une démocratie juive, Israel

Imprimer

Cette élection bis, n'est pas une simple élection. L'enjeu, n'est clivage définit par certains par "droite /gauche", il  est pour moi, ailleurs. Le 17 septembre, nous aurons le choix,  de vivre dans un pays juif démocratique ou un état juif théocratique

Il s'agit de la vision de l'état et de sa définition. Quel état souhaitons-nous?

Pour moi, ce clivage "droite gauche" n'existe pas, la fracture est malheureusement plus profonde. En lisant certains commentaires, la démocratie peut être bradée pour un état plus religieux.

Cependant, que l'on ne s'y trompe pas, l'état est juif.

L'état est basé des lois religieuses juives. Le jour de repos est le samedi. Les mariages sont religieux.

Aujourd'hui (11-9), Netanyahu dérape sur messenger, il déclare :"empêchons la formation d'un gouvernement de gauche qui s'alliera avec les arabes, qui veulent tous nous exterminer et qui permettra la nucléarisation de l'Iran qui nous élimineras!" (le porte parole de BN a ensuite expliqué que c'était une erreur..)

Netanyahu joue avec les peurs des israéliens. Des mouvements de troupe au Nord, des promesses de régler la Judée-Samarie, et puis Gaza. Ces dix dernières années, depuis, le gouvernement a joué la carte dela "non-".

Bleublanc a raison, l'état doit être fort de l'intérieur comme à l'extérieur. En exacerbant, la vindicte des voisins,

 

Une amie me disait que nous vivons dans une période où l'ultra-nationalisme reprend de part le monde. On le constate même dans des pays libéraux.  En Europe, aussi.

 

(désolée, j'ai oublié de publier cette note, qui aurait être du publiée vers le 11, je la mets en suite, alors qu'elle aurait du être publiée avant la dernière)

Commentaires

  • Netanyahu, s'il a vraiment tenus les propos qu'on lui prête, a dit tout haut ce que certains pensent tout bas : comment considérer les arabes israéliens ? Sont-ils des citoyens israéliens, et à part entière, ou sont-ils une cinquième colonne ? Et s'ils sont qui prônent un Etat palestinien à la place d'Israël, quelle serait la solution ? On ne peut s'en débarrasser comme l'on s'est débarrassé de certains arabes en 1948 avec le plan Daleth...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel