04/08/2015

comment instrumentaliser la mort d’un enfant

Hélène Keller-Lind

lundi 3 août 2015, par Desinfos

La mort d’un petit enfant dans un incendie criminel révolte. Elle révolte la quasi-totalité des Israéliens. À commencer par le Président d’Israel, le Premier ministre, les ministres, les foules israéliennes qui se sont réunies pour condamner le ou les pyromanes. Au nom des valeurs du judaïsme. L’enquête vient à peine de débuter. Pourtant d’aucuns n’hésitent pas à accuser sans attendre. Les uns des “activites/colons juifs”, les autres donnant carrément un nom, une adresse, le nom de l’épouse de celui dont le procès a été fait en dehors de toute règle de justice. Des organisations politiques internationales instrumentalisent cet acte criminel. Oubliant au passage la liste sans fin des crimes palestiniens.

 

Un incendie criminel unanimement condamné en Israël

Il avait un an et demie. Il est mort pendant la nuit du 30 au 31 juillet 2015 lors de l’incendie criminel de sa maison à l’entrée du village palestinien de Douma près de Naplouse. Son frère et ses parents ont été grièvement blessés et sont soignés dans des hôpitaux israéliens. Le Président Rivlin et le Premier ministre Netanyahou se sont rendus à leur chevet, ont dit être bouleversés et indignés, condamnant ce crime sans réserves.

lire la suite sous:http://www.desinfos.com/spip/spip.php?page=ispip-article&...

Les commentaires sont fermés.