gauche, droite ou démocratie?

Imprimer

Dernièrement, j'ai lu un article intéressant, sur le fait que le clivage gauche droite n'existait plus.

Le blogueur écrivait que pour lui c'est surtout la bataille sur le social et la création ou pas d'un état palestinien. Bien que je sois plus ou moins d'accord avec cette analyse. Pour moi, l'enjeu des élections - bis- est plus profond et s'attache vraiment aux valeurs intrinsèque de l'état.

Actuellement le fond des débats de ces élections est la vision d'un état israélien qui sera complément lié aux lois de la Thora c'est à dire religieux, soit un état civil juif et démocratique.

 

 

 

Pour cela commençons par un court résumé des nouvelles politiques de cette campagne electorale2.

D'abord, Liberman a pratiquement disparu des journaux gratuits...sachez qu'Israel Hayom, et d'autres sont aux mains de personnes qui visiblement soutiennent le pouvoir. Déjà lors de la campagne1, Liberman n'apparaissait pas dans les sondages...

Mais c'est surtout à gauche que ca bouge, Amir Peretz (avoda/gauche) a décidé de faire liste commune avec Orly Levy-Abecassis (gesher/centre droite). La fille de l’ancien ministre des affaires étrangères de Menahem Begin avait crée son propre parti après son départ du Likoud.

Mais ce n'est pas tout.

Barak après s'être allié avec la petite-fille de Izaak Rabin, Noa Rothman (à croire que pour une femme il faut absolument être la fille de...) le premier juillet  et après avoir  nommé son parti " camp démocratique " . Il s'unit avec Meretz (gauche -gauche) et Shaffir (ex-avoda) et ensemble, ils présenteront une liste commune de 10 personnes, dont le numéro 10 ira à Barak. Par conséquent il a  assez peu de chance d'être élu à la Knesset (parlement), mais il espère sans doute  entrer dans un ministère, si ce n'est être nommé ministre. Cette liste n'est pas encore complète, sur les 10 noms seul trois sont nommés : Horowitz (le chef de Meretz), Shaffir, et Barak, mais surtout, cette liste cherche à faire les yeux doux aux travaillistes.

Il ne reste aujourd'hui plus qu'une semaine pour que les partis donnent les listes définitives de leur parti. Autant dire que la semaine risque d'être riche en plus d'un rebondissement.

La Revenante  Shaked a hérité de la place de chef de parti de la "nouvelle droite", mais pour l'instant, son parfum ne laisse pas présager des résultats mirobolants, les israéliens ont pour la plus part déjà zappé et été voir ailleurs, on aime pas les perdants.

Mais revenons sur ce qui nous intéresse principalement : la démocratie.

Si Barak a choisi ce nom de parti, c'est que tous s'accorde à dire que la démocratie est bien l'enjeu des éléctions, les faits sont là.

Netanyahou est pris à la gorge et ne s'occupe que de sauver sa peau, il tient à éviter la prison quoi qu'il en coutera au pays. Il accumule maintenant trois (ou quatre) postes en plus de son poste de premier ministre: santé, sécurité...

Shaked ne souhaite qu'une chose démolir la cour suprême et devenir premier ministre.

Les infrastructures hospitalières deviennent obsolète, les infirmières sont dans la rue.

Les affaires s'accumulent à tous les niveaux:

Un rabbin Yitzchak Arazi aurait accepté de l'argent liquide, de l'alcool et des cadeaux en échange d'une certification rapide des produits cashers.....

Bref...L'état se fragilise et un état fragile à l'intérieur....

Ces élections doivent remettre les pendules à l'heure et ils est temps que tous les israéliens s'activent pour défendre des valeurs démocratiques de l'état juif.

 

 

suivez moi sur @pataline.life Instagram

Facebook colors of israel

 

 

 

 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel