01/08/2014

Hamas' Violations of Ceasefires – A Chronology

srael is acting in Gaza in self-defense to hostilities initiated - and prolonged -by Hamas. In clear violation of international law, Hamas and the other terrorist organizations in Gaza have fired thousands of rockets, indiscriminate weapons that target Israeli civilians. Tunnels dug from Gaza have been used to carry out terror attacks inside Israeli territory.

 

Since the beginning of Operation Protective Edge, Israel has respected numerous ceasefires. Most of these were humanitarian lulls for the benefit of the residents of Gaza.

 

Hamas, on the other hand, has violated all the ceasefires. Even a humanitarian lull initiated by Hamas was promptly violated by the terrorists themselves. 

 

Hamas also violated the 15 July ceasefire initiated by Egypt, supported by most of the international community, including the Arab League and accepted by Israel. Had Hamas respected this ceasefire, Israel would not have had to start its ground operation and much loss of life on both sides would have been avoided.

 

Following is a chronology of Hamas' violations of the ceasefires:

 

·       15 July: Israel accepted the ceasefire initiated by Egypt and stopped all fire at 09:00. However, terrorists fired more than 50 rockets at Israeli communities. Only after six hours of continuous rocket attacks did the IDF respond.

 

·       17 July: Israel agreed to a five-hour humanitarian ceasefire. The terrorist organizations rejected it and fired rockets, including at the city of Be'er-Sheva.

 

·       20 July: Israel approved a two-hour medical/humanitarian window in the area of Shejaiya, following an International Committee of the Red Cross (ICRC) request. Forty minutes after the ceasefire began, Hamas violated it. Nevertheless, Israel implemented the ceasefire, even extending it for two more hours.

 

·       26-27 July: Israel respected an UN-requested humanitarian ceasefire from 08:00-20:00 on Saturday, 26 July. Israel announced its readiness to prolong the ceasefire until midnight, but a few minutes after 20:00, Hamas renewed firing rockets at Israeli civilians.

 

On the same day (26 July), Hamas announced a 24-hour humanitarian ceasefire, at 14:00. Hamas violated its own ceasefire a short time later.

Despite Hamas’ continuous fire, Israel decided to extend the humanitarian ceasefire a second time, from midnight Saturday to midnight Sunday.

·       28 July: Israel accepted Hamas' request for a ceasefire in honor of the Muslim holiday of Eid al-Fitr. The IDF was instructed to cease military attacks, but Hamas continued to launch rockets at Israel.

 

·       30 July: Israel announced a temporary humanitarian ceasefire between 15:00-19:00. A few minutes after the ceasefire began Hamas fired rockets at the southern cities of Ashdod and Ashkelon, as well as other Israeli communities.

L’absurdité actuelle du quotidien à Tel-Aviv

Depuis plusieurs jours Tel-Aviv, qui est d’habitude une ville trépidante, fonctionne au ralenti, avec de courtes et bruyantes interruptions. Il y a moins de voitures dans les rues, les cafés et les bars ne sont pas bondés comme d’habitude, les voisins communiquent davantage entre eux et sont aimables les uns envers les autres, mais chaque bruit fort fait sursauter les gens, le simple passage d’une ambulance fait tourner toutes les têtes. Sur la plage, quelqu’un installe sa batterie mais dès les premiers sons les gens, sur le qui-vive, ramassent leurs affaires, prêts à partir.

Lire la suite

31/07/2014

massacre du camp de réfugiées de SHATI

Le massacre du camp de réfugiés de Shati est totalement imputé aux tirs ratés de roquettes du Djihad Islamique

La version de Tsahal est tardivement validée par la presse à Gaza. Ce sont des roquettes du Djihad Islamique qui sont à l’origine des massacres de Shati. Toute autre interprétation est erronée.  Confirmé à 100%, même le Hamas fait désormais profil bas sur la question.

http://nanojv.wordpress.com/2014/07/30/shati-djihad-islamique/

30/07/2014

Disproportion et nombres de morts

Article du Time d'hier, car l'argument de la disproportionnalité est trop souvent repris... Un article du Time d'hier explique la propagande du Hamas qui fait passer les combattants morts du Hamas pour des civils, gonflant ces chiffres de morts civils rapportés par les médias et par l'ONU, et alimentant l'argument de la disproportionnalité reprise par l'opinion publique. Selon cet article, les chiffres donnés de morts civiles de Gaza dans les médias comprennent en grande partie des combattants et non des civils. Les chiffres des morts civiles sont données par le PCHR, reprises sans contrôle par les médias internationaux et les organismes de l'ONU. Cet organisme avait pourtant déjà été désavoué par l'Autorité Palestinienne en 2009 en corrigeant leurs chiffres, cela n'a pas été repris par les médias: parmi le nombre total de morts à Gaza il y avait en réalité 3x plus de combattants morts du Hamas que ceux donnés par le PCHR qui décrivait les autres morts comme des civils. Le rapport Goldstone de l'ONU en 2009 avait été produit sur ces chiffres non corrigés.. Le Hamas a par ailleurs donné la consigne à la population d'annoncer tout mort même combattant comme étant civil... C'est aux journalistes de faire preuve d'éthique et d'honnêteté en recherchant la vérité et remettant en doute les sources qui ont déjà fait preuve de falsifications.

article en anglais : http://time.com/3035937/gaza-israel-hamas-palestinian-casualties/

rassemblement en soutien à Israël,

Votre présence est très importante

au rassemblement en soutien à Israël,

ce soir à 18h30 à la Place de la Madeleine, 

organisé par l'association Suisse-Israël.

 

info : du Comité de l’Association Suisse-Israël, section Genève

ISRAËL-PALESTINE, C’EST COMME LES FRITES MAC CAÏN…MOINS ON EN SAIT PLUS ON EN PARLE…

de rootisral, le site qui monte

Objections
Contestations
Manifestations
Heurts violents
Lynchages verbaux sur les réseaux sociaux
Soulèvement contre le régime israélien
Dérives antisémites 
Guerre civile. 


Voilà tout ce qu’a provoqué en quelques jours l’exportation du conflit israélo-palestinien en France, en Europe, et dans le monde entier. Du jamais vu en terme d’impact sur les populations. Toute la planète se sent concernée, blessée, meurtrie par ce conflit. Toute la planète a son avis sur la question.  Mais en fait… qu’est ce que la planète connaît réellement et concrètement de cette guerre ?   De quoi parle-t-on? de qui parle-t-on? Qui est réellement en mesure de le comprendre au point de pouvoir le défendre ou de le condamner comme il se doit ?

 
C’est la question très sérieuse que s’est posée Chloé Yvrou, doctorante à l’université de Montpellier. Une étude relayée fin 2011 par le Monde Diplomatique, et dans laquelle celle-ci a voulu comprendre .Pour se faire, elle s’est livrée à une expérience très parlante auprès d’un groupe de 221 étudiants en deuxième année d’histoire-géographie à l’université de Montpellier, en les interrogeant sur leur vision du conflit israélo-palestinien à travers une série de questions simples. 
lire la suite http://rootsisrael.com/cartesgazaetudiants/

29/07/2014

Un débat convoqué d'urgence à l'ONU sur Gaza

Un débat convoqué d'urgence à l'ONU sur Gaza, crée un nouveau "rapport Goldstone" et condamne Israël pour des "grossières violations des droits de l'homme"

 

*  Vidéo devient virale:  les Palestiniens, l'Iran, la Syrie tentent de faire taire UN Watch

 

* Confronté à ses propres remarques, l'ambassadeur palestinien ne parvient pas à nier qu'il a affirmé que le Hamas commetait des milliers de crimes de guerre

Lire la suite