24/01/2011

Boycott ! c'est du Blabla !

Voilà,  les militants "gauchistes? " [à vrai dire on ne sait pas trop de quel parti mouvance politique, ils sont,] se sont lancés dans dans une nouvelle "bataille".

Le boycott contre Israel.

Alors comme de traiter l'état hébreu de Nazi ne fait plus recette : à force de travail de la communauté juive (ou sioniste) ; ce type d'assimilation a fait son temps. Maintenant, faut bien que nos militants en mal de révolte trouve quelque chose de porteur! donc, out : les nazis, et leur nouveau crédo c'est l'assimilation avec l'ancien régime de l'Afrique du Sud:  l'apartheid.

L'abolition de l'APARTHEID: En voilà des mots riches de sens et qui illustrent à merveille la lutte politique, la création d'un état de droit et le rétablissement d'une justice.

Et oui, voilà nos militants tout contents! ils ont trouvé une nouvelle idéologie. Ils sont tous heureux, la conscience tranquille: se battre contre l'apartheid; çà c'est merveilleux! quoi de plus beau et magnifique!

Surtout qu'on évite de nouveau les mots qui fâchent , nazi, SS...enfin voilà, car l'image est simple: les méchants blancs colonisateurs contre les pauvres noirs (remplacés pour le coup par les palestiniens) . L'oppression : des riches sur les pauvres, des pays industrialisés contre les pays en voie d'industrialisation...etc.... L'image est forte et tellement bien.

Faut leur laisser cela, aux militants; ils sont doués. Je dirais même plus ils sont forts!

Alors que l'Apartheid laissait les noirs sans boulot dans des bidonvilles pendant que les blancs s'en fouraient plein les poches....privant les noirs du même statut d'être humain: kesako des palestiniens?

ah ! oui, ils sont pauvres : ils ont reçu :

L'aide humanitaire aux Palestiniens du Moyen-Orient

Depuis 2000, la Commission européenne a fourni 545 millions d'euros d'aide humanitaire afin de répondre aux besoins des Palestiniens de Cisjordanie et de la bande de Gaza et des réfugiés palestiniens en Jordanie, au Liban et en Syrie.

http://ec.europa.eu/echo/aid/north_africa_mid_east/palestinian_fr.htm

Cette aide est concentrée sur les territoires. Il ne s'agit ici que de l'aide europénne....

voir article

http://www.europe-israel.org/2010/10/du-pognon-a-gogo-%E2%80%93-par-nina/

Ensuite, l'apartheid était un régime ou Noir et Blanc était séparé: kesako?

En fait, on reproche aux juifs de préfèrés les juifs israéliens. MDR!

...je rigole encore....

je ris...

bon, allez, en suisse c'est vrai: c'est porte ouverte à tout le monde : bienvenu les étrangers : on vous aime (si vous avez du pognon) !

Les arabes qui foutent dehors les israéliens d'Hébron : c'est normal. Les israéliens, qui ne veulent pas que les arabes viennent (trop près de) chez eux: c'est inadmissible.

Comme d'hab. les militants trouvent de bons parallélisme à défendre pour imager leur politique de boycott. Leur but est simple: DIABOLISER l'état d'Israel. Et çà marche. Pourquoi? car le fond est que pendant plus de 2000 ans qu'on a diabolisé les juifs. Vieilles habitudes de voir le juif comme un méchant, vil , finalement les militants l'ont bien compris - le monde - n' aime pas les juifs.

Il suffit de mettre à jour les vieux relents d'antisémitisme et çà marche...tout le pt'monde s'éclaire d'une conscience politique! Pendant ce temps là :

En Afrique, un enfant meurt de faim toutes les 6 secondes....

 

 

09:43 Écrit par Rose Tel-aviv dans désinformation-information | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook

23/01/2011

vanessa Paradis annule son concert à Tel-aviv

Tristesse, étonnement et surtout ras-le-bol. Vanessa Paradis annule son concert à Tel-aviv. Pourtant celui-ci avait été annoncé en grande pompe à grands renforts de pub. Trop - peut-être? .

Les pressions subies pour ne pas se rendre dans l'Etat hébreu ont été plus fortes que les considérations artistiques. Bref, elle a préféré jeter l'éponge. L'annulation n'est dûe qu'à des motifs professionnels, jolie phrase qui reste assez nébuleuse pour se faire suffisamment bien comprendre. On boycotte et on soutient se boycotte. Mais on boycotte quoi?

Le partage des deux états, est-ce que les palestiniens sont d'accord ? NON ILs NIEnt l'existence même de l'état d'Israel. Alors boycottons, les boycotteurs. Marre de ses gémissements, de ses personnes qui ne sont pas des démocrates; prôner  la loi, qui ne respectent pas eux-mêmes.

 

 

Vanessa fait ce qu'elle veut. Moi, je suis scandalisée.

Lorsque cet enfoiré de mbadala, qui fréquente les iraniens et tout une clique d'extrémiste. Les états dont la suisse finissent à coup de soi-disante justice et de liberté d'expression par l'aceuillir.

Cette démocratie à sens unique qui se permet de donner des leçons de tolérance ou de bien vivre aux autres pays, me fait doucement rigoler. Hier lorsque l'on écrivait que la Tunisie et les états du maghreb n'étaient pas des démocraties, on se faisait vilipender. Aujourd'hui Ben ali, est le nouveau Ben laden. Hier tout le monde lui serait la pogne et signait -du moment que çà rapporte du pognon et qu'on peut y aller en vacances- !

 

Alors tolérance? démocratie? oui oui ! Dans le sens de l'interprétation que cela vous- les européens- vous convient. Cependant mystérieusement toujours en sens unique.

 

 

 

 

Lire la suite

11:28 Écrit par Rose Tel-aviv dans Culture | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook

18/01/2011

Manoeuvre israélienne

Petites et grandes manoeuvres sur l'échiquier politique israélien
par Gerard Fredj
Ehoud Barak a créé la surprise ce lundi en annonçant qu'il quittait le parti travailliste pour fonder un nouveau parti "Haatsmaout" (Indépendance). Sa décision a précipité un bouleversement de la carte politique existante...
Barak a été rejoint par deux autres ministres, Matan Vilnaï et Shalom Simhon, ainsi que par deux députées, elles aussi (anciennes) travaillistes, Einat Wilf et Orit Noked.


Leur nouveau parti serait "centriste, sioniste et démocratique", ce qui ressemble à s'y méprendre à Kadima, formation de l'opposition.
Barak avait prévenu dès dimanche le Premier ministre Benjamin Netanyahou de son initiative, et les trois anciens ministres travaillistes resteront au gouvernement.

Les travaillistes, eux, quittent le gouvernement; leurs 3 ministres, Itshak Herzog, Avishay Braverman, Benjamin Ben-Eliezer, ont démissionné.
Si leurs députés quittent la majorité gouvernementale, celle-ci sera ramenée à la Knesset à 66 sièges sur 120 - mais cela n'inquiète pas le premier ministre qui dit espérer une majorité plus soudée.

Une réunion devait se tenir ces jours ci au parti travailliste pour décider le maintien ou non au gouvernement, en raison notamment du "stand bye" des négociations directes avec les palestiniens.
En prenant les devants, l'ancien dirigeant travailliste évite d'être mis en difficultés, et sauve son portefeuille ministériel.

Les travaillistes se sentent "soulagés". Leur parti n'a jamais été aussi affaibli, mais ils souhaitent "retrouver leur âme, et se reconstruire à gauche".

Itzhak Herzog déclarait en annonçant sa démission : "il est temps d'arrêter de nous mentir à nous même en participant à ce gouvernement qui ne va nulle part, nous obligeant à travailler avec Lieberman et ses discours racistes qui menacent notre démocratie".

