06/08/2010

Antisémitisme ordinaire

imthhamasune.jpgAntisémitisme ordinaire en terre d’islam : sermon du vendredi sur Al-Aqsa TV

http://www.bivouac-id.com/2009/07/14/antisemitisme-ordinaire-en-terre-dislam-sermon-du-vendredi-sur-al-aqsa-tv/

Lire la suite

10:27 Écrit par Rose Tel-aviv dans Antisémitisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

23/07/2010

cicad: proche-orient, manuel

petit lexique très intéressant:

http://www.cicad.ch/fileadmin/user_upload/documentation/pdf/Cicad-manuelProche-Orient-2010__2_.pdf

Proche-Orient: petit manuel pour comprendre


Ce petit manuel permet de mieux appréhender un certain nombre de notions clés, bases indispensables pour qui désire comprendre la problématique proche-orientale

Shabbat Shalom

17:15 Écrit par Rose Tel-aviv dans Antisémitisme | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook

22/07/2010

le crif, conseil représentatif des I. juives de France

Richard Prasquier: La trivialisation, c’est la route ouverte à tous les amalgames... Les confusionnistes d’aujourd’hui, plus dangereux que les négationnistes, choisissent leurs héros et leurs bourreaux en fonction de leurs options politiques


« Monsieur le Ministre
Messieurs les Préfets
Monsieur le Maire de Paris
Madame Simone Veil,
Mesdames et Messieurs les élus
Messieurs les représentants du culte
Mesdames et Messieurs les déportés, enfants de déportés, résistants, anciens combattants et représentants des Justes
Monsieur le Président du Consistoire central,
Mesdames et Messieurs les Présidents d’institutions,
Mesdames et Messieurs,
En 1960, il y a cinquante ans, le Vel d’Hiv venait d’être détruit.  C’était pour les parisiens un symbole du sport populaire, des Six Jours et des grands combats de boxe. Rares étaient ceux à qui il rappelait les heures  les plus noires de l’histoire française…
Elles étaient pourtant récentes, 17 ans seulement, ces journées de juillet 1942, où sept mille personnes avaient vécu dans des conditions infernales de promiscuité, de bruit et d’odeurs, de chaleur, de soif et de faim avant d’être envoyées dans les camps du Loiret pour y subir, pour beaucoup, l’atroce séparation entre parents et enfants, qui précédait l’extermination à Auschwitz Birkenau.
Avant guerre, les Juifs vivaient fièrement en France, la patrie des Droits de l’Homme. Beaucoup s’étaient portés volontaires pour défendre le pays. Soixante dix ans après l’appel du 18 juin, nous honorons  les hommes qui se sont engagés après la défaite dans le combat contre l’Allemagne nazie et qui ont préservé l’image de la France que nous aimons.

 

Lire la suite

12:32 Écrit par Rose Tel-aviv dans Antisémitisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

18/07/2010

Les coûts cachés du Juif–appât en Angleterre

The Hidden Costs of Jew-Baiting in England



Version française : Galila sur sionisme.xooit.com

(je suis en vacances, un petit copié-collé d'un article ...merci de votre fidélité)

Les coûts cachés du Juif–appât en Angleterre


La chasse aux juifs est devenue quelque chose comme un sport en Angleterre, comme si les " Britishes" nourrissaient le monstre - l'Islam radical – pour qu’il les dévore.
- par Richard Landes
Londres est un endroit incroyable , plein de vitalité, d'intensité, de touristes et résidents étrangers, un mélange de pluralisme. Si vous parlez à la personne de la rue, rien ne semble imparfait : ce chauffeur de taxi, ayant parcouru Londres depuis 40 ans, ne voit pas de changement significatif dans les quartiers qu'il traverse; ce financier ne voit aucun signe d'intimidation, ce client, ce tenancier de bar , cet homme dans le bus, vivent dans un monde intéressant et relativement normal. Une rapide promenade dans le parc [le Régent] donne le sentiment apparent de normalité.
Mais si vous parlez aux Juifs, vous obtenez une histoire différente. L'Association internationale des avocats et juristes juifs a tenu une conférence cette semaine. Le sujet : des normes légales et démocratiques à l'ère de la Terreur. Les conseillers juridiques ont discuté de tout sur la base du rapport Goldstone, du mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) , de la «juridiction universelle» lawfare (= utilisation du droit international contre des Israéliens devant des tribunaux étrangers). Ici, dans l'Amphithéâtre du Khalili SOAS (Ecole des études africaines et orientales), les avocats juifs ont discute d’une triste réalité dont la seule apparition publique a la base du quotidien est le roulement incessant de la calomnie , celle d'une élite tumultueuse - ONG, journalistes, universitaires – s’acharnant sur Israël.   

Lire la suite

10:35 Écrit par Rose Tel-aviv dans Antisémitisme | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook

24/06/2010

des juifs lapidés

Festival culturel en Allemagne: des jeunes musulmans lapident une troupe de danseurs juifs

Festival culturel en Allemagne: des jeunes musulmans lapident une troupe de danseurs juifs

Célébration de la diverté culturelle

Des jeunes arabes et turques ont provoqué un incident antisémite, samedi dernier lors d’une fête de la diversité culturelle dans le quartier Sahlkamp à Hanovre au nord de l’Allemagne.

Un troupe de danse de la Congrégation juive libérale de Hanovre qui faisait partie du spectacle a été accueilli à coups de pierres sous les cris de “Dehors les juifs”. Une trentaine d’adolescents âgés entre 12 et 16 ans,  principalement libanais, palestiniens, irakiens, iraniens et d’origine turque, ont crié des injures antisémites à l’aide d’un porte-voix et ont lancé des pierres sur les huit danseurs. La troupe de danses folkloriques juives a dû quitter la scène, une danseuse a été blessé à la jambe et souffre de contusions. Le festival culturel international a repris après une pause.

Les jeunes fauteurs de troubles avaient préparé un tas de pierres à l’avance.

Des hommes politiques et divers associations ont exprimé leur indignation.

Sources : Hannoversche Allgemeine via Winds of Jihad

http://www.haz.de/Hannover/Aus-der-Stadt/Uebersicht/Juedische-Taenzer-beschimpft-und-mit-Steinen-beworfen

« Au nom du multiculturalisme, on fait rentrer [en Europe] une société qui n’a pas du tout le sens du multiculturalisme, une doctrine qui est purement mono-culturelle. (…) Avec l’illusion d’avoir détruit les frontières traditionnelles, d’avoir abattu les murs, on ne fait que reconstituer de multiples murs intérieurs aux nations. » Oskar Freysinger.

Lire la suite

18:14 Écrit par Rose Tel-aviv dans Antisémitisme | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook

20/06/2010

Boycott m'bala m'bala

je retransmets ici une opération, même si je pense qu'elle sera vaine, mais peut-être éveillera-t-elle quelques consciences....

Opération: boycott Dieudonné M’Bala M’Bala lancé par Jssnews.com

rédigé par J-S. Selem, le 19 juin

http://jssnews.com/2010/06/19/operation-boycott-dieudonne-mbala-mbala/

Dieudonné M’Bala M’Bala, le politicien d’extrême droite, remonte sur scène. Nous en avons tous entendu parler. Les médias ne se trompant plus sur la nature de l’homme,écrivent tous ce que beaucoup dénoncent depuis trop longtemps: Dieudonné remonte sur scène, pour un spectacle antisémite, anti-sioniste et… Pro-terroriste!

Lire la suite

20:14 Écrit par Rose Tel-aviv dans Antisémitisme | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook

13/06/2010

Communiqué de la CICAD

Johanne Gurfinkiel: «Il y a aujourd’hui une véritable banalisation des termes»

 

 

Le Secrétaire général de la CICAD était ce matin invité de l'émission Médialogues, sur la Radio Suisse Romande, pour aborder le thème «Flottille pour Gaza: quels mots employer ?» Extraits:

 

«Aujourd’hui, les mots et les images sont, plus que jamais, devenus des armes de destruction. Il y a une véritable banalisation des termes, qu’on retrouve dans les médias: on emploie aujourd’hui des termes comme "génocide", "colonisation", "résistants", "fascistes" et "nazis", avec un seul objectif: créer de l’émotion pour l’interlocuteur, l’auditeur ou le lecteur et lui rappeler cette période funeste que fut la Seconde Guerre mondiale en utilisant les mêmes vocables. Alors là, on n’est plus dans la liberté d’expression, dans l’échange ou la critique, on est dans l’intention de frapper son interlocuteur, de le faire réagir et de le faire adhérer à la cause. Et certains tombent évidemment là-dedans: il y a l’opinion publique qui, parfois, ne maîtrise pas le sujet parce qu’elle n’est pas suffisamment informée sur ce qu’il se passe; et il y a les responsables – politiques, des médias et autres – qui peuvent tomber dans ce type de travers, dans la surenchère et dans l’amalgame – parfois par naïveté, par angélisme, surtout par méconnaissance – et qui reprennent un certain nombre de théories qui sont parfaitement scandaleuses. […]

 

Un exemple: un texte publié dans l’un de nos quotidiens romands, dont l’auteur est une Conseillère aux Etats, romande également – vaudoise, en l’occurrence – qui fait une comparaison entre l’Exodus – ce bateau, je vous le rappelle, qui amenait des rescapés des camps de la mort vers cette terre d’accueil et de refuge qu’était Israël – et le Mavi Marmara – ce bateau qui n’avait pas pour vocation d’amener des exilés qui souhaitaient se réfugier à Gaza, mais bien un groupe d’islamistes connus sous le nom d’IHH qui avaient pour seul objectif de casser le blocus de Gaza, donc d’aller à l’affrontement, et dont nous savons, telle que l’information a été publiée, qu’ils souhaitaient mourir en "martyrs". Ça c’est la première chose, qui est déjà suffisamment importante pour qu’on s’y intéresse; la seconde, qui est beaucoup plus grave à mon goût, c’est un amalgame entre la politique israélienne et l’ensemble du peuple juif: quand l’auteur du texte nous dit: "Comment un peuple sorti des ghettos peut-il ainsi exiler ses voisins derrière des murs ?", il s’agit bien de l’ensemble des Juifs qui ont été directement les victimes de la Shoah et de la politique nazie. Ce "peuple sorti des ghettos", cela me concerne et cela concerne aussi mes aïeux et ma famille, ainsi que tous ces gens que nous connaissons à Genève – je pense notamment à Ruth Fayon, sortie du camp d’Auschwitz, et à d’autres – et on ne peut pas faire ce lien avec les choix politiques d’un gouvernement; la comparaison est inacceptable. […] On a eu le même problème avec un rédacteur en chef que je connais bien, et pour qui j’ai beaucoup d’estime, qui est Jean-François Fournier. Dans un récent éditorial dans son journal Le Nouvelliste, il se prête lui aussi à ce comparatif entre l’Exodus et le Mavi Marmara, tout en reconnaissant le fait qu’Israël a le droit de se défendre. Mais ces comparatifs n’ont pas lieu d’être !

 

Il y a encore d’autres exemples où l’on peut également s’interroger sur la velléité du journaliste: il y a un exemple récent, dans la dernière édition de L’Illustré, avec l’interview de Cornelio Sommaruga qui, d’une part, parle d’une "forme indirecte de génocide" – et ces propos sont extrêmement graves: le génocide, c’est le Rwanda, c’est d’autres événements dans le monde qui ont entrainé l’extermination d’une population par le souhait d’un gouvernement […] – et d’autre part, quand le journaliste qui interviewe Cornelio Sommaruga a des questions qui sont clairement orientées, on est en droit de s’interroger sur la crédibilité même du journaliste […]. Quand il pose la question: "Quelle a été votre première réaction en apprenant la sanglante attaque israélienne contre la flottille des pacifistes", on n’est plus dans la question objective: la messe est dite, il y a une attaque sanglante de barbares israéliens contre une flottille de pauvres pacifistes qui débarquaient comme ça avec un radeau ! Voilà un réel problème quant au poids des mots et des images.»

 

Ecouter l'émission (à partir de 5'35)

 

Source: RSR - vendredi 11 juin 2010

18:54 Écrit par Rose Tel-aviv dans Antisémitisme | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook