les élections en Israel : la bataille fait rage

Imprimer

Suite , faut avouer qu'on a dû mal à suivre, à 2o jours environ et avant Pourim, la campagne prend un ton différent, l'étau se resserre,  les échanges se durcissent. Nettanyahou, est de plus en plus embourbé dans des affaires de corruption, et les partis en lisse, s'enfilent dans la brèche.


Certains électeurs (notamment la communauté francophone) sont indéfectibles à Miser BN. Leurs parti-pris, virent à l’idolâtrie. 

En effet, il s'avère aussi que les intermédiaires de cette transaction (voir vidéo et ci-dessous) , très proches de Netanyahou, ont versé à celui-ci 16 million de shekels....et des accords pas très clair ont été signés.

Personne n'était au courant de ses accords pour l'achat de sous-marins!

Les députés Ofer Shelah et Omer Bar-Lev demandent une session parlementaire spéciale à la lueur des nouvelles révélations sur l'affaire 3000. Cette affaire ne pourra faire l'économie d'une enquête sur le rôle de Netanyahou dans le plus grave scandale de corruption de l'histoire du pays en ce qu'il touche à la sacro-sainte sécurité nationale. https://www.facebook.com/PartiBleuBlanc/videos/2244683742414923/

 

 

Hier, c'était au tour de Miri Negev, la célèbre ministre de la culture, dont le titre n'a jamais été si mal nommé, de faire des étincelles.

En effet, après l'attentat dans la West Bank fesant deux morts et plusieurs blessés, celle-ci s'est empressée de déclarer,  moins d'une heure après l'attentat d'Ariel,  sans sourciller que "Lapid et Gantz conduiront à d'autres attentats de ce genre". https://www.ynet.co.il/articles/0,7340,L-5479849,00.html#autoplay

Par respect, pour les victimes, nous ne polémiquerons pas plus. Essayons de garder un peu de décence!

 

Et pour finir aujourd'hui, mais la journée est loin de terminée, Ayaelt Shaked, se moque - de la démocratie, jouant la provocation, pour moi, ce clip est un scandale d'état.

https://www.facebook.com/237683826350051/posts/2046334705484945?sfns=mo

Gantz, en tête du parti BleuBlanc durcit le ton et montre qu'il peut à la fois être un bon PM et un excellent orateur.

Ne nous faisons pas d'illusions, ici, ce joue bien une question de fond: quel avenir pour Israel et surtout quelle démocratie ?

 

 

Les commentaires sont fermés.