24/11/2014

13 chansons d’amour en hébreu

KefIsrael vous propose mon choix de 13 chansons d’amour en hébreu. Le meilleur de la israélienne. Il a fallu choisir et cela a été difficile mais je crois que c’est déjà un bon aperçu. Alors régalez-vous! A la fin de ce billet, je vous dévoile pourquoi 13 chansons israéliennes et non pas le Top 10 de la chanson d’amour en hébreu!

sur le blog de http://kefisrael.com/2012/08/02/lamour-chante-en-hebreu/

05/10/2014

une recette : confiture d'étrogim

de Stephane Laik sur http://www.leptithebdo.net/2014/10/05/confiture-detroguim/

Pour enlever l’amertume de la peau, la préparation demande un peu de temps

mais le résultat est délicieux…

etrog2.jpg

  • laver et brosser les étroguim puis laisser tremper toute une nuit dans l’eau froide.

  • le lendemain, changer l’eau, brosser de nouveau et remettre à tremper une journée.

  • changer l’eau, peler puis couper en tranches assez fines. Enlever les pépins.

  • dans une marmite, bien faire bouillir uniquement 2 litres d’eau avec les tranches et arrêter dès que les tranches deviennent translucides.

  • jeter l’eau, rincer les tranches d’étroguim dans une grande passoire.

  • rincer la même marmite, mettre les tranches d’étroguim avec 1 kg de sucre semoule et juste recouvrir d’eau. Remuer.

  • porter à ébullition et laisser mijoter à feu doux jusqu’à obtenir un sirop et des tranches presque transparentes. En fonction rajouter de l’eau.

  • Mettre en bocaux encore chaud.

  • Utiliser cette délicieuse confiture pour décorer une tarte ou un dessert, couper en petits cubes dans votre cake classique, avec un gâteau au chocolat, sur de la glace et pourquoi pas en tajine avec du poulet.


15:29 Écrit par Rose Tel-aviv dans Culture, Israël, Vie juive | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

24/09/2014

un peu de musique pour adoucir les moeurs!

pour la nouvelle année juive,

David Lousky : L'étoile montante de la Musique Juive !


Après le succès immédiat rencontré en Israel et aux Etats-unis par le single Yachad, découvrez à votre tour ce clip dont l'air ne vous quittera plus!
 
David Lousky, révélation hassidique d'origine française, interprète Yachad, chanson qui aborde la fraternité du peuple juif dans ses moments d'épreuves.

 

 
Le single est en visionnage libre sur youtube.



 
Production : Nati Dorai -  Composition : Yaakov Menache - Arrangements : Adi Netanieli

SHANA TOVA OUMETOUKA à tous!


Bonne Année 5775!

18:14 Écrit par Rose Tel-aviv dans Culture, Israël, Médias, Vie juive | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

30/08/2014

Isaac Miracles

jolie chanson artiste à connaître

(notre pré-enregistrée)

08:57 Écrit par Rose Tel-aviv dans Culture, Humeur, Israël, moyen-orient, Techno | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

29/08/2014

être juif en Iran

Être juif en Iran

Les juifs d'Iran ne sont plus que 25 000, soit quatre fois moins qu'avant la Révolution de 1979. Le tombeau d'Esther à Hamadan reste leur lieu de pèlerinage.

La semaine dernière, l'unique député juif au Parlement iranien n'a guère ménagé Israël. Non seulement Siamak Merehsedeq dénonce "les actes criminels de Tel-Aviv à Gaza" que "la communauté internationale doit condamner", mais il estime en plus que "l'adhésion d'Israël à l'ONU et au Comité international de la Croix-Rouge doit être annulée".

A-t-il été instrumentalisé par le régime, qui se veut l'ennemi héréditaire d'Israël ? Le rabbin de la lilliputienne communauté juive d'Hamadan répond avec prudence : "Nous n'avons pas de problème avec la République islamique." Toutefois, Rassad Nejat précise aussitôt que cette capitale de province d'un demi-million d'âme comptait 7 000 juifs avant la Révolution de 1979. Aujourd'hui, ils ne sont plus que quinze, qui se réunissent tous les samedis dans la synagogue au centre d'Hamadan, à trois cents kilomètres de Téhéran, en direction de la frontière irakienne. Les autres membres de la communauté ont rejoint les États-Unis, le Canada et Israël.

Une communauté de 2 700 ans

Le vieil homme, lui, est resté. C'est qu'il n'est pas "que" rabbin : il est surtout le gardien des tombeaux d'Esther et de Mardochée, haut lieu de pèlerinage des juifs d'Iran. La reine Esther, cette orpheline ayant vécu au Ve siècle avant J.-C. dans ce qui allait devenir l'Iran, est la "preuve" que les juifs étaient autrefois installés dans la région sans y être brimés. Vieille de deux mille sept cents ans, la communauté juive d'Iran est l'une des plus anciennes diasporas au monde. Ses membres descendent des juifs qui ont préféré rester dans la région après l'exil à Babylone quand le roi perse Cyrus II, dit Cyrus le Grand, les a autorisés à retourner à Jérusalem pour y reconstruire le temple détruit par Nabuchodonosor.

- See more at: http://www.cicad.ch/fr/autres-actualit%C3%A9s/%C3%AAtre-juif-en-iran.html#overlay-context=fr/shoah-news/la-police-officiellement-r%25C3%25A9habilit%25C3%25A9-paul-gr%25C3%25BCninger.html


Source: lepoint.fr, 24 août 2014

 

(notre pré-enregistrée rose on holiday)

21/08/2014

Explorer le vrai pardon: Genocide Rwanda

CINÉMA • Le  festival Cinémas d'Afrique s'ouvre ce soir à Lausanne. Un film rwandais traite du génocide et de ses conséquences. Rencontre avec son réalisateur, Joël Karekezi.

 

Dans Imbabazi, le pardon, de Joël Karekezi, le génocide de 1994 a brisé l'amitié entre Manzi et Karemera. Le premier, génocidaire, a massacré la famille du second. Quand Manzi sort de prison, Karemera cherche à le retrouver, pour qu'il soit condamné à perpétuité. Entretien.

Vous êtes vous-même un rescapé du génocide.

Joël Karekezi: Oui, j'avais huit ans et vivais à Gysenyi avec mon père, mon frère et ma soeur. Mon père a été tué, nous sommes partis au Congo puis revenus à Kigali, où je vis toujours. J'y ai ma société de production et de nombreuses collaborations.

Le film a été tourné en anglais, alors que le Rwanda est francophone.

J'ai terminé le scénario en anglais, co-écrit avec un Américain, Casey Schroen. Le film a été tourné en Ouganda, où l'on parle anglais. Je voulais le faire dans une langue internationale pour qu'il soit visionné dans beaucoup de pays. Il a été sélectionné dans vingt -cinq festivals, distribué en Amérique du Nord, eu des diffusions TV en Afrique et en France. Les diffusions en salles sont difficiles pour des films à petit budget comme le mien.

Le Pardon était le titre de votre court-métrage.

Il dure treize minutes, mais j'ai réalisé qu'il était difficile à comprendre. J'ai alors élargi l'histoire pour que les spectateurs puissent saisir ce qui s'est passé avant et après le génocide.

- See more at: http://www.cicad.ch/fr/autres-actualit%C3%A9s/explorer-le-vrai-pardon.html#overlay-context=fr/autres-actualit%25C3%25A9s/le-hamas-menace-les-compagnies-a%25C3%25A9riennes-desservant-tel-aviv.html

18/08/2014

pour voir Israel autrement et humour

Humans of Tel-aviv

https://www.facebook.com/HumansOfTelAviv

Happy in Tel-aviv

https://www.facebook.com/Happyintelaviv

Humour:

Sourelé a 70 ans et Yankelé en a 80… Ils ne sont pas mariés…
Yankelé dit a Sourelé :
– Aucun de nous n’a jamais été marié… voudrais-tu m’épouser ?
– Voui, pourquoi pas, dit Sourelé.
– Alors d’abord, dit Yankelé, nous devons rendre visite à mon ami Hershl le pharmacien…
Ils se rendent chez le pharmacien et Yankele lui demande :
– Dis-moi Hershl, tu as des médicaments pour le cholestérol ?
– Bien sûr !
– Dis-moi Hershl, tu as des médicaments pour le diabète ?
– Bien sûr !
– Dis-moi Hershl, tu as des médicaments pour le Alzheimer ?
Excédé Hershl dit :
– Bien sûr ! Mais pourquoi toutes ces questions ? Tu vois bien que tu es dans une pharmacie ! 
Yankelé répond :
– C’est parce que Sourelé et moi nous allons nous marier et nous voulons déposer une liste de mariage…