D7- after élections: jeux de dupes

Imprimer

La Post-élection continue, Liberman a annoncé hier, à point nommé, qu'il ferait partie du gouvernement avec, comme Premier ministre (PM)  BN. Tout cela, sans expliquer plus, pourquoi il y a quelques mois, il a quitté la coalition, provoquant ainsi ces élections anticipées.

Ces élections qui tombaient à point nommé pour le PM, en effet, il coupait ainsi l'herbe sous le pied de ses adversaires, qui ont dû du jour au lendemain partir en campagne. Liberman a donc joué un rôle prépondérant dans ses élections et pourtant on a très peu entendu parlé de lui pendant celles-ci, c'est à peine si il apparaissait dans les sondages.

Point nommé encore, car il laisse le temps, à BN, de pouvoir faire voter sa loi sur l'immunité, dont il a besoin de bénéficier, puisqu'il est toujours en passe d'être inculpé dans 3 affaires de fraude, corruption etc...

Liberman, lui,  a juste expliqué, concernant le service militaire des Haredim, qu'il ne changeait pas d'avis  et il doit soutenir selon son programme: le service militaire pour tous, ce qu'évidement certains partis religieux ne soutiennent pas. Ils ont d'ailleurs déjà formé une coalition au sein du futur (possible) gouvernement contre Liberman.(lire plus sur yetnews)

« Il y a une coordination entre les partis ultra-orthodoxes afin de former un front uni contre (Avigdor) Liberman », a déclaré Moshe Gafni du parti Yahadout Hatorah, confirmant les informations faisant état d’une collaboration entre son parti, le Shas, et la sphère nationaliste religieuse, dans le but de lutter contre le leader de Yisrael Beytenu qui réclame que le statu quo soit modifié concernant les questions liées à l’État et la religion.(source timesofisrael)

Les trois "grands" partis  religieux annoncent la couleur.

 

résultat knesset

 Les partis religieux, totalisent donc 20 sièges et c'est eux qui tiennent le couteau par le manche.

Car, avec, ses 36 sièges et plus éventuellement Kulanu (la liste de Kahlon) 40 et 20, le likoud obtiendrait bon gré malgré 60. Et 60, ce n'est pas une majorité.

Depuis, dimanche, le président Rivlin, reçoit les différents partis pour former un gouvernement.

 

Bleublanc, a demandé, sans imprévu, Benny Gantz comme PM. Certains du bibistes ont évidemment critiqué vivement cette position.

Mais la ligne de Bleublanc était claire, pas d'union nationale, avec BN et toutes ses casseroles. BN contraint doit résoudre, alors l'imbroglio des partis aux objectifs divergents.

Le fait est, que les religieux - eux- ont voté en nombre, ces élections ont été boudées par les catégories "laïques ou normales" de la société, la balance penche donc, même si ils ne sont pas en majorité dans le pays, en leur faveur. Et puis, le système de démocratie parlementaire, et son mode d'élection, donnent beaucoup (trop ) de poids aux minorités.

Ce qui est dommage, et même triste, c'est qu'au lieu de s'atteler à établir une constitution ou simplement s'occuper des problèmes existentiels de tout ses citoyens, les politiques de droite n'ont plus qu'un objectif, leur propre survie politique, quand ce n'est pas de ne pas finir en prison;  même si ils sont selon eux "majoritaires".

Il reste l'affaire, du nouveau plan de paix Trump, qui gageons va surement nous amenés quelques nouvelles vives discussions. Mais le pays, à trois jours de Pessah, court acheté la matza (pain azyme) et nettoie ses placards...en recherche du hametz (levain, farine,...)

Bref, les israéliens continuent à courir ....pendant que les politiques eux....

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel