Seder, Pessah, Hametz et politique post élection

Imprimer

Pessah, c'est ce soir, le Seder (il n'y aura pas de photo possible ;-) .

LE Nettoyage, devrait être, fini. Les ménagères, surement aidées par leurs maris/compagnons (hum hum) ne vont sans doute pas prendre un congé bien mérité, car pour les plus courageuses, il faut préparer le Seder pour ce soir. Ce repas relatant la sortie de l’Égypte.

Pour Pessah, le nettoyage consiste - en résumé- à nettoyer sa maison à la recherche du Hametz.  Pour certains, ce ménage doit se faire dans la tête aussi, et laissez ces mauvaises habitudes - pour en prendre de nouvelles, meilleures,  une sorte de liste de bonnes résolutions du 1er de l'an. Personnellement, j'ai une liste de mauvaises résolutions ;-)

Le veille matin de Pessah, la coutume est de brûler son Hametz,  afin de symboliser, la fin du nettoyage (photo rosetelavivre).

 

#pesssah, #matza, #seder, .#politique, #israel, #rosetelavivre

 

 

Cette fête symbolise aussi la liberté. Liberté, dans le cadre d'une fête où les lois alimentaires sont tellement strictes, .... Bref, je laisserais çà, pour un autre jour ou à d'autre le comment, du pourquoi.

Pendant ce temps là, la politique  post élections continue,  les places du gouvernement se distribuent, comme les chaises autour de la table du Seder

Meretz par le biais de sa cheffe, Tamar Zandberg, a envoyé une lettre auprès du procureur général, afin de dénoncer le deal demandé par BN dit bibi  qui estque tous les  futurs membre du gouvernement, doivent de voter la loi sur "son immunité" . Question : si il était si innocent- pourquoi aurait-il besoin de faire voter cette loi?

Tamar invoque le dénie de démocratie, et l'on espère que l'état de droit saura se défendre....

Dans le même temps ou presque,  la députée du parti Hadash-Taal Aida Touma-Sliman a envoyé une lettre au procureur général Avichai Mandelblit, pour lui demander de faciliter la procédure de récupération de toutes les caméras et autres dispositifs placés par des militants du Likud dans des bureaux de vote arabes le jour de l’élection, la semaine dernière (times of israel). Il faut rappeler que certains bureaux de vote dans des quartiers arabes, des caméras ont été placées à but de surveillance? Ce qui a fait que certains israéliens- arabes, ne sont pas allés voter, ce qui pourraient expliquer le score très bas de leur parti.

Et pour finir, pendant son meeting de son parti, BN a fustigé un journaliste, qui aurait osé critiquer la formation de son futur gouvernement. Le journaliste a dû se plier à des explications! Nous sommes proche de la fin de liberté d'expression. Cet incident, celui  suit d' une autre journaliste, qui a été  sommée de démissionner suite à des commentaires sur les soldats de l'armée, mais elle a rappelé, que ses enfants aussi servaient dans Tsahal et qu'on ne la fera pas taire.

et n'oublions pas Rotem Sela, comment je l'avais  précédemment expliqué dans une autre note, avait critiqué la loi d'Etat Nation et avait étée finalement soutenue par Gal Gadot.

Visiblement , les femmes sont le pilier de la démocratie en Israël !

Bonnes fêtes de Pâques pour les uns, Pessah pour les autres et Bonnes vacances pour tous!

 

Instagram  & crédit photo @rosetelavivre

 

 

Commentaires

  • Merci Rose! Bonne fête à vous aussi, et merci pour ce rappel :)

    Des nouvelles de Genève:
    https://www.unwatch.org/u-s-ambassador-to-germany-richard-grenell-speaks-at-un-watch-rally-against-anti-israeli-bias/

    Pessah Cacher Vesaméah L’année prochaine à Jérusalem, par Raphaël Nisand
    Tribune Juive
    Lire l'article complet sur http://www.tribunejuive.in (...)
    18 avril Extrait:
    Il ne faut pas être sorti de Saint-Cyr ni même être Donald Trump pour comprendre d’instinct la puissance du lien entre les Juifs et Jérusalem.
    La Haggada de Pessah, ce récit de textes et de chants multiséculaire vient nous rappeler opportunément comme chaque année la teneur exacte de l’amour entre les Juifs et Jérusalem
    Les chants de Pessah célèbrent la libération du peuple hébreu asservi en Egypte au temps des pharaons. Le texte raconte les trésors de courage d’ingéniosité et de résilience qu’il fallut déployer pour quitter l’Egypte vers la Terre Promise, Eretz Israël, sans aucune chance crédible d’aboutir.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel