29/08/2014

être juif en Iran

Être juif en Iran

Les juifs d'Iran ne sont plus que 25 000, soit quatre fois moins qu'avant la Révolution de 1979. Le tombeau d'Esther à Hamadan reste leur lieu de pèlerinage.

La semaine dernière, l'unique député juif au Parlement iranien n'a guère ménagé Israël. Non seulement Siamak Merehsedeq dénonce "les actes criminels de Tel-Aviv à Gaza" que "la communauté internationale doit condamner", mais il estime en plus que "l'adhésion d'Israël à l'ONU et au Comité international de la Croix-Rouge doit être annulée".

A-t-il été instrumentalisé par le régime, qui se veut l'ennemi héréditaire d'Israël ? Le rabbin de la lilliputienne communauté juive d'Hamadan répond avec prudence : "Nous n'avons pas de problème avec la République islamique." Toutefois, Rassad Nejat précise aussitôt que cette capitale de province d'un demi-million d'âme comptait 7 000 juifs avant la Révolution de 1979. Aujourd'hui, ils ne sont plus que quinze, qui se réunissent tous les samedis dans la synagogue au centre d'Hamadan, à trois cents kilomètres de Téhéran, en direction de la frontière irakienne. Les autres membres de la communauté ont rejoint les États-Unis, le Canada et Israël.

Une communauté de 2 700 ans

Le vieil homme, lui, est resté. C'est qu'il n'est pas "que" rabbin : il est surtout le gardien des tombeaux d'Esther et de Mardochée, haut lieu de pèlerinage des juifs d'Iran. La reine Esther, cette orpheline ayant vécu au Ve siècle avant J.-C. dans ce qui allait devenir l'Iran, est la "preuve" que les juifs étaient autrefois installés dans la région sans y être brimés. Vieille de deux mille sept cents ans, la communauté juive d'Iran est l'une des plus anciennes diasporas au monde. Ses membres descendent des juifs qui ont préféré rester dans la région après l'exil à Babylone quand le roi perse Cyrus II, dit Cyrus le Grand, les a autorisés à retourner à Jérusalem pour y reconstruire le temple détruit par Nabuchodonosor.

- See more at: http://www.cicad.ch/fr/autres-actualit%C3%A9s/%C3%AAtre-juif-en-iran.html#overlay-context=fr/shoah-news/la-police-officiellement-r%25C3%25A9habilit%25C3%25A9-paul-gr%25C3%25BCninger.html


Source: lepoint.fr, 24 août 2014

 

(notre pré-enregistrée rose on holiday)

23/08/2014

Trois députés israéliens au Qatar avec un espion du Hezbollah

Le Journal télévisé israélien le plus diffusé au monde   avec le grand format de Flatto Sharon  en provenance d’Israël   relayé  par plus de 20 sites TV dans le monde 

Appuyez ici afin d'avoir le grand  format  de Samuel Flatto-Sharon sur les actualités ainsi que le journal télévisé de la deuxième chaine. 




Visitez le site de Jérusalem plus qui comprend les dernières informations sur Israël, ainsi que plusieurs articles écrits par des personnalités en vue, ou vous pourrez voir tous les jours le journal télévisé en français et le grand format de Flatto-Sharon, en appuyant sur le lien ci dessous.

http://www.jerusalemplus.com/     

Petiton presente par Samuel Flatto-Sharon pour que les dirigeants du Hamas soient juges pour crimes de guerre et crimes contre l'humanite .
Appuyer ici afin de lire et signer la petition 

16:54 Écrit par Rose Tel-aviv dans Antisémitisme, Images, Israël, Médias, tel-aviv | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Danemark : manifestation contre l’antisémitisme

Des centaines de manifestants, juifs et non juifs, portant des kippots, des étoiles de David et autres symboles, ont défilé dans un quartier musulman de Copenhague, la capitale du Danemark, contre la montée de l’antisémitisme en Europe


Les rôles se sont inversés et plutôt que des drapeaux israéliens brûlés, c’est la fierté juive qui a été mise en avant par ces centaines de danois qui ont protesté contre l’augmentation alarmante de l’antisémitisme dans leur pays et dans toute l’Europe, en particulier depuis que les forces israéliennes se battent contre les terroristes de Gaza.

Le choix du quartier était provocateur: un ghetto musulman, dû au fait que la grande majorité des attaques anti-juives au Danemark, comme dans les autres pays, ont été faites par des immigrés ou enfants d’immigrés musulmans.

Rasmus Yarlov, conseiller municipal de Copenhague, a rejoint le mouvement en annonçant que la situation au Danemark est si préoccupantee que les juifs sont forcés de cacher leur identité pour éviter d’être attaqués.

« Nous devons montrer que les symboles juifs et les vêtements juifs sont aussi la fierté de Copenhague. Ceux qui portent une étoile de David devraient pouvoir se déplacer librement. » a-t-il dit. Et oui, ils le devraient. Mais visiblement ce n’est plus le cas avec le début de l’occupation islamique de la capitale du Danemark, et devrait-on dire, dans de nombreuses capitales d’Europe.

suite et source : http://www.tel-avivre.com/2014/08/19/danemark-manifestati...

22/08/2014

l'antisémitisme de BDS

Encore une preuve, s’il en fallait, de l’antisémitisme de BDS

 

Regardez cet activiste anti-israélien qui milite pour le boycott des produits israéliens et qui clame devant une caméra : « J’aime Hitler ».

L’incident a eu lieu en Angleterre, à Manchester, devant le magasin de cosmétiques Kedem, où les militants BDS tentaient d’obtenir la fermeture du magasin qui vend des produits israéliens.


Le Boycott des produits anti-israéliens bat son plein en Angleterre , plusieurs grandes chaînes de magasins d’alimentation ont été pris pour cible, parfois violemment, par les soi-disant militants deBDS, dont certains ont voulu boycotter les produits casher.

suite et source sur http://www.tel-avivre.com/2014/08/20/encore-une-preuve-si...

21/08/2014

Explorer le vrai pardon: Genocide Rwanda

CINÉMA • Le  festival Cinémas d'Afrique s'ouvre ce soir à Lausanne. Un film rwandais traite du génocide et de ses conséquences. Rencontre avec son réalisateur, Joël Karekezi.

 

Dans Imbabazi, le pardon, de Joël Karekezi, le génocide de 1994 a brisé l'amitié entre Manzi et Karemera. Le premier, génocidaire, a massacré la famille du second. Quand Manzi sort de prison, Karemera cherche à le retrouver, pour qu'il soit condamné à perpétuité. Entretien.

Vous êtes vous-même un rescapé du génocide.

Joël Karekezi: Oui, j'avais huit ans et vivais à Gysenyi avec mon père, mon frère et ma soeur. Mon père a été tué, nous sommes partis au Congo puis revenus à Kigali, où je vis toujours. J'y ai ma société de production et de nombreuses collaborations.

Le film a été tourné en anglais, alors que le Rwanda est francophone.

J'ai terminé le scénario en anglais, co-écrit avec un Américain, Casey Schroen. Le film a été tourné en Ouganda, où l'on parle anglais. Je voulais le faire dans une langue internationale pour qu'il soit visionné dans beaucoup de pays. Il a été sélectionné dans vingt -cinq festivals, distribué en Amérique du Nord, eu des diffusions TV en Afrique et en France. Les diffusions en salles sont difficiles pour des films à petit budget comme le mien.

Le Pardon était le titre de votre court-métrage.

Il dure treize minutes, mais j'ai réalisé qu'il était difficile à comprendre. J'ai alors élargi l'histoire pour que les spectateurs puissent saisir ce qui s'est passé avant et après le génocide.

- See more at: http://www.cicad.ch/fr/autres-actualit%C3%A9s/explorer-le-vrai-pardon.html#overlay-context=fr/autres-actualit%25C3%25A9s/le-hamas-menace-les-compagnies-a%25C3%25A9riennes-desservant-tel-aviv.html

20/08/2014

Rally for UN Action Against Genocide in Iraq

Please add your voice - sign the petition today

:http://www.unwatch.org/c.bdKKISNqEmG/b.1288071/siteapps/a...

 

(je note au passage le titre du blog, d'un certain H.R, ne concerne jamais mais jamais l'IRAQ, on se demande pas pourquoi! c'est tellement plus facile de "noyer le poisson" en discriminant Israel)

Le lauréat du prix Nobel dénonce l’antisémitisme

Le lauréat du prix Nobel, le Professeur Robert Aumann n’est pas surpris par la décision du Conseil des droits de l’homme (CDH) de nommer William Shabas à la tête de la commission d’enquête internationale sur de possibles violations des lois humanitaires  lors de l’offensive israélienne sur Gaza .

Pour mémoire, le 11 août dernier le nom des experts de la commission d’enquête chargée de déterminer si oui ou non Israël avait commis des crimes de guerre lors de l’opération Tsuk Eytan etait rendu public. Parmi eux, William Shabas, Professeur canadien en droit international, connu pour ses positions anti-israéliennes : une nomination en tant que directeur de la commission d’enquête pour le moins discutable qui, dès son annonce, avait soulevé  de vives critiques ( cf notre article : L’objectivité de la commission de l’ONU sur Gaza sous le feu des critiques).

suite sur: http://www.tel-avivre.com/2014/08/19/le-laureat-du-prix-nobel-denonce-lantisemitisme/