Impair, manque et passe ! ou délires post-pré-électoral

Imprimer

Toute la semaine a été, suspendue à l'échéance de la formation du gouvernement, qui au fil des jours est devenue une réalité: le nouveau gouvernement ne sera pas.

Nettanyahu a failli. Embourbé dans ses affaires, entêté, cherchant désespérément à faire voter sa loi d'immunité. Il a perdu de vue l'essentiel, et  BN n'a pas réussi à former son gouvernement.

Au bord de la crise d'apoplexie, le premier ministre (mais peut-on encore l'appeler ainsi?)  a proposé d'ouvrir des doubles  ministères : deux ministres pour un fauteuil !  Mercredi desespéré, BN à 3heures de l'échéance,  a même  proposé à Avoda (parti du travail !) , deux ministères pour pouvoir former sa coalition. Comprenne qui pourra!

Lieberman est resté sur ses positions, celle de sa campagne qui est la circonscription pour les Haredim,  pour que tous les citoyens israéliens  soient égaux, pas de passe droit pour les ultra religieux. Il est resté droit dans ses bottes.

Résultat : le 17 septembre de nouvelles ? élections auront lieu. Nouvelles, car on prend (presque) les mêmes et on recommence.

Dessin d'Amos Biderman ( à gauche Netanyhaou, à gauche liberman)

Rappel des faits:

25 mai soir: manifestation de Bleublanc et association avec des partis de l’opposition pour s'opposer à la loi sur l'immunité et contre la corruption en général. La manifestation a accueillit plusieurs milliers de personnes de personnes. Un succès.

A la Knesset, les bruits commencent à courir, BN n'arriverait pas à former son gouvernement dans les délais...

26 mai: dimanche, un attentat déjoué passe complétement inaperçu, car les journaux et lecteurs débattent de la manifestation et des déboires de BN à former sa coalition.

Les nouvelles s’accélèrent...

27 mai: lundi, matin Israel hayom titre "menace électorale", la bizzbee entre Liberman et BN éclate au grand jour et fait les gros titres.

Dans la journée, Netanyhaou soumet déjà en première lecture une dissolution de la Knesset (parlement israélien), pour couper l'herbe sous le pied du président Rivlin, qui n'aura ainsi pas le temps de nommer un autre membre de la Knesset afin de former un gouvernent.

Le rythme devient intenable, les nouvelles pleuvent comme à gravelotte.

28 mai - 29 mai matin: Moshe Kahlon, chef de file du parti “Koulanou”, qui, il y a quelques jours encore jurait ses grands dieux vouloir défendre jusqu’au bout le système judiciaire et s’opposer à l’immunité du Premier ministre, saborde son parti et rejoint le Likoud en collaborant à une manœuvre éclair de Netanyahou destinée à assurer la dissolution de la Knesset et éviter la nomination d’un autre formateur....

 

Là, on ne suit plus, c'est la folie, les dépêches tombent comme des mouches.

 

29 mai.  fin de journée:  Liberman se fait  traiter de gauchiste  par BN, alors que son parti Israel Betyanou (notre maison israel, est un mouvement classé à droite dure, laïc) .

29 mai toujours (après, avant, ou le soir, à vous de choisir) :  Après un débat mouvementé de 12 heures, les législateurs ont approuvé, par 74 voix contre 45, un projet de loi rédigé par le Likud visant à dissoudre la 21e Assemblée parlementaire de la Knesset. Le parti Arabe a voté pour la dissolution main dans la main avec Bibi, le slogan de campagne "Bibi ou Tibi" est devenu "Tibi avec Bibi" ....

Aujourd'hui, 30 mai:

les uns traitent Liberman d'intransigeant, d'autres d'héros (ou presque). A vous de choisir.

Liberman voulant la circonscription pour tous, BN voulant garder les Haredim du parti hatura hatora (religieux haredim), et surtout souhaitant faire signer cette loi d'immunité; BN inflige à ses citoyens de nouvelles élections très chères: Une fuite en avant, qui j'espère finira par la case prison.

Les infos sont peut-être mélangées, car la confusion a régné.

 

Comme on le voit, la semaine a été forte en émotion, j'ai dû mal à m'en remettre...quelques jours à Eilat, sous le vent chaud, il fait 42 degré! bon week-end à tous!

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel