En avant l'Eurovision !

Imprimer

Aujourd’hui, une note un peu moins sombre. En tant que volontaire (quelques heures, car il me faut beaucoup de temps pour écrire une note !) de l'Eurovision, je pourrais vous donner - sans doute, quelques détails sur cette aventure, qui nous a coûté quelques tirs de roquettes. La célébrité a ses bons comme ses mauvais côtés!

Donc, Tel-Aviv, par le biais de sa municipalité, s'est mise sur son 31. Après avoir pour la fête de l'indépendance parsemé la ville et le pays de drapeaux, une campagne auprès des touristes est lancée. Plusieurs petits kiosques ont été disposés dans la ville pour répondre aux touristes.

Et surtout .....la ville s'est fendue....d'un plan des transports publics!!!!transports publics, eurovision, tel-aviv

 

Nous l'attendions depuis des années !

Le voilà le GRAAL tant attendu! Car  jusqu'à lors, nul ne savait (vraiment) -ou seulement grâce à l'application MOOVIT- où les bus allaient et à quelle heure ils arrivaient!

Maintenant, grâce à ce miraculeux petit plan, vous pourrez vous déplacer en ville sans (trop) peur de vous perdre. La deuxième chose que la ville a dicté, ce sont des prix fixés pour certaines choses, comme les Taxis (au km) et une bouteille d'eau, ainsi qu'un sandwich (pita-fromage) .

Il faut dire que si il y a bien une chose, qu'ici n'est jamais sûr, c'est les prix!

Une fois, j'avais qu'un billet de 200.- (!) je paye une boisson, le gars me rend sur 100.- et je reponds alors " et les 100 autres? " "ah, oui, c'est vrai..... excuse moi" avec un petit air de rien, qui oui, j'essaye et puis voilà ....bref, un regard noir en direction du vendeur, et puis l'affaire fut réglée.

Tel-Aviv attend environ 10'000 personnes supplémentaires pour cet évent. Mais, les prix des billets du spectacle ont dû en décourager plus d'un, les prix des locations aussi. Tel-Aviv ville très chère, est devenue inabordable en matière de prix. De fait, les prix se sont tellement envolés, qu'ils n'ont pas trouvé preneurs! et maintenant tous ceux qui pensait faire des affaires, se retrouvent, sans locataires. Beaucoup de telaviviens, pensaient trouver là, l'occasion de se faire un peu d'argent. Il faut dire qu'ici, les occasions sont rares de s'enrichir, ou même de se faire quelques shekels !

La vie est dure! Les salaires sont bas, les loyers sont chers, les charges longes comme le bras, et lorsque je fais mes courses, il ne m'est pas pas rares de comparer (encore) les prix avec la Suisse et quelque fois, je remarque que je paye plus cher en shekels, ce que je payais en francs suisses, avec un salaire 3 fois plus bas! C'est le miracle BN!

 

Bref, ici, après une semaine sous la pression des roquettes, cette la pression venaient jusqu'à nous, car les abris commençaient à s'ouvrir en ville. Le pays retourne à ses occupations, oubliée la semaine passé, c'était la fête de l'indépendance ce week-end, une nouvelle en chasse une autre, et les Israéliens ont la mémoire courte.

Photo : défilé (parade) des avions de la fête de l'indépendance, tradition nationale

Suivez moi sur Instagram : @rosetelavivre

plage, tel-aviv, fête de l'indépendance

 

 

 

 

 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel