18/01/2011

Manoeuvre israélienne

Petites et grandes manoeuvres sur l'échiquier politique israélien
par Gerard Fredj
Ehoud Barak a créé la surprise ce lundi en annonçant qu'il quittait le parti travailliste pour fonder un nouveau parti "Haatsmaout" (Indépendance). Sa décision a précipité un bouleversement de la carte politique existante...
Barak a été rejoint par deux autres ministres, Matan Vilnaï et Shalom Simhon, ainsi que par deux députées, elles aussi (anciennes) travaillistes, Einat Wilf et Orit Noked.


Leur nouveau parti serait "centriste, sioniste et démocratique", ce qui ressemble à s'y méprendre à Kadima, formation de l'opposition.
Barak avait prévenu dès dimanche le Premier ministre Benjamin Netanyahou de son initiative, et les trois anciens ministres travaillistes resteront au gouvernement.

Les travaillistes, eux, quittent le gouvernement; leurs 3 ministres, Itshak Herzog, Avishay Braverman, Benjamin Ben-Eliezer, ont démissionné.
Si leurs députés quittent la majorité gouvernementale, celle-ci sera ramenée à la Knesset à 66 sièges sur 120 - mais cela n'inquiète pas le premier ministre qui dit espérer une majorité plus soudée.

Une réunion devait se tenir ces jours ci au parti travailliste pour décider le maintien ou non au gouvernement, en raison notamment du "stand bye" des négociations directes avec les palestiniens.
En prenant les devants, l'ancien dirigeant travailliste évite d'être mis en difficultés, et sauve son portefeuille ministériel.

Les travaillistes se sentent "soulagés". Leur parti n'a jamais été aussi affaibli, mais ils souhaitent "retrouver leur âme, et se reconstruire à gauche".

Itzhak Herzog déclarait en annonçant sa démission : "il est temps d'arrêter de nous mentir à nous même en participant à ce gouvernement qui ne va nulle part, nous obligeant à travailler avec Lieberman et ses discours racistes qui menacent notre démocratie".

La scission du parti travailliste et son départ du gouvernement fait politiquement le jeu de Netanyahou, qui n'est plus obligé de composer avec une tendance de gauche dans son gouvernement.

Il a d'ailleurs déclaré "Maintenant qu'il n'y a plus de voix dissonante – dans le gouvernement - les palestiniens vont accepter les négociations directes car ils ne peuvent plus compter sur la pression des travaillistes".

Il reste au nouveau parti à exister, c'est à dire élaborer un programme et faire entendre ses différences.

http://www.israel-infos.net/Petites-et-grandes-manoeuvres-sur-l-echiquier-politique-israelien-5809.html

09:26 Écrit par Rose Tel-aviv dans Israël | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook

Commentaires

Les gauchos ont toujours aimés se tirer la couverture, jusqu'à que !

Écrit par : Corto | 19/01/2011

La Commission Tirkel chargée d’enquêter sur les événements liés à l’arraisonnement par Tsahal du bateau » Maramara », au mois de mai dernier, doit rendre dimanche son rapport intermédiaire au Premier ministre Binyamin Netanyahou.

Une source proche des membres de la Commission a cependant déjà révélé « qu’après examen minutieux de tous les aspects juridiques, l’opération menée par Tsahal a été menés sans déroger aux règles internationales communément admises ». Plus que cela, il semble que les membres de la Commission sont convaincus « que les officiers de Tsahal ont mis en danger leurs propres soldats lors de l’opération, et que ces derniers n’ont fait usage de leurs armes à feu qu’en dernier recours et de manière contrôlée ».

Après que le juge Tirkel aura remis cette première partie du Rapport au Premier ministre, les membres de la Commission convoqueront une conférence de presse à Jérusalem lors de laquelle ils dévoileront le contenu de leurs conclusions jusqu’à ce jour.

Cette première partie ne concerne que l’aspect juridique du blocus sur Gaza ainsi que sur l’opération de Tsahal sur le bateau qui transportait des activistes pro-hamas décidés à en découdre avec les soldats israéliens afin de créer un événement médiatique.

La Commission Tirkel avait entendu de nombreux « témoins », dont le Premier ministre, Binyamin Netanyahou, le ministre de la Défense, Ehoud Barak, le chef d’état-major Gaby Ashkenazy, le Directeur du Mossad Meïr Dagan ainsi que le Procureur général militaire, général Avihaï Mandelblitt. Elle comportait également des personnalités étrangères en tant qu’observateurs, Lord David Trimble, ancien Premier ministre irlandais et Ken Vatkin, ancien procureur militaire canadien. Ils sont cosignataires des conclusions de la Commission.

Écrit par : Corto | 21/01/2011

A mon avis Barak a signe son arret de mort politique. La droite ne l'a jamais aime vu ses positions et son habitude de retourner sa veste, et il vient de se mettre la gauche sur le dos encore plus qu'elle ne l'etait ces 2 dernieres annees.
Sans parler du fait que son parti, de visu, n'amene rien de nouveau compare aux autres partis, pourquoi voter pour lui plutot que Kadima ou le parti travailliste ?
A mon avis il lui faudra soit fusionner avec Kadima et rentrer dans le rang, soit changer de boulot.

Écrit par : Stephane | 24/01/2011

"A mon avis Barak a signe son arret de mort politique. La droite ne l'a jamais aime vu ses positions et son habitude de retourner sa veste, et il vient de se mettre la gauche sur le dos encore plus qu'elle ne l'etait ces 2 dernieres annees.
Sans parler du fait que son parti, de visu, n'amene rien de nouveau compare aux autres partis"

Vous rendez-vous compte que vous êtes en train d'affirmer que le paysage politique Israélien n'est pas monolithique et que de surcroît il y aurait plusieurs partis politiques différents ? Comme je vous vois parti, vous allez bientôt nous révéler que l'Etat d'Israël est une démocratie.

Écrit par : Giona | 24/01/2011

@Giona: Oh ne vous en faites pas, il n'y a aucun risque. Sachant que 3 millions d'autochtones vivant sous le controle du gouvernement israelien n'ont pas le droit de vote il est clair que ce n'est pas une democratie au sens occidental. Ils sont plus democratiques que l'Egypte ou la Syrie, mais bien loin de l'Europe ou meme du Liban qui lui donne le droit de vote a tous ses autochtones et ou par miracle ces 15 dernieres annees les elections ont ete correctes et reglementaires.

Écrit par : Stephane | 25/01/2011

Hé oui Giona, il est plus intéressant de cracher sur Israël et de nous emmerder (c'est Français Rose..) avec son antisionisme/Israël "qu'il ne faut surtout pas confondre avec son antisémitisme" sur ce Blog ISRAELIEN qui doit lui donner de l'urticaire, ce que je lui souhaite, LOL que dans le Blog des analphabéto-islamistes.

M. Hessel est obsédé par Israël à son âge...

Indignez vous Stéphane Hessel !

Gaza. Une petite bande de terre qui vit sous un double blocus : égyptien à sa frontière sud et israélien à sa frontière nord. Les palestiniens, désespérés, lancent plus de huit mille rockets sur Israël.


Ils ne lancent pas une seule rocket sur l’Égypte.



Indignez vous Stéphane Hessel !

Gaza. Une petite bande de terre qui vit sous un double blocus : égyptien au sud, israélien au nord. BDS (Boycott désinvestissement sanction) lance un appel mondial pour boycotter Israël et ses produits.
BDS ne lance pas d'appel au boycott de l’Égypte, de son tourisme, de ses produits.

Indignez vous Stéphane Hessel !


Janvier 2011. Un juge arabe israélien à la cour suprême conclut à la culpabilité pour viol de l'ancien président israélien. Jamais, dans toute l'histoire de l'apartheid en Afrique du Sud, un juge noir aurait pu juger un président Sud Africain, et encore moins le juger coupable. Indifférents à ce fait, les ennemis d'Israël continuent de l'accuser d'apartheid. Pas vous. Vous n'êtes pas aveugle.

Alors indignez vous Stéphane Hessel !

Juin 1967. Israël reprend à la Jordanie – pas aux Palestiniens - la Judée Samarie. La résolution de l'ONU n°242 exige d'Israël qu'il rende ce territoire à la Jordanie, dès qu'un accord sécuritaire sera trouvé. Les Palestiniens décident, unilatéralement, que c'est à eux, et non à la Jordanie, que Israël doit rendre ce territoire. L'ONU refuse. Elle n'accorde aux Palestiniens aucun droit sur ces terres, et elle ne prend aucune résolution en ce sens. Et pourtant, le monde continue de dire qu'Israël a volé ces terres aux Palestiniens.

Indignez vous Stéphane Hessel !

Juin 2010. Flottilles de la « Paix » pour Gaza. Neuf morts. Hystérie collective du MRAP, de SOS racisme, des ligues de droits de l'homme, du PC, des Verts, des Socialistes et de la presse, déchaînée.
Janvier 2011. Tunisie. Soixante dix morts. Murmures gênés du MRAP, de SOS racisme, des ligues de droits de l'homme, du PC, des Verts, et des Socialistes. Reportages indifférents de la presse.

Indignez vous Stéphane Hessel !


Et si cela ne vous a pas encore indigné, Monsieur Hessel, regardez. Regardez ces deux vidéos. Des – comment dites vous déjà ? - « pacifistes » du Hamas font un « procès » à des membres du parti d'opposition Fatah. Souvenez vous de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. Ce « procès » lui est il conforme ?

Vidéo/ Ru Tube : "Le Hamas assassine des rivales du Fatah

Vidéo/ Ru Tube :

"Aux cris de Allah Akbar le Hamas exécute froidement ses rivaux"

Âmes sensibles s'abstenir.

Comptez le nombre de ces pauvres bougres froidement abattus par les palestiniens Mr Hessel. Entendez vous le terrible silence du MRAP, de SOS Racisme, de EuroPalestine, de BDS, des Verts, des communistes, des ligues des droits de l'homme, d'Amnesty International, de l'ONU, du Conseil des Droits de l'Homme de l'ONU, de l'Union Européenne, des gouvernements, des élites, des diplomates ?

Pleurez Stéphane Hessel !

Leur silence vous accuse. Votre indignation à la carte vous suivra jusque dans votre tombe et au delà. Le temps manque pour réparer n'est ce pas ? Regardez autour de vous : votre silence de faux pro-palestiniens détourne de vous des millions de gens lucides.

Jean-Patrick Grumberg

Écrit par : Patoucha | 30/01/2011

"@Giona: Oh ne vous en faites pas, il n'y a aucun risque."

Je ne m'en fais pas, c'était simplement une boutade visant à souligner votre incohérence.

"Sachant que 3 millions d'autochtones vivant sous le controle du gouvernement israelien n'ont pas le droit de vote il est clair que ce n'est pas une democratie au sens occidental."

Le droit de vote, comme vous devriez le savoir, est lié à la nationalité. Il en est ainsi en Israël et je crois même savoir qu'il en soit de même en Suisse et en France mais peut-être que dans votre "monde occidental", ces deux dernières ne sont pas représentatives.

Cela dit, pourriez-vous m'indiquer s'il existe un quelconque député (élu du peuple) d'origine arabo-musulmane en Suisse ou bien en France ?

"Ils sont plus democratiques que l'Egypte ou la Syrie"

:-)

"mais bien loin de l'Europe"

En effet, à l'inverse d'Israël où la démocratie s'exerce à la proportionnelle, l'Europe est encore bien loin d'atteindre un tel niveau de démocratie.

"ou meme du Liban qui lui donne le droit de vote a tous ses autochtones"

Comme ceux-ci ?

http://www.rue89.com/2010/08/19/la-question-difficile-des-droits-palestiniens-au-liban-162990

Pour le droit de vote, les fantômes ne votent pas. Affaire pliée.

"et ou par miracle ces 15 dernieres annees les elections ont ete correctes et reglementaires."

Ce qui explique certainement le fait que le nombre de libanais vivants en diaspora soit plus élevé que le nombre de libanais vivants au Liban ou, devrais-je dire maintenant, en République Islamique Hizbolahi puisque le Liban a cessé d'être.

Écrit par : Giona | 30/01/2011

Mmmmmm redoutable Giona, j'adore la rédaction, ô combien vraie, de vos commentaires. J'ai aussi remarqué qu'ils restent la plupart du temps sans réponse.... c'est qu'il y a de quoi leur saper le moral et anéantir leur propagande mensongère à tous ces fanatiques obsédés par Israël.

Écrit par : Patoucha | 30/01/2011

Les commentaires sont fermés.