans désinformation-information | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook

« Je sais tout » me dit mon chauffeur de taxi au sujet « d’Israël et des juifs ».

« Je sais tout » me dit mon chauffeur de taxi au sujet « d’Israël et des juifs ».

Il est 6 heures du matin dans une capitale européenne après vol de nuit au départ de Tel Aviv. Je retourne pour quelques jours dans mon « ancien pays » après huit ans d’absence.

C’est en me demandant d’où je venais, voyant ma valise et mon air quelque peu fatigué, que mon chauffeur de taxi s’emporte sur les juifs et Israël. Il sait tout, m'explique que "cela ne va pas bien se passer", que "les juifs tuent femmes et enfants chaque jour", "qu’il est temps que les juifs et Israël, qui contrôlent tout, soient remis à leur place", etc.

"Rassuré" d’avoir (enfin) quelqu’un en face de moi qui me dit « tout savoir », je lui demande quand avait eu lieu son dernier voyage au Moyen-orient et avec qui il était en contact pour tout savoir sur Israël et les juifs. Sa réponse était claire : « ne jouez pas à cela avec moi Monsieur, hein, j’ai Internet, les vidéos, la télévision, j’ai donc accès à toutes les informations concernant les juifs en Palestine… ».

Clair, net, précis.

Rentrant en Israël, encore un taxi aux petites heures du matin, arabe lui aussi. Mais lui, apparemment, n’avait pas accès à Internet, ni à la presse européenne, et était même prêt à recevoir ce chauffeur de taxi européen pour lui montrer que, lui,  voit des solutions sans passer par la « mise au pas des juifs » que me suggérait le premier chauffeur.

« Juifs, Israël, Gaza, massacre, génocide, femmes, enfants,… »... une série de mots martelés sur chaque page page web et qui, à dessin, provoquent cet antisémitisme effrayant en Europe. Des ignorants finissent par haïr "juifs et israéliens" confondus.

Justement ce que la FDII tente d'empêcher. Et il a fallu que cela tombe sur moi…

Elie,

Documentaliste FDII

http://www.juif.org/antisemitisme-juif/142813,je-sais-tout-me-dit-mon-chauffeur-de-taxi-au-sujet-d-israel-et-des.php

Fédération de Défense contre l'Antisémitisme sur Internet

09:21 Écrit par Rose Tel-aviv dans désinformation-information | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook

15/12/2010

Pétition à Madame Irina BOKOVA Directrice Générale de l’UNESCO

Pétition à Madame Irina BOKOVA Directrice Générale de l’UNESCO

 

unesco5

Europe Israël et Aschkel.info lancent une grande pétition Européenne contre les deux décisions iniques de l’UNESCO de retirer le Tombeau de Rachel et le Caveau des Patriarches du patrimoine culturel et historique juif pour en faire des lieux de cultes musulmans. Cette pétition demande également que soit rectifié dans le rapport « sur l’état de la science dans les Etats arabes par Adnan Badran » l’acte de pur révisionnisme que constitue l’appropriation de Maïmonide comme prétendu savant musulman alors qu’il est historiquement prouvé que Moïse Maïmonide était un des plus grands savants juifs de l’âge d’or espagnol, et reste un des Maîtres à penser du judaïsme.

Lire la suite

18:02 Écrit par Rose Tel-aviv dans désinformation-information | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook

09/12/2010

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu condamne fermement la décision par certains rabbins

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu condamne fermement la décision par certains rabbins de ne pas vendre des appartements aux citoyens arabes.

Le Premier ministre a dit: « Comment nous sentirions-nous si quelqu’un appelait à ne pas vendre des appartements aux Juifs? Nous protesterions et c’est d’ailleurs ce que nous faisons quand le cas se présente. Ces choses-là ne doivent pas être dites ni sur les Juifs ni sur les Arabes surtout dans un état  démocratique et surtout pas dans un Etat juif et démocratique qui respecte la morale de l’héritage du peuple juif et de la Bible. Par conséquent, l’Etat d’Israël rejette catégoriquement ces propos.  »

9 décembre 2010 par http://ambisrael.wordpress.com/2010/12/09/le-premier-ministre-benjamin-netanyahu-condamne-fermement-la-decision-par-certains-rabbins-de-ne-pas-vendre-des-appartements-aux-citoyens-arabes/

15:22 Écrit par Rose Tel-aviv dans désinformation-information | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook

08/12/2010

Salam, Chalom, sport pour la paix

Salam, Chalom, sport pour la paix

Une équipe de foot israélienne judéo-arabe venant de la ville d’Abou Gosh, près de Jérusalem, est actuellement en France, accueillie par l’UEJF et SOS Racisme, du jeudi 2 au jeudi 9 décembre.

