16/08/2014

VIDEO. Comment l'Etat islamique endoctrine les enfants

VIDEO. Comment l'Etat islamique endoctrine les enfants -

Le reportage vidéo du journaliste palestinien Meydan Dairieh à Raqqa, place forte des islamistes en Syrie, est un témoignage rare. Dans son second épisode, il s'intéresse aux enfants fanatisés par les djihadistes.

Glaçant. Le seul mot qui vient à l'esprit à la vision de ces images ramenées par le journaliste Meydan Dairieh de la ville de Raqqa, place forte des islamistes de l'IS au nord de la Syrie. Dans la seconde partie de son reportage réalisé pour Vice News, il suit le djihadiste chargé de conduire le camion du prêche, venu jusqu'au bord de l'Euphrate où se baignent les enfants de la ville.

"Pourquoi nous tuons les infidèles, tous les infidèles? Parce qu'ils tuent les musulmans" explique Abdullah Al Belgi (le Belge) à son jeune fils. "Veux-tu retourner en Belgique? Non, parce que là-bas il y a des infidèles", lui serine-t-il. "Que préfères-tu? Etre un djihadiste ou faire une opération suicide?" lui propose-t-il. Le garçon préfère le djihad.

"Cette génération d'enfants est celle du califat", explique un autre djihadiste au journaliste. "Nous espérons qu'ils combattront les infidèles et les apostats". Un garçon de neuf ans affirme qu'il rejoindra bientôt un camp d'entraînement pour combattre Russes, Américains, infidèles... "As-tu déjà tiré?" lui demande-t-on. "Oui". Dans l'Euphrate, Al Belgi baigne son fils et asperge les autres enfants.

"Ceux qui ont moins de 15 ans vont à un camp pour apprendre la charia", complète Abu Mosa, responsable de la communication de l'EI. "Après leurs 16 ans, ils peuvent participer à des opérations militaires".

-

See more at: http://www.cicad.ch/fr/autres-actualit%C3%A9s/video-comment-letat-islamique-endoctrine-les-enfants.html

note pré-enregistrée


15/08/2014

Manif à Tel-aviv

Des milliers d'Israéliens se sont rassemblé jeudi-soir Place Rabin, la plus grande place de Tel Aviv pour exprimer leur solidarité avec les habitants du sud qui avaient fait le voyage jusqu'à la métropole israélienne.
Mot d'ordre du rassemblement : "un missile sur Sdérot = un missile sur Tel Aviv"

manif,gaza,tel-aviv,israel,bordureprotectrice

Bild a lancé une campagne intitulée "la haine du Juif - plus jamais".

Le célèbre journal allemand publie un article touchant avec les portraits des 64 officiers de Tsahal tués

screen captureLe quotidien allemand à grand tirage, Bild, a publié lundi un article très touchant sur les soldats israéliens tombés lors de l'opération militaire Bordure protectrice à Gaza.

Le papier intitulé "Israël combat la terreur du Hamas - le portrait des victimes" est par ailleurs illustré d'un montage photo représentant les 64 officiers de Tsahal tués.

64 soldats israéliens ont trouvé la mort, 64 fils, maris, amis qui ne retourneront pas dans leur famille (...) tombés dans la bande de Gaza en luttant contre le Hamas au nom de la patrie", peut-on lire dans cet article que fait même le portrait de certains soldats.

Bild est un des journaux les plus vendus dans le monde, avec une moyenne de 12 millions de lecteurs par jour. Le quotidien fait partie du groupe de presse Springer qui est un ardent défenseur d’Israël.

A la fin du mois dernier, alors que les combats dans la bande de Gaza ont déclenché une flambée d'incidents antisémites en Allemagne (et ailleurs en Europe), Bild a lancé une campagne intitulée "la haine du Juif - plus jamais".

http://www.i24news.tv/fr/mobile#content/40032

14/08/2014

Pacifistes? ah bon?

petits extraits de messages pacifistes:

 source :http://demirsonmez.blog.tdg.ch/archive/2014/07/22/la-place-bel-air-est-investie-par-des-pacifistes-denoncant-l-258128.html

STOP AU MASSACRE A GAZA?

ah oui?

 

1610775_678306345580195_5681192153243315339_n.jpg

 

quel drôle message de paix?

"GAZA (city) cimetière"

il faut aussi dire que la population Gazaoui a augmenté pendant ces dernières années

la population croit de 3% chaque année- vivante

https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/geos/gz.html

alors ? cimetière?

 

"ou message de haine?"

13/08/2014

Hamas, Frères musulmans, djihadistes : les différents visages de l'islamisme

 Qu'y a-t-il de commun entre un prédicateur salafiste et un combattant du Hamas ? Entre Tariq Ramadan et le calife de Mossoul ? La chercheuse Anne-Clémentine Larroque nous donne les clefs pour comprendre la nébuleuse islamiste.

Anne-Clémentine Larroque est historienne de formation, maître de conférences à Sciences Po en Questions internationales. Elle a tenu une chronique internationale sur la Matinale France Inter (été 2013). A paraître: Géopolitique des islamismes chez PUF, collection Que sais je?, en octobre prochain.

Figarovox: Sous le nom d' «islamistes», on regroupe des réalités qui n'ont rien à voir: le Hamas, les frères musulmans, les djihadistes d'EEIL. Qu'est ce que l'islamisme?

Anne-Clémentine Larroque: Sur le sujet, les amalgames sont quotidiens, c'est une thématique complexe qu'on a tendance à vouloir désespérément rendre simple. Il convient avant tout de distinguer islam, islamisme et islamisme radical ou violent, terminologies très souvent confondues dans le débat public.

L'islam correspond à la religion monothéiste numériquement la plus importante au monde aujourd'hui, mais chronologiquement la dernière apparue après le judaïsme et le christianisme. Les Sunnites sont majoritaires et se placent à côté des Chiites, branche minoritaire.

- See more at: suite source cicad :différents visages de l'islamisme

 

 

 

recrudescence d'actes antisémites en Suisse

 

 Beaucoup d'amis me font par de leurs inquiétudes, suite notamment à des manifestations récurrentes et des messages déplacés.

Recrudescence d’actes antisémites depuis début juillet 2014 

Information sur les activités de la FSCI 

 

Depuis la nouvelle aggravation de la situation ou Proche-Orient, une vague antisémite s’est abattue sur tout l’Europe et aussi sur la Suisse. Lors de conflits armés au Proche-Orient, il arrive souvent que le nombre d’actes antisémites augmente dans notre pays. Par rapport aux années précédentes, nous observons, cette fois-ci, que les propos antisémites sont nettement plus nombreux et plus virulents que par le passé – surtout sur facebook et surtout en Suisse alémanique. 

http://www.swissjews.ch/fr/metanavigation/medien/sig_in_der_presse/index.php

----

La Commission de dialogue entre juifs et protestants condamne le racisme, l’antisémitisme et les appels à la violence

Politique et justice ont le devoir d’agir contre les abus sur les réseaux sociaux. 

Dans le contexte de la guerre entre l’Etat d’Israël et le mouvement islamiste Hamas et des manifestations à Zurich et en d’autres lieux de Suisse, Internet et les réseaux sociaux diffusent actuellement des propos antisémites et des appels à la violence contre les juifs suisses. Ces propos et appels sont d’une agressivité et d’une violence inédites pour la Suisse. La Commission de dialogue entre juifs et protestants (CDJP) condamne sévèrement toutes les formes de racisme, d’antisémitisme et d’incitation à la violence

http://www.swissjews.ch/fr/metanavigation/medien/news/index.php

Foreign Press Association Condemning Hamas' Threats Towards Journalists Covering Gaza

 

The Foreign Press Association - Representing international media in Israel and the Palestinian Authority released a statement on August 11, where it "protests in the strongest terms the blatant, incessant, forceful and unorthodox methods employed by the Hamas authorities and their representatives against visiting international journalists in Gaza over the past month...In several cases, foreign reporters working in Gaza have been harassed, threatened or questioned over stories or information they have reported through their news media or by means of social media. We are also aware that Hamas is trying to put in place a "vetting" procedure that would, in effect, allow for the blacklisting of specific journalists. Such a procedure is vehemently opposed by the FPA".

 

Please find below the official statement for your information.

 

 

Statements

 

The FPA protests in the strongest terms the blatant, incessant, forceful and unorthodox methods employed by the Hamas authorities and their representatives against visiting international journalists in Gaza over the past month.

 

The international media are not advocacy organisations and cannot be prevented from reporting by means of threats or pressure, thereby denying their readers and viewers an objective picture from the ground.

 

In several cases, foreign reporters working in Gaza have been harassed, threatened or questioned over stories or information they have reported through their news media or by means of social media.

 

We are also aware that Hamas is trying to put in place a "vetting" procedure that would, in effect, allow for the blacklisting of specific journalists. Such a procedure is vehemently opposed by the FPA.

 

August 11, 2014

 

 

 

Information on the limitations Hamas placed on media coverage of the military aspects of the fighting

 

 

Hamas' media policy forged during Operation Protective Edge restricts local and foreign correspondents covering the fighting in their reports on military-combat activity or military-related information (especially regarding rocket fire and the use of civilians as human shields). During the operation foreign and local correspondents followed Hamas' policy guidelines, for the most part, and mainly reported on the suffering of the local population and other civilian aspects of the fighting. However there were occasional instances of foreign correspondents who did not follow Hamas guidelines, especially towards the end of July when media personnel began leaving the Gaza Strip. During the last two weeks reports have crept into the media about rockets fired into Israeli territory from populated areas, particularly from around sensitive institutions (the Al-Shifa'a Hospital, a hotel where many of the foreign correspondents stayed, a UN facility, a church).

 

Read the article here:

http://www.terrorism-info.org.il/Data/articles/Art_20699/...