01/09/2013

Faut-il pardonner à John Galliano?

suite à la lecture de Vanity Fair, où John Galliano donnait une interview pour la première fois suite à "l'affaire J.Galliano" 

http://www.vanityfair.com/online/daily/2013/06/john-galliano-interview-exclusive

La journaliste termine son article par "Le procès Galliano doit maintenant prendre fin. Il est temps pour lui de sortir les ciseaux et les rubans".

Permettez moi de réagir, ici. 


Résumé de l'affaire pour ceux qui aurait pas suivi et vidéo.

http://www.huffingtonpost.com/2011/02/28/galliano-hitler-racist-rant-arrest_n_828955.html

Après avoir clamé qu'il aimait Hitler et que vos putains d'ancêtres (n.d.a: les juifs) auraient tous été gazés et seraient morts"

C'était il y a deux ans: John Galliano explique avoir été dans le coltard, bourré de medic et imbibé d'alcool....humhum...il n'a aucun souvenir (c'est sa défense).....bon..... et quand il a vu la vidéo il a vomi (est-ce les lendemains qui déchantent?)  

qu'après avoir vu et écouté ses propos: ses amis choqués  lui ont offert une cure de désintox....ah, alors M.J.Galliano, qui gagnait plus de 6 millions d'Euros par an, n'avait pas les moyens de se payer une cure de désintox?....bon soit.

On apprend aussi, que ce n'était pas le premier "dérapage" verbal du styliste.

Après une biographie larmoyante sur le styliste traité de "tatouze" (dans le texte) par ses camarades de classe et de la violence verbale qui régnait dans son quartier: la journaliste cherche les "racines du mal de JG" (est-elle psy?). Après fait un résumé assez longuet de son ascension, ses multiples succès et surtout son génie....et son enfance pathétique....ou larmoyante - selon-

(encore une belle théorie: tes parents n'avaient pas d'argent, tu étais pauvre? oui, je te pardonne)

Plus loin, lors du mariage de Kate Moss, les invités l'applaudissent pour sa robe (merveilleuse, tant est si bien qu'on peut tout oublier pour une robe, n'est-ce pas?) et lors de la dite cerémonie:  on lit qu'un de ses collègues (ou ami) lui offrent trois livres: Si c'est un homme de Primo Levi, Nuit de Wiesel et Le dernier des juste de Schwart-Bart. La journaliste affirme que les livres sont cornés, symptomatique , que J.Galliano a pris le temps de lire.

soit.

Alors, jusque là, je dirais que c'est ...disons...connu?...la fin de l'article laisse complètement pantoise.

 

Suite à des conseils? ou par motivation personnelle, John Galliano se tourne vers la communauté juive de Londres et va visiter plusieurs rabbins, dont un certain nombre lui ferment la porte, et de J.Galliano se plaindre, relayée par la journaliste: 

Doit-il payer toutes sa vie pour cette faute?

...

et c'est pas fini. Il se tourne vers la communauté et assiste à des cérémonies, visiblement religieuse, et pense être acceuilli par des crachas -sans doute- et se trouve acceuillit chaleureusement (le flegme britannique sans doute)

 

john-galliano-hasidic-jew-clothing__oPt.jpg

Cependant, entre temps ou après J.G sort dans une tenue, très provocante, comme il les aimes, mais on peut se demander, comme la journaliste, si c'était bien approprié (voir photo ci-dessus source : john-galliano-hasidic-jew-clothing__oPt.jpg) JG explique: "je n'avais pas l'intention d'offenser qui que ce soit ":...encore!

L'article est très long, 4-6 pleine pages. Dans le résumé est affirmé que JG affirme sa volonté de se racheter.

EiN?

ah?

BOn?

Euh?

Que Galliano soit un génie, d'ailleurs moi aussi si j'avais  les moyens, j'aurais acheter des créations Galliano.

Mais.....Il a cherché à se racheter comment ??????: il a lu trois livres, qui d'ailleurs devraient être lu par tous, à fin de culture générale. Mais est-ce que JG à chercher à faire plus? 

oui, il est allé à une syna, pas trop loin de chez lui, histoire de montrer un "joli-costar"

 il a cherché à rencontrer des rabbins: était-ce pertinent?

mais a-t-il vraiment pris conscience de ses actes? pour moi, il cherche à fuir "je ne me souviens pas" bon belle excuse, mais tu as vu la vidéo, alors bon, c'était bien toi, alors ?.....

A-t-il été visiter des musées sur la Shoah ? http://www.memorialdelashoah.org/index.php/fr/ ou acheter d'autres livres?  visiter le musée juif de Londres (c'est pas trop loin et il pourrait montrer son joli-costume) http://www.jewishmuseum.org.uk et plus courageux, aller à Auschwitz, il y a des cérémonies du souvenir.

 

Mais à aucun moment Galliano, me fait penser qu'il cherche à se racheter...et surtout qu'il cherche à se remettre au travail (visiblement il a besoin d'argent).

Le problème de fond du génial styliste est son manque d'empathie flagrante vis-à-vis des autres. Comme tout artiste, excentrique, personne a pensé à lui donner des limites. Visiblement, il n'en a pas. Il ne pense pas à mal, et cela me fait penser à Hannah Harendt, qui n'en déplaise à ces détracteurs disait: "la racine du mal, c'est l'absence de pensée." Ben, force est de constater, que J.G ne pense pas beaucoup lui non plus.

Est-ce un être narcissique? sociopathe? je ne saurais le dire, et je ne l'ai jamais croisé. Une de ses connaissances défend le designer-styliste: " En tant que fille de déporté, je devrais être particulièrement choquée par les mots qu'il a prononcés. Mais je sais quel genre d'homme il est. Le décrire comme un antisémite est complètement faux."

Pour en finir, John Galliano reste une icône de mode pour beaucoup d'aficionados et de là, si il n'a pas compris, que son comportement devrait exemplaire et que ces actes sont graves....que faire?

L'excuser trop facilement laisserait un message flou ou plutôt clair: on a le droit de proférer de graves insultes  et d'inciter à la haine, surtout si on est riche et saoul.


Si il veut se biturer? qu'il le fasse chez lui. 

Alors je répondrais, peut-être pas antisémite ? pour moi oui, mais je ne le connais pas. Ce qui est sûr c'est que c'est un génie  de la mode, de la création,  mais un super connard quand même. Et il veut faire des robes, bon soit, mais surtout surtout qu'il se taise!

 

NB pour une durée indéterminée les notes sont fermées au commentaire. Merci de votre compréhension, Shavouah TOV!

11:11 Écrit par Rose Tel-aviv dans Antisémitisme, Histoire, Médias | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.