28/03/2012

hommage aux victimes

 

Le Dr Claude Salama, poète et dramaturge, a ecrit ce poème en hommage aux victimes des familles Fogel, Sandler et Monsénégo


Le Message
Il y a des corps brisés,
des corps juifs,
avec sur la poitrine
des fleurs rouges-sang

et sur les flancs 
des volcans de haine
des ombres qui tirent
sur tout ce qui ne bougera plus jamais

Eux sont masqués
parce qu’ils ne veulent pas
que l’on puisse voir, 
comprendre,
ni même soupçonner,
qu’ils sont aussi des hommes,
et des femmes,
qui pensent, 
qui aiment
et qui pleurent aussi parfois

Ils sont devenus
des machines à tuer
pour un slogan,
un peu d’argent,
ou parce qu’ils croient,
pauvres gens,
que D.ieu
veut la mort des hommes, 
et que prouver leur foi
en le D.ieu vivant
c’est mettre une balle 
dans la tête d’un enfant

Parce qu’ils ont oublié
que nous sommes 
tous frères,
nous, les enfants d’Abraham,
eux, les fils d’Ibrahim

On leur a enseigné 
depuis l’enfance
la haine de l’Autre
la haine du Juif
parce que le Juif est le plus autre de tous les autres,
mis à part par sa foi,
isolé, calomnié, torturé

Parce que porteur du message
à toute l’humanité,
du message
inaudible, 
insupportable,
inacceptable,
le message de paix,
que lui a confié
à lui et à lui seul 
le D.ieu infini.

Dr Claude Salama

09:58 Écrit par Rose Tel-aviv dans Antisémitisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

21/03/2012

tuerie

lu sur kefisrael, tuerie de Bialik

Un poème de Bialik pour une famille assassinée

Tuerie

Cieux, implorez grâce pour moi !
S’il y a en vous un Dieu,
Et un chemin qui conduit à lui, Un chemin que je n’ai pas trouvé
Alors, priez vous pour moi !
Mon cœur est mort;
Plus de prière sur mes lèvres,
Plus de force dans les bras, plus d’espoir !

Jusqu’à quand ? Jusqu’où, Jusqu’à quand ?

Holà ! Bourreau, voici ma gorge, viens et tue !
Abats-moi comme un chien ! Toi, tu as un bras et un couteau
Et, moi, j’ai l’univers pour échafaud.
Frappe à la tête ! Que le sang du meurtre,
Le sang de l’enfant et du vieillard,
Gicle sur ta chemise

Et que jamais il ne s’efface !

S’il y a une justice, qu’elle paraisse aussitôt !
Mais si elle tarde, si elle n’éclate qu’après ma mort,
Après que, moi, j’aurai été détruit,
Je veux que son trône s’écroule
Et que les cieux périssent dans le mal éternel !
Quant à vous, scélérats, sustentez-vous de sang,
Allez et vivez de vos ignominies !

Maudit soit celui qui dira : vengeance !
Une telle vengeance, la vengeance du sang d’un enfant,
Satan ne l’a point encore inventé…
Que le sang se creuse un chemin sous terre,
Qu’il sape et ronge et mine dans les ténèbres
Les fondements délabrés de l’univers !

(Traduction de l’hébreu de J. Milbauer)

Paru dans l‘Anthologie de la poésie en hébreu moderne (Gallimard, 2001)

19:11 Écrit par Rose Tel-aviv dans Antisémitisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

20/03/2012

Netanyahou condamne un "meurtre odieux de Juifs"

Fusillade de Toulouse : Netanyahou condamne un "meurtre odieux de Juifs"
Le Premier ministre israélien affirme que la possibilité d'un acte "antisémite violent et sanglant" n'est pas à écarter.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a condamné "le meurtre odieux de Juifs, dont des petits enfants" après la fusillade devant un établissement scolaire juif à Toulouse (sud-ouest) qui a fait lundi quatre morts, dont trois enfants. "Il est trop tôt pour savoir précisément quelles sont les circonstances de cet acte meurtrier, mais nous ne pouvons pas écarter la possibilité qu'il a été motivé par un antisémitisme violent et sanglant", a déclaré Benyamin Netanyahou devant les membres de son parti Likoud.
www.lepoint.fr


19:31 Écrit par Rose Tel-aviv dans Antisémitisme | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook

Barbarie en France

Il n'y a pas de mots pour décrire l'horreur et la tristesse.

Je ne peux que penser aux familles endeuillées et ne pouvoir imaginer la peine, ni la douleur.

Espérons que ce-ces fou-s seront bientôt hors d'état de nuire.

 

Message d'Einat Wilf, députée, Présidente de la commission de la Knesset chargée des relations avec les communautés juives de diaspora
par Israel Infos Redaction http://www.israel-infos.net/
Einat Wilf, députée Haatzmaout à la Knesset, est horrifiée et profondément choquée par la fusillade survenue ce matin à Toulouse devant l’école juive Ozar Hatora, causant la mort de quatre personnes dont trois enfants.

La commission chargée des relations entre Israël et les communautés juives de Diaspora à la Knesset, qu’ Einat Wilf préside, souhaite exprimer son soutien aux familles des victimes ainsi qu’à la communauté juive de France dans son ensemble.

La commission a entière confiance en la république française qui saura défendre ses valeurs et mettre tous les moyens en place afin de trouver les responsables de ce crime barbare à caractère antisémite.


http://www.juif.org/antisemitisme-juif/169665,4-morts-dans-l-attaque-de-l-ecole-ozar-hatorah-de-toulouse.php

08:27 Écrit par Rose Tel-aviv dans Antisémitisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

13/03/2011

Les joies de la montagne

Suède : les joies de la montagne

Les Suédois s’adonnent depuis longtemps aux sports alpins. Leurs skieurs tiennent une place honorable dans la hiérarchie des disciplines nordiques.

Mais ils se livrent aussi à l’escalade, sur les quelques massifs montagneux qui ornent leur pays.

Dans ce sport, surtout pratiqué par les amateurs, il est d’usage de donner un nom aux voies qu’on ouvre pour la première fois.

Un peu comme les astronomes qui découvrent une étoile, les grimpeurs s’attribuent la paternité d’une montée et leurs noms sont référencés dans un guide officiel.

Plusieurs voies d'escalades sur une petite montagne dans la commune de Järfälla, ont été "baptisées" par des noms de la Seconde guerre mondiale.

Ainsi les avions allemands Stuka, Messerschmitt sont-ils nommés comme voies permettant aux amateurs de s’élever et trouver l’air pur.

 


 

 

Ignoble

Mais d’autres grimpeurs ont poussé l’espièglerie jusqu’à donner des noms un peu plus sinistres à leurs découvertes.

Les fans d’escalades en Suède ont depuis des années la possibilité d’emprunter les voies Zyklon B, Hitler, Himmler, Four crématoire, Nuit de cristal, Svastika.

Les différentes voies, ouvertes au fur et à mesure des années, ont été ainsi nommées entre 1987 et 2001.

Il y a tout lieu de penser que ces voies ont été empruntées des centaines de fois sans qu’aucun grimpeur n’y trouve à redire.

Imaginons que la même chose se produise en France et qu’un varappeur ouvre une voie dans le massif alpin en lui donnant le nom de Touvier, Vel d’Hiv, déportation…

C'est un historien, amateur d'escalade, qui a découvert l'impensable lors d'une ascension et en a fait part au quotidien Dagens Nyheter.

En Suède, il y a plusieurs sortes d’antisémitisme.

Il y a l’officiel, celui qui est encouragé par les autorités sous couvert de lutter contre la politique soit-disant coloniale d’Israël. Les Juifs appartenant à la communauté de Malmöe quittent massivement la troisième ville de Suède.

En cause, les appels répétés du maire de la ville, Ilmar Reepalu, à ses administrés juifs, à "se distancier" publiquement de la politique israélienne. Sous entendu, « Pour vivre en paix, critiquez Israël !».

Il y a l’antisémitisme des médias.

Le quotidien Aftonbladet a fait paraître en 2009 un article accusant les soldats de Tsahal de trafic d’organes sur des Palestiniens. L’accusation de crime rituel refait surface.

Il y a l'antisémitisme de l'extrême droite, purulent, traditionnel et en constante augmentation.

Il y a également l’antisémitisme musulman. Lire ici le témoignage de Michelle Mazel, femme de l’ex-ambassadeur d’Israël en Suède.

Résultat : le nombre de crimes antisémites a augmenté de 57 % en 2010.

Pour la première fois en Europe, les Juifs sont obligés de quitter une ville pour sauver leur peau.

Le phénomène va grandissant.

Depuis quelques mois, certains quartiers de grandes villes de Belgique sont déclarées Judenrein, comme l'Arabie Saoudite et le futur Etat de Palestine.

En France, des familles juives quittent par centaines des communes de la banlieue parisienne par peur des violences qui se multiplient.

En Suède, les amateurs de varappe peuvent toujours monter sur Zyklon B et prendre appui sur les roches de Svastika.

Certes, il existe d’autres moyens de s’aérer les neurones. Encore faut-il pour cela en avoir !


Pierre Lefebvre
© Primo, 01-03-2011

http://www.primo-info.eu/selection.php?numdoc=Do-428586555

 

14:41 Écrit par Rose Tel-aviv dans Antisémitisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

01/12/2010

Le révisionnisme et le négationnisme sont des crimes contre l’Histoire.

(article de 'Ami Artsi rédigé et publié le lundi 22 novembre 2010 (yom shéni 15 kislev 5771))

 

Le révisionnisme et le négationnisme sont des crimes contre l’Histoire.


On a coutume de définir le négationnisme comme suit : négation d’un génocide perpétré.

De la même manière, le révisionnisme est ainsi défini : modification du nombre de victimes d’un génocide, réécriture de l’Histoire de manière fantaisiste.

 

Pour autant, étendre la définition du terme « négationnisme », dans son sens juridique, à la négation des génocides ayant échoué ou des projets génocidaires est une nécessité impérieuse.

Nier l’existence d’un projet génocidaire, établi par des preuves indiscutables, doit être passible de poursuites pénales et de sanctions exemplaires.

 

Israël est un parfait exemple de ce qu’est une victime du négationnisme et du révisionnisme. Le négationnisme et le révisionnisme anti-israéliens s’entremêlent. Le premier prétend que les pays arabes et les Arabes de Palestine n’ont jamais cherché à mener une guerre d’extermination contre le peuple juif, permettant au second de définir les Juifs (et, à travers eux, leur Etat : Israël) comme agresseurs, colonialistes, illégitimes, expansionnistes qu’il était indispensable de combattre, auxquels il était vital de « résister » (c’est sur une démarche révisionniste que la propagande arabe présente les Arabes de Palestine comme un peuple de  « Résistants », ayant toujours vécu sur la terre de Palestine, face à un envahisseur imaginaire que serait Israël et son peuple, plaçant de facto ceux-ci dans un rôle, tout aussi imaginaire, de Nazis).

 

Le révisionnisme des Arabes de Palestine commence dans la notion de « peuple », car s’il s’agît bien d’une population, il ne s’agît pas pour autant d’un peuple. Pour être défini comme « peuple », un groupe d’individus doit avoir une Histoire, une langue commune et un pays commun. Les Arabes de Palestine n’ont aucun de ces trois points, contrairement aux Juifs.

 

Leur Histoire est contemporaine (1965), ils n’ont pas de pays commun (ils proviennent des pays arabes de la région), ils n’ont pas de langue commune si ce n’est l’arabe de leurs pays respectifs, le palestinien n’existe pas. Les Juifs, eux, ont un pays commun depuis plus de 3 millénaires, même lorsqu’ils en ont été chassé : Israël, une Histoire vieille de 3 000 ans et une langue commune : l’hébreu.

 

Faire du révisionnisme, travestir l’Histoire, peut se conjuguer au passé, mais aussi au présent. Diffuser de la désinformation, c’est faire du révisionnisme au présent. Nier le lien historique entre les Juifs et leur terre, c’est également du révisionnisme, tout comme prétendre que des lieux saint juifs sont des lieux saints d’une autre religion ou s'opposer aux recherches archéologiques, celles-ci permettant de déterrer l'Histoire.

 

Le négationnisme aussi peut se conjuguer au présent : négliger le fait que le ‘Hamas comme l’OLP ont toujours dans leur chartre des articles appelant à la destruction d’Israël, nier que ces organisations ont un projet génocidaire à l’encontre du peuple juif, c’est du négationnisme.

 

Si Israël et d’autres nations se battaient conjointement pour étendre la définition juridique du négationnisme et du révisionnisme auprès des instances internationales, il serait plus difficile pour les anti-israéliens de poursuivre leurs offensives et cela rendrait justice également à bon nombre de peuples et communautés souffrant du négationnisme et du révisionnisme au présent.

 

C’est un devoir qui nous incombe à tous, pour les générations passées, présentes et futures, de protéger, en tout temps, l’Histoire de ses falsificateurs !

 

 

Par 'Ami Artsi עמי ארצי

http://largument.over-blog.com/article-extension-indispensable-de-la-definition-juridique-et-de-l-illegalite-du-negationnisme-et-revisionnisme-61484675.html

19:16 Écrit par Rose Tel-aviv dans Antisémitisme | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook

26/11/2010

fédération de défense contre l'antisémitisme sur internet

FDII, Fédération de Défense contre l’antisémitisme sur Internet

Mardi 23 Novembre 2010

Ce qui apparaissait comme le plus fabuleux outil au service de la liberté d’expression se révèle être un véritable moyen de propagande de la Haine. Surtout, depuis la création des sites gratuits de partage vidéos de type "Youtube" ou ‘’Dailymotion’’ et de réseaux sociaux de type "Facebook" ou "Twitter" où la diffusion de contenus antisémites et négationnistes est volumineuse et quotidienne.

Lire la suite

16:03 Écrit par Rose Tel-aviv dans Antisémitisme | Lien permanent | Commentaires (18) |  Facebook