La scission du parti travailliste et son départ du gouvernement fait politiquement le jeu de Netanyahou, qui n'est plus obligé de composer avec une tendance de gauche dans son gouvernement.

Il a d'ailleurs déclaré "Maintenant qu'il n'y a plus de voix dissonante – dans le gouvernement - les palestiniens vont accepter les négociations directes car ils ne peuvent plus compter sur la pression des travaillistes".

Il reste au nouveau parti à exister, c'est à dire élaborer un programme et faire entendre ses différences.

http://www.israel-infos.net/Petites-et-grandes-manoeuvres-sur-l-echiquier-politique-israelien-5809.html

09:26 Écrit par Rose Tel-aviv dans Israël | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook

17/01/2011

Les habitants du village arabe d'A-Taibeh veulent être des israéliens

Les habitants du village arabe d'A-Taibeh veulent être des israéliens à part entière
par David Koskas
Les 1750 arabes habitants du village d'A-Taibeh, dont est originaire la députée Hanin Zuabi, qui s'est illustrée par sa participation à la " flottille pour Gaza ", ...


ne veulent plus être associés à leur " célébrité locale " et demandent à être considérés comme des israéliens à part entière.

Tous de la même famille – le clan Zuabi – ils ont déclaré au journal israélien The Marker que leur soutien à la député pendant les élections était une erreur, et qu'ils ne voulaient pas que l'image de leur clan soit " salie "à cause d'elle, ajoutant " Nous devons vivre ensemble, Arabes et Juifs, alors nous devons travailler à trouver un dénominateur commun entre nous ".

http://www.israel-infos.net/Les-habitants-du-village-arabe-d-A-Taibeh-veulent-etre-des-israeliens-a-part-entiere-5735.html

17:01 Écrit par Rose Tel-aviv dans Israël | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook

13/01/2011

Tel Aviv sous le feu des missiles...possible

Tel Aviv sous le feu des missiles, des centaines de victimes, une hypothèse envisagée

Vingt ans après le premier scud irakien sur le centre d'Israël pendant la première guerre du Golfe en 1991, le chef militaire de la région du Dan (centre du pays) a déclaré que, selon lui, ...


" Tel Aviv est de nouveau en danger. Dans tous les scénarios de guerre, elle sera touchée par un grand nombre de missiles précis et meurtriers. Mais notre capacité à traiter ce type de missile est aussi meilleure ".

Les déclarations du colonel Adam Zussman sont, entre autres, un signal envoyé aux municipalités du centre, où vivent 1, 5 million de personnes, pour qu'elles renforcent leurs infrastructures en terme de sécurité et développent des plans d'urgence.

En cas d'attaque sur Tel Aviv, la population devra être protégée –abris entretenus, parkings souterrains pour les populations vivant dans des zones sans installation de sécurité – ainsi que les institutions essentielles - ministère de la Défense, Etat-major, hôpitaux, les principales banques ou encore les bureaux de la Bourse.

Selon l'officier, " tous le pays est maintenant à la portée des tirs ennemis " mais la région du centre est une cible privilégiée ". Il la qualifie de " région la plus menacée " et il rappelle les menaces de Nasrallah, leader du Hezbollah : " Tel Aviv est le centre socio-économique d'Israël, nous nous préparons du mieux possible pour l'atteindre ".

En considérant une attaque de plusieurs douzaines de missiles ennemis à ogive, Zussman a estimé les dommages à des centaines de victimes, des dizaines de bâtiments détruits et des dégâts majeurs sur l'infrastructure.

C'est un scénario dans lequel Israël entrerait en guerre contre la Syrie, en menant simultanément des combats avec le Hezbollah et le Hamas, et probablement aussi en subissant des attaques venant d'Iran.

Zussman a précisé que même si la guerre n'était limitée qu'à un seul front, le Hamas et le Hezbollah auraient la capacité de tirer des dizaines de missiles sur Tel Aviv.

par David Koskas

http://www.israel-infos.net/Tel-Aviv-sous-le-feu-des-missiles-des-centaines-de-victimes-une-hypothese-envisagee-5746.html

20:02 Écrit par Rose Tel-aviv dans Israël | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook

12/01/2011

séparation entre religieux et non

En Israël, pour vivre heureux, vivons séparés
par Israel Infos Redaction


Un sondage publié lundi sur la place des juifs haredim – orthodoxes – dans la dans la société israélienne, tend à montrer la tendance de la population israélienne à vouloir vivre "en compartiments séparés"...



La question posée à 500 juifs israéliens, de toutes tendances religieuses (y compris laïcs) était : " Pensez-vous qu'il serait mieux que les haredim vivent dans des espaces séparés et ne soient pas mélangés au reste de la population, pour le bénéfice de toute la population ? "
Les résultats sont édifiants et inquiétants.

61% des haredim sont d'accord avec cette proposition (et 32% ne le sont pas), 57% des juifs traditionalistes le sont.

Parmi la population laïque, étonnamment, le résultat est beaucoup plus mitigé : 45% sont contre cette idée (44% sont d'accord) mais pas pour les raisons que l'on pourrait espérer (souci de cohésion de la société).

Le professeur Degani a commenté ces résultats en expliquant que pour une grande partie des haredim, vivre séparés des autres israéliens est perçu comme un avantage, et la possibilité de vivre leur identité sans être perturbés par la société environnante.

Les laïcs, eux, voient parfois cette séparation comme une source de dépenses supplémentaires pour l'État.

Une autre étude du professeur a montré que la population de haredim devrait doubler dans 23 ans et dépasser le million d'âmes.

Le sondagea été réalisée "Géocartographique", dirigé par le professeur Avi Degani

http://www.israel-infos.net/En-Israel-pour-vivre-heureux-vivons-separes-5729.html

12:30 Écrit par Rose Tel-aviv dans Israël | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook

11/01/2011

L'autorité palestinienne vise la reconnaissance d'un État par l'Onu

L'autorité palestinienne vise la reconnaissance d'un État par l'Onu en septembre
par Israel Infos Redaction
Le ministre palestinien des Affaires étrangères Riad Malki, a annoncé dimanche qu'il visait la reconnaissance de l'État Palestinien par les Nations Unies en septembre prochain...


Les Palestiniens, depuis plusieurs mois, ont entamé des démarches, des contacts, des actions de lobbying aux quatre coins de la planète, pour obtenir la reconnaissance de leur "Etat", des représentations diplomatiques.

Force est de constater que leur stratégie est payante; après les cinq pays d'Amérique latine qui ont reconnu "l'Etat de Palestine" (certains faisant même références aux frontières de 1967), les pays de la zone d'influence de l'ex URSS qui ont fait la même démarche depuis plus de vingt ans, lors de la "déclaration d'Indépendance " proclamée par Arafat en 1988, certains pays d'Afrique, les palestiniens approchent la centaine de pays ayant formellement reconnu un état palestinien.

Prochaines étapes : l'Espagne qui a formellement promis une reconnaissance pour septembre prochain, et l'Autorité palestinienne développe désormais son offensive diplomatique en direction de l'Asie, où elle pourrait obtenir rapidement des résultats.

Alors que l'Union Européenne s'efforce depuis plusieurs années d'élaborer une politique étrangère commune, le cavalier seul de l'Espagne en la matière pourrait constituer un ballon d'essai à observer.

Un vote de l'assemblée générale de l'ONU serait certes symbolique, mais non légal, seules les résolutions du conseil de sécurité ayant "force de loi", et nul doute que les USA useraient de leur droit de veto (la Chambre des représentants a d'ailleurs adopté une résolution refusant les mesures unilatérales destinées à déclarer ou reconnaître un état palestinien).

http://www.israel-infos.net/L-autorite-palestinienne-vise-la-reconnaissance-d-un-Etat-par-l-Onu-en-septembre-5686.html

18:09 Écrit par Rose Tel-aviv dans désinformation-information | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook