14/12/2010

Dans quelle mesure la langue que nous parlons conditionne notre comportement ?

Dans quelle mesure la langue que nous parlons conditionne notre comportement ?

Comme cette citation du « Petit Prince » nous le rappelle, certains concepts apparaissent sous différentes perspectives selon la langue utilisée.

Si vous êtes multilingue, vous savez que votre point de vue sur tel ou tel sujet est presque inévitablement un petit peu influencé par la langue dans laquelle vous vous exprimez. Le Dr. Shai Dazinger à l’Université Ben-Gurion de Be’er Sheva vient de reporter une étude qui se concentre précisément cette question. Son terrain d’étude : la population arabe israélienne.

Dans la vaste majorité des foyers arabes israéliens, la langue de préférence est l’Arabe. Cependant, les arabes israéliens apprennent à parler Hébreu à l’école et deviennent rapidement capables de communiquer aussi bien en Hébreu qu’en Arabe. Le Dr. Shai Dazinger a recruté un groupe de volontaires issus de cette population.


 

Ils les a ensuite placés devant un ordinateur pour leur faire passer un test d’association implicite; technique psychologique permettant de mesurer scientifiquement les préjugés d’une personne. Au cours de ce test les chercheurs mesurent le temps que les sujets prennent pour associer un prénom Arabe (Ahmed, Samir…) ou un prénom Juif (Avi, Ronen…) avec des mots qui ont une connotation positive ou négative.
Quand la langue du test est l’Hébreu, les chercheurs ont remarqué que les participants avaient tendance à associer les prénoms Arabes plus facilement avec des mots positifs que pour les prénoms Juifs qui étaient un peu plus souvent associés avec des mots négatifs.

Une observation peu surprenante, compte tenu de la tension entre Arabes et Juifs; situation que les chercheurs utilisent à leur avantage. Après ce test de « calibrage », les participants ont repassé le même test à la seule différence que la langue du test était maintenant en Arabe. Cette fois, l’effet de biais en faveur d’associer des mots positifs avec des prénoms Arabes plutôt qu’avec des prénoms Juifs est devenu beaucoup plus prononcé.

Ce résultat démontre que la langue que nous parlons a une influence sur la manière dont nous nous comportons. Cela signifie que différents aspects de notre personnalité se manifestent selon l’environnement qui nous entoure. Lui-même bilingue Hébreu-Anglais, le Dr. Shai Dazinger avoue qu’il est plus poli quand il parle Anglais que quand il parle Hébreu.

Les conclusions de ces travaux viennent d’être publié dans la revue « Psychological Science ». Diplômé de l’Université de Davis en Californie en 1998, le Dr. Shai Dazinger a rejoint l’Université de Ben-Gurion a Be’er Sheva en 2001 où il se spécialise dans la psychologie du comportement de consommateur.
Vous trouverez plus de détails ainsi que l’article original en suivant le lien suivant:
http://pss.sagepub.com/content/21/6/799.citation
D’après le VI Chercheur Laurent BOUE

http://ambisrael.wordpress.com/2010/12/14/dans-quelle-mesure-la-langue-que-nous-parlons-conditionne-notre-comportement/

10:53 Écrit par Rose Tel-aviv dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.