» Salam Chalom, Sport pour la paix : rencontre avec l’équipe d’Abou Gosh «

Rencontre avec l’équipe de foot d’Abou Gosh, témoignages des entraîneurs et éducateurs.

Conférence à l’Université Paris 13
Jeudi 9 décembre de 15h à 17h
Campus de Villetaneuse – Amphi D (99 av. Jean-Baptiste Clément – Villetaneuse)

Avec :

Dominique Sopo, Président de SOS Racisme ;

Arielle Schwab, Présidente de l’UEJF ;

Henri Cohen Solal, psychanalyste et éducateur;

Shabi Amedi, directeur de la section jeunes de la Mairie de Jérusalem ;

Meir Russo, responsable de la délégation ;

Muhammed Jaber, éducateur des jeunes d’Abou Gosh.

http://ambisrael.wordpress.com/2010/12/08/salam-chalom-sport-pour-la-paix/

Pour accéder au Campus de Villetaneuse de l’Université Paris 13, http://www.univ-paris13.fr/acces-aux-campus.html.

Plan du Campus de Villetaneuse de l’Université Paris 13,http://www.univ-paris13.fr/images/stories/plans_des_campus/acces_v.pdf

17:55 Écrit par Rose Tel-aviv dans désinformation-information | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

25/11/2010

Il est interdit de boycotter

Il est désormais interdit de boycotter

Tribune

la Chancellerie a eu cette idée extraordinaire selon laquelle tout appel au boycott des produits d’un pays n’était qu’une «provocation publique à la discrimination envers une nation»...


Par BENOIST HUREL Secrétaire général adjoint du Syndicat de la magistrature

http://www.liberation.fr/politiques/01012303092-il-est-desormais-interdit-de-boycotter

On a les victoires qu’on peut : Michèle Alliot-Marie a, il y a quelques mois, par une simple circulaire, commis un attentat juridique d’une rare violence contre l’un des moyens les plus anciens et les plus efficaces de la contestation des Etats par les sociétés civiles, à savoir le boycott. Le 12 février, la Chancellerie a eu cette idée extraordinaire selon laquelle tout appel au boycott des produits d’un pays n’était qu’une «provocation publique à la discrimination envers une nation», punie d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. Le ministère demande aux procureurs de la République d’assurer une répression «ferme et cohérente» de ces agissements.

Soyons justes : la paternité de cette brillante initiative revient au procureur général de Paris qui avait, dans son rapport de politique pénale 2009, suggéré que «les faits de boycott ou de provocation au boycott peuvent s’analyser, selon les espèces, soit en une provocation à la discrimination, soit en une discrimination ayant pour effet d’entraver l’exercice d’une activité économique». On peut rappeler les actions de ce type dans l’histoire : boycott du Royaume-Uni en 1930 initié par Gandhi contre la colonisation, boycott de l’Afrique du Sud dans les années 70 par les militants antiapartheid, boycott, à la même époque, par la communauté homosexuelle américaine d’une marque de bière qui refusait d’embaucher les gays ou, plus récemment, boycott des produits chinois par les soutiens de la cause tibétaine et des produits israéliens par les militants palestiniens… Pour l’ex-garde des Sceaux, il ne s’agit pas là d’entreprises de protestation et d’émancipation, souhaitables en démocratie, mais d’associations de malfaiteurs en vue d’attenter à la bonne marche du commerce, donc du monde.

La notion de discrimination ne peut s’entendre que d’une différence de traitement n’obéissant à aucun but légitime. Une action collective qui viserait à ne pas consommer de produits d’une entreprise parce qu’elle licencie ou délocalise sa production, ou d’un Etat parce qu’il maltraite ses minorités ne peut être qualifiée de discriminatoire, sauf à ôter aux consommateurs leur seul pouvoir, celui de ne pas de consommer n’importe quoi et n’importe comment. Que l’on se rassure : les Etats qui décideraient d’imposer un embargo à un pays étranger n’encourront pas les foudres de la loi pénale…

L’instrumentalisation d’un texte qui visait à combattre le racisme, le nationalisme et le sexisme est inadmissible, surtout lorsqu’elle vise à faire taire l’engagement citoyen. La circulaire en question, qui a su convaincre au moins un tribunal, constitue donc, pour la société civile, une régression d’une ampleur peu commune. Cette provocation s’est pour l’instant heurtée à un mur de silence. La pénalisation de la contestation est toujours une mauvaise nouvelle pour la démocratie. L’absence de contestation de la pénalisation, lorsque celle-ci ne répond à aucun autre objectif que celui de museler les peuples, n’en est pas une meilleure.

11:05 Écrit par Rose Tel-aviv dans désinformation-information | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook