04/08/2015

Sommes nous atteints du Syndrome de Stockholm ?

Si les assassins, juifs, de l’adolescent palestinien brûlé vif l’année dernière avaient été les derniers coupables de crimes perpétrés contre des palestiniens, j’aurais été le premier à dire Dayénou.

Lorsque comme tout le monde, j’ai appris la mort de ce bébé palestinien, brûlé vif lui aussi dans son logement, j’avoue ne pas avoir avoir tout de suite pensé que cet acte odieux pouvait être encore l’oeuvre de juifs.

J’avoue sans honte avoir même pensé à la possibilité que ce crime ait pu être perpétré par des palestiniens eux-mêmes.

Oulala…J’entends déjà certains lecteurs lançant devant leur écran, un bon nombre de noms d’oiseaux et autres élucucubrations à mon égard.
A ceux la, je leur répondrai juste que dans l’affaire Al Dura, l’Etat d’Israël avait aussi endossé la responsabilité de ce drame avant de revenir, bien des années plus tard, sur l’innocence des troupes de Tsahal.
J’ai pensé aussi à ces pauvres enfants palestiniens jouant sur la plage pendant l’opération « Tsouk Etan » avant de trouver la mort, dont Tsahal reconnaissait la paternité de ce drame, avant encore d’innocenter plus tard ses troupes.
Et puis, on a tous vu des mères palestiniennes, fières que leurs enfants soient morts en « shahid » (martyr), alors que d’autres mères, israéliennes, soient elles, fières que leurs enfants soient morts pour défendre l’Etat d’Israël et ses habitants, sans distinction religieuse aucune.

suite sur http://rootsisrael.com/sommes-nous-atteints-du-syndrome-d...

Les commentaires sont fermés.