07/10/2015

le visage du terrorisme

Le porte-parole du Hamas, Husam Badran qualifie le meurtre de parents devant leurs 4 enfants "d'opération héroïque".
Voici le visage brutal du terrorisme.

12118982_926750014071392_7036654506429393028_n.jpg

06/10/2015

Attentat au couteau contre un couple AVEC DEUX POUSSETTES

Une vidéo à partager puisque les médias se taisent.
Attentat au couteau contre un couple AVEC DEUX POUSSETTES, tuant le père et blessant grièvement la mère et un bébé de 2 ans.
- Ecoutez-bien les cris de cette femme qui court avec un couteau dans le dos hurlant "sauvez mes bébés" et les commerçants pour touristes qui lui crachent dessus et lui répondent MOUT (Meurs)
- Ecoutez surtout cette absence d'indignation, les commerçants rigolent pendant que des gens se font assassiner.
- Regardez-bien cette poussette au milieu et tout le monde s'en fout. A l'intérieur un nourrisson de quelques mois.
- Regardez bien ce commerçant qui sourit durant l'attaque et boit son Coca comme au cinéma.
- Souvenez-vous en la prochaine fois que vous voudrez y acheter un Tshirt.

Cette vidéo pouvant choquer, il faut cliquer sur le lien.

https://www.facebook.com/296163713885867/videos/513537742...

11/08/2015

tel-aviv actualité

(je serais absente pendant qq temps, merci de votre compréhension)

pendant ce temps, n'oubliez pas de suivre l'actu de tel-aviv:

http://www.tel-avivre.com/

https://www.facebook.com/Happyintelaviv

http://rootsisrael.com/

passez un bel été sur Tel-aviv!

10/08/2015

Pourquoi des jeunes Français issus de familles musulmanes ou convertis nourissent tant de haine

Texte de Dominique Schnapper sociologue.

POURQUOI de jeunes Français – les uns, issus de familles traditionnelles musulmanes et les autres, convertis – nourrissent-ils à l'égard des institutions qui les ont protégés et des valeurs démocratiques une détestation radicale, que les membres des réseaux islamistes mondiaux entendent – et réussissent à – manipuler au profit de leur ambition ?

Le voile d'ignorance

On le savait depuis des années. La haine de la France et la haine des juifs s'est développée dans certains quartiers dits « sensibles ». Les sociologues, les travailleurs sociaux, souvent d'origine musulmane, les enseignants des collèges et des lycées en témoignaient. Nombre de politiques l'avait dénoncée. En 2005, au cours de plusieurs jours d'émeutes, des jeunes s'étaient attaqués aux bâtiments les plus proches, écoles, bibliothèques ou cabinets médicaux. Il ne s'agissait pas alors d'une révolte ethnique portant des revendications particularistes, même si la plupart des jeunes émeutiers étaient originaires de l'Afrique sub-saharienne. Les observateurs décrivaient des violences sans but manifeste, produit de la misère sociale, des frustrations et du ressentiment. Depuis des années, des enfants juifs quittent l'enseignement public où ils ne se sentent plus en sécurité. Pourtant, de crainte de stigmatiser les musulmans républicains – il ne faut pas oublier que le phénomène massif est celui de l'intégration progressive de la majorité de la population descendante des immigrés maghrébins –, faute aussi de savoir quoi faire contre le mal, un silence gêné et bien-pensant couvrait ces faits d'un voile d'ignorance. Par faiblesse, par lâcheté, par souci légitime de ne pas stigmatiser l'ensemble des musulmans, les intellectuels setaisaient, dénonçaient l'islamophobie plutôt que l'antisémitisme, sans oublier d'accuser le « républicanisme » dont la rigidité et le refus d'admettre les « différences » auraient été responsables des événements. Pour se réconforter, on rappelait que les casseurs n'étaient qu'une très faible minorité – comme si les phénomènes minoritaires ne pouvaient pas avoir une signification politique et symbolique sans rapport avec leur nombre. Depuis le 79 janvier dernier, il est devenu plus difficile de se voiler la face.

À la suite des émeutes de 2005, les sociologues avaient souligné que ces jeunes désocialisés étaient le produit de la misère sociale et des blocages de la société française (1). Aujourd'hui, la misère n'a pas disparu et la société reste sur beaucoup de points bloquée, mais l'explication est devenue insuffisante. Il faut aussi prendre la mesure de l'extrémisme qui se réclame de l'islam dans sa dimension politique et idéologique, dans son extension internationale. D'ailleurs, ce ne sont plus seulement des marginaux ou des laissés-pour-compte, mais aussi des diplômés et des convertis, convenablement formés et issus de familles stables, qui cèdent à la tentation de l'extrémisme.

lire suite sous : http://pratclif.com/2015/haine.htm

 

 

 

09/08/2015

la france antisémite se réveille

la polémique enfle autour de «Tel-Aviv Sur Seine»

Jeudi 13 août, Paris-Plages prendra des faux airs de plage de Tel-Aviv, grande ville côtière israélienne et haut lieu de la fête à travers le monde. Cette opération de partenariat entre la capitale française et la capitale économique d'Israël a pris le nom de «Tel-Aviv Sur Seine».

Cette initiative festive ne durera qu'une seule journée sur un mois de manifestation «balnéaire» sur les quais parisiens. Au programme : présence de foodtrucks proposant des spécialités locales, animations ludiques et gratuites, un DJ en soirée...

http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-75001/tel-aviv-su...

Pendant ce temps là, lorsque la famille FOGEL se fesait assassinée , devrais-je écrire égorgée...peu d'émois dans les médias:

https://tsahal.fr/2014/03/11/le-massacre-de-la-famille-fogel-a-itamar/


06/08/2015

The 2014 Gaza Conflict

15 June 2015

 

 

 

 

The 2014 Gaza Conflict: Factual and Legal Aspects

 

 

 

http://protectiveedge.gov.il

 

 

 

On July 7, 2014, the Government of Israel ordered the Israel Defense Forces to launch an aerial operation against Hamas and other terrorist organizations in the Gaza Strip. This operation, termed “Operation Protective Edge”, was launched in response to increasing rocket and mortar fire on Israel from the Gaza Strip during June and early July 2014, and despite Israel's continued efforts at de-escalation. On July 17, 2014, as a result of Hamas's continued rejection of ceasefire initiatives, ongoing rocket and mortar fire and the execution of attacks in Israeli territory by sea and through cross-border assault tunnels, the Government of Israel authorized the entry of ground forces into a limited area of the Gaza Strip. These ground forces were tasked with identifying and neutralizing the cross-border assault tunnels, which originated from the outskirts of the urban areas of the Gaza Strip. The ground forces withdrew from the Gaza Strip on August 5, after locating and neutralizing 32 cross-border assault tunnels, and despite ongoing rocket and mortar attacks against Israel. The 2014 Gaza Conflict concluded on August 26, with an unconditional ceasefire between Israel and Hamas.

The following link is to official documents concerning factual and legal aspects of the 2014 Gaza Conflict, including an executive summary (hereby attached) and the full report.

 

 

 

These documents provide information on the following topics: background to the armed conflict that Hamas has waged against Israel for over a decade; the circumstances that led Israel to launch Operation Protective Edge; the effect of Hamas's attacks on Israel's civilian population and Israel's civil defense measures; the tactics of Hamas and other terrorist organizations during the conflict and their violations of international law; detailed factual and legal information concerning the actions of the IDF during the conflict, including the steps taken before and during the conflict to ensure Israel's compliance with the Law of Armed Conflict; and Israel's examination and investigation mechanism for dealing with alleged misconduct by IDF forces.

 

 

To access all the documents, please click on the following link: http://protectiveedge.gov.il

: Factual and Legal Aspects

 

 

 

http://protectiveedge.gov.il

 

 

 

On July 7, 2014, the Government of Israel ordered the Israel Defense Forces to launch an aerial operation against Hamas and other terrorist organizations in the Gaza Strip. This operation, termed “Operation Protective Edge”, was launched in response to increasing rocket and mortar fire on Israel from the Gaza Strip during June and early July 2014, and despite Israel's continued efforts at de-escalation. On July 17, 2014, as a result of Hamas's continued rejection of ceasefire initiatives, ongoing rocket and mortar fire and the execution of attacks in Israeli territory by sea and through cross-border assault tunnels, the Government of Israel authorized the entry of ground forces into a limited area of the Gaza Strip. These ground forces were tasked with identifying and neutralizing the cross-border assault tunnels, which originated from the outskirts of the urban areas of the Gaza Strip. The ground forces withdrew from the Gaza Strip on August 5, after locating and neutralizing 32 cross-border assault tunnels, and despite ongoing rocket and mortar attacks against Israel. The 2014 Gaza Conflict concluded on August 26, with an unconditional ceasefire between Israel and Hamas.

The following link is to official documents concerning factual and legal aspects of the 2014 Gaza Conflict, including an executive summary (hereby attached) and the full report.

 

 

 

These documents provide information on the following topics: background to the armed conflict that Hamas has waged against Israel for over a decade; the circumstances that led Israel to launch Operation Protective Edge; the effect of Hamas's attacks on Israel's civilian population and Israel's civil defense measures; the tactics of Hamas and other terrorist organizations during the conflict and their violations of international law; detailed factual and legal information concerning the actions of the IDF during the conflict, including the steps taken before and during the conflict to ensure Israel's compliance with the Law of Armed Conflict; and Israel's examination and investigation mechanism for dealing with alleged misconduct by IDF forces.

 

 

To access all the documents, please click on the following link: http://protectiveedge.gov.il

04/08/2015

comment instrumentaliser la mort d’un enfant

Hélène Keller-Lind

lundi 3 août 2015, par Desinfos

La mort d’un petit enfant dans un incendie criminel révolte. Elle révolte la quasi-totalité des Israéliens. À commencer par le Président d’Israel, le Premier ministre, les ministres, les foules israéliennes qui se sont réunies pour condamner le ou les pyromanes. Au nom des valeurs du judaïsme. L’enquête vient à peine de débuter. Pourtant d’aucuns n’hésitent pas à accuser sans attendre. Les uns des “activites/colons juifs”, les autres donnant carrément un nom, une adresse, le nom de l’épouse de celui dont le procès a été fait en dehors de toute règle de justice. Des organisations politiques internationales instrumentalisent cet acte criminel. Oubliant au passage la liste sans fin des crimes palestiniens.

 

Un incendie criminel unanimement condamné en Israël

Il avait un an et demie. Il est mort pendant la nuit du 30 au 31 juillet 2015 lors de l’incendie criminel de sa maison à l’entrée du village palestinien de Douma près de Naplouse. Son frère et ses parents ont été grièvement blessés et sont soignés dans des hôpitaux israéliens. Le Président Rivlin et le Premier ministre Netanyahou se sont rendus à leur chevet, ont dit être bouleversés et indignés, condamnant ce crime sans réserves.

lire la suite sous:http://www.desinfos.com/spip/spip.php?page=ispip-article&...