30/11/2010

Netanyahou demande aux arabes de dire la vérité à haute voix

Netanyahou demande aux arabes de dire la vérité à haute voix


« C’est un jour historique pour les relations entre le journalisme et la diplomatie, » a déclaré le premier ministre Benyamin Netanyahou lundi après la découverte de centaines de milliers de documents publiés par le site Wikileaks. Lors d’une réunion à Tel Aviv, Netanyahou a déclaré aux journalistes : « votre travail deviendra beaucoup plus difficile à faire, comme le nôtre. »
Les documents ont révélé, entre autres choses, que de nombreux dirigeants arabes ont appelé les Etats-Unis à attaquer l’Iran. « Si cette exposition fait que les dirigeants de la région s’abstiennent à l’avenir de dire ce qu’ils pensent dan des entretiens privés, alors nous avons un problème, » a déclaré Netanyahou.
« Mais si les dirigeants font leurs déclarations en public, il y aura un changement important. Lorsque des dirigeants sont prêts à raconter la vérité à leur peuple, cela favorise la paix. » Le premier ministre a ajouté que « la paix fondé sur la vérité à une chance durable. »
Selon Netanyahou, la fuite entraînera que les documents seront exposés à moins de personnes. « La fuite de télégrammes. Nous, en Israël, avons déjà appris ce danger, et nous nous sommes adaptés à cette réalité. »
Il a noté que cette nouvelle réalité a incité le gouvernement à limiter les réunions à deux ou quatre personnes. « Chaque personne que vous ajoutez entraîne la possibilité d’une fuite, » a-t-il noté.
« La plus grande menace pour la paix est la course à l’armement du régime iranien, et ce qui est le plus important, c’est que de nombreux dirigeants et gouvernements au Proche Orient se rendent compte de cette menace. Il y a un écart entre ce qui est dit publiquement et ce qui a été dit à huis clos, » a déclaré le premier ministre.
« Les dirigeants rendent compte qu’il y a une nouvelle menace, et une nouvelle compréhension. Je ne me souviens pas qu’il ait eu une telle compréhension au Proche Orient dans le passé. J’espère que les dirigeants auront le courage de dire publiquement à leur peuple ce qu’ils ont dit sur l’Iran. »
Netanyahou a également abordé le processus de paix et a blâmé les palestiniens pour l’impasse actuelle. Il a noté que le processus ne dépend pas seulement d’Israël. « Les palestiniens sont ceux qui n’ont pris aucune mesure. »
http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/141456,netanyahou-demande-aux-arabes-de-dire-la-verite-a-haute-voix.php

18:17 Écrit par Rose Tel-aviv dans Israël | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook

28/11/2010

Hag Sameah Hanoukah

haghanoukah.jpgHag sameah Hanoukah!

(hag-fête, sameah-jouyeuse, hanoukah-inauguration)

est une fête juive d'institution rabbinique, commémorant la consécration de l'autel des offrandes dans le second Temple de Jérusalem, lors de son retour au culte judaïque, trois ans après son interdiction par Antiochus IV des Séleucides.

Elle marque une importante victoire militaire des Maccabées et symbolise la résistance spirituelle du judaïsme à l'hellénisation forcée.

Selon la tradition rabbinique, au cours de cette consécration se produit le miracle de la fiole d'huile, permettant aux prêtres du Temple de faire brûler pendant huit jours une quantité d'huile à peine suffisante pour une journée.

Elle est célébrée à partir du 25 kislev (qui correspond, selon les années, aux mois de novembre ou décembre dans le calendrier grégorien) et dure huit jours, jusqu'au 2 ou 3 tevet (en fonction de la longueur de kislev,mois de 29 ou 30 jours).

Les pratiques et coutumes qui s'y rattachent sont liées au miracle de la fiole d'huile, en particulier l'allumage du chandelier de Hanoucca pendant les huit jours de la fête et la consommation de friandises à base d'huile d'olive (latkes, soufganiyot, etc.). On y joue aussi avec des toupies à quatre faces.

....

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hanoucca

à genève: allumage public de la hanoukiah:

 

YJWu4833379.jpg

jolie vidéo:


 

10:42 Écrit par Rose Tel-aviv dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook

26/11/2010

fédération de défense contre l'antisémitisme sur internet

FDII, Fédération de Défense contre l’antisémitisme sur Internet

Mardi 23 Novembre 2010

Ce qui apparaissait comme le plus fabuleux outil au service de la liberté d’expression se révèle être un véritable moyen de propagande de la Haine. Surtout, depuis la création des sites gratuits de partage vidéos de type "Youtube" ou ‘’Dailymotion’’ et de réseaux sociaux de type "Facebook" ou "Twitter" où la diffusion de contenus antisémites et négationnistes est volumineuse et quotidienne.

Lire la suite

16:03 Écrit par Rose Tel-aviv dans Antisémitisme | Lien permanent | Commentaires (18) |  Facebook

25/11/2010

Il est interdit de boycotter

Il est désormais interdit de boycotter

Tribune

la Chancellerie a eu cette idée extraordinaire selon laquelle tout appel au boycott des produits d’un pays n’était qu’une «provocation publique à la discrimination envers une nation»...


Par BENOIST HUREL Secrétaire général adjoint du Syndicat de la magistrature

http://www.liberation.fr/politiques/01012303092-il-est-desormais-interdit-de-boycotter

On a les victoires qu’on peut : Michèle Alliot-Marie a, il y a quelques mois, par une simple circulaire, commis un attentat juridique d’une rare violence contre l’un des moyens les plus anciens et les plus efficaces de la contestation des Etats par les sociétés civiles, à savoir le boycott. Le 12 février, la Chancellerie a eu cette idée extraordinaire selon laquelle tout appel au boycott des produits d’un pays n’était qu’une «provocation publique à la discrimination envers une nation», punie d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. Le ministère demande aux procureurs de la République d’assurer une répression «ferme et cohérente» de ces agissements.

Soyons justes : la paternité de cette brillante initiative revient au procureur général de Paris qui avait, dans son rapport de politique pénale 2009, suggéré que «les faits de boycott ou de provocation au boycott peuvent s’analyser, selon les espèces, soit en une provocation à la discrimination, soit en une discrimination ayant pour effet d’entraver l’exercice d’une activité économique». On peut rappeler les actions de ce type dans l’histoire : boycott du Royaume-Uni en 1930 initié par Gandhi contre la colonisation, boycott de l’Afrique du Sud dans les années 70 par les militants antiapartheid, boycott, à la même époque, par la communauté homosexuelle américaine d’une marque de bière qui refusait d’embaucher les gays ou, plus récemment, boycott des produits chinois par les soutiens de la cause tibétaine et des produits israéliens par les militants palestiniens… Pour l’ex-garde des Sceaux, il ne s’agit pas là d’entreprises de protestation et d’émancipation, souhaitables en démocratie, mais d’associations de malfaiteurs en vue d’attenter à la bonne marche du commerce, donc du monde.

La notion de discrimination ne peut s’entendre que d’une différence de traitement n’obéissant à aucun but légitime. Une action collective qui viserait à ne pas consommer de produits d’une entreprise parce qu’elle licencie ou délocalise sa production, ou d’un Etat parce qu’il maltraite ses minorités ne peut être qualifiée de discriminatoire, sauf à ôter aux consommateurs leur seul pouvoir, celui de ne pas de consommer n’importe quoi et n’importe comment. Que l’on se rassure : les Etats qui décideraient d’imposer un embargo à un pays étranger n’encourront pas les foudres de la loi pénale…

L’instrumentalisation d’un texte qui visait à combattre le racisme, le nationalisme et le sexisme est inadmissible, surtout lorsqu’elle vise à faire taire l’engagement citoyen. La circulaire en question, qui a su convaincre au moins un tribunal, constitue donc, pour la société civile, une régression d’une ampleur peu commune. Cette provocation s’est pour l’instant heurtée à un mur de silence. La pénalisation de la contestation est toujours une mauvaise nouvelle pour la démocratie. L’absence de contestation de la pénalisation, lorsque celle-ci ne répond à aucun autre objectif que celui de museler les peuples, n’en est pas une meilleure.

11:05 Écrit par Rose Tel-aviv dans désinformation-information | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook

24/11/2010

What is Zionism?

Anti-Zionism and Antisemitism

t What is Zionism?

Zionism is the movement for the reestablishment of the Jewish people's self-determination in their homeland and the resumption of Jewish sovereignty in the Land of Israel. The goal of Zionism is political: the establishment of an independent state for the Jewish people. The most natural place for this state is Zion, or the Land of Israel, the homeland of the Jewish people.

Although Judaism is a religion, the Jews constitute a people, with their own language, culture, literature and shared history. Zionism was their means to create a common future as well.

Jews from all persuasions - secular and religious, left and right - have supported the ideals of Zionism and their right to a national home like other nations around the world. Severely persecuted throughout the ages, the Jews had realized that their fate as a people laid in establishing their own country. For only in a Jewish state could the security of the Jewish people be guaranteed. Only in a Jewish state could they live their lives fully according to their own customs, culture, religion and sense of nationhood. Only in a Jewish state could refuge be ensured to Jews fleeing persecution around the globe.

In many ways, Zionism can be considered the national liberation movement for a people that was exiled from its historic homeland. Zionism differs from many other national liberation movements in one aspect: instead of seeking freedom in a new entity, the Jews sought the reestablishment of their ancient independent state.

Lire la suite

17:22 Écrit par Rose Tel-aviv dans Israël | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Preuves de liens entre le Hezbollah et l’assassinat d’Hariri en 2005

Preuves de liens entre le Hezbollah et l’assassinat d’Hariri en 2005

22 Novembre 2010 - Juif.org

La chaîne de télévision canadienne CBC a publié un rapport dans le nuit de dimanche impliquant le groupe terroriste musulman chiite Hezbollah dans l’assassinat en 2005 du premier ministre libanais Rafic Hariri, avec ce qui est décrit comme des « preuves claires ».
Le rapport détaille les aspects de l’enquête en cours, qui lieraient fortement le Hezbollah au meurtre au moyen d’un réseau complexe de téléphonie mobile libanais.
Selon CBC, un agent de police libanais, maintenant décédé, Wissam Eid, a découvert le réseau à travers une analyse détaillée des dossiers et informations fournis aux enquêteurs de l’ONU en 2008. Les résultats montrent une participation « massive » du Hezbollah, disent-ils, montrant des membres du groupe terroriste chiite en contact fréquent le jour de l’attaque, et coordonnant la détonation.
Le rapport a également découvert ce qui semble être une « maladresse » dans le traitement de l’affaire en cours depuis cinq ans, suggérant que les « preuves » en question auraient pu êtres examinées il y a plusieurs années. Toutefois, il est possible que les liens entre les enregistrements téléphoniques ne soient pas assez forts pour figurer à titre de preuve devant les tribunaux.
Le tribunal onusien en charge de l’enquête sur l’assassinat devrait lancer des inculpations vers la fin de l’année ou au début 2011.
Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a maintes fois appelé à boycotter l’enquête, et a proféré des menaces si des membres de son groupe étaient mis en accusation. Il a également accusé Israël d’être derrière l’attaque de 2005.
http://www.juif.org/defense-israel/141056,preuves-de-liens-entre-le-hezbollah-et-l-assassinat-d-hariri-en-2005.php

15:19 Écrit par Rose Tel-aviv dans désinformation-information | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Réctificatif quand à la pseudo attaque du LDJ

 

 

Quand la distorsion des faits les plus élémentaires tourne à la dérisoire diffamation devant Ministre, avec témoignage oculaire de membres de la police pour attester du contraire, ou l'art du ridicule au Musée des mises en scènes pro-palestiniennes... Mais ce n'est pas tout et l'affaire est loin de s'arrêter à la myopie d'un seul égaré : toute une brochette de gazettes s'y met, MEDIAPART du petit commissaire Edwy Plenel en tête, pour calomnier à qui-mieux-mieux, à partir de ce que leur dit la rumeur et sans la moindre vérification :

 

 

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=9711http://www.mediapart.fr/club/blog/velveth/231110/tentative-de-destruction-dune-expo-sur-gaza-au-musee-dart-moderne

http://www.mediapart.fr/club/blog/velveth/231110/tentative-de-destruction-dune-expo-sur-gaza-au-musee-dart-moderne

http://www.elwatan.com/une/des-militants-sionistes-attaqu...

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Sur-ordre-du-CRIF-l...

 

 

http://www.europe-israel.org/2010/11/23/un-depute-peu-scr...

casques_expo_gaza2

Un député peu scrupuleux de vérité ne supporte pas la liberté d’expression en France ! Jean-Claude LEFORT

Dans une lettre adressée au Ministre Brice HORTEFEUX Monsieur Jean-Claude LEFORT accuse la LDJ de s’être livrée je cite « à des actes de pure violence extrême » contre le Musée d’Art Moderne qui accueille une exposition GAZA 2010 ».

Ce « député honoraire » n’a dans sa lettre aucun scrupule à travestir la réalité, à mentir pour accabler la LDJ et l’action de distribution de tract qui s’est déroulée dimanche 21 novembre :

« Elle nous donne à voir des aspects effroyables de l’offensive israélienne qui s’est abattue contre la population… durant l’hiver 2008/2009 »
Faut-il rappeler à Monsieur LEFORT que le thème du concours et de l’exposition était GAZA 2010 et non GAZA 2009 ?

« Ce reportage a été récompensé par de nombreux prix internationaux »
En fait un seul prix du reportage militant de gauche…

« Six jours après cette attaque contre la liberté de création et d’expression, une bande de voyous se réclamant de la LDJ, encagoulés pour certains, a voulu détruire cette exposition, au risque d’endommager les œuvres de Picasso et de Matisse accrochées à proximité. »

Là on tombe dans le mélodramatique si cher aux pro-palestiniens ! En fait « d’attaque » il s’agissait d’une distribution de tracts qui s’est déroulée à l’extérieur du Musée et sans aucun incident. La « bande de voyous encagoulés » est visible sur les photos que nous avons publiées…

Quant « à vouloir détruire l’exposition voir d’endommager les œuvres de Picasso et Matisse », nous sommes en plein délire pro-palestinien. Nous ne sommes à aucun moment rentré dans le Musée et donc à aucun moment nous n’aurions pu manifester le moindre signe de vouloir détruire ou saccager quoique ce soit !

« Ce n’est pas la première fois que la LDJ mène ce type d’opération commando destructeur et aveugle mettant en cause des œuvres d’art notamment. »

Là également il s’agit de pure diffamation mensongère ! Et mauvaise pioche Monsieur LEFORT car cette action de distribution de tracts a été organisée par Europe Israël et Drzz.inf. La LDJ est venue nous apporter son soutien actif et sa logistique. Donc vous vous trompez de cible !

« Commando destructeur d’œuvres d’art » ! Il est temps de rappeler à ce Monsieur que le peuple juif à toujours eu le plus profond respect de l’art en général et que sa contribution à l’art est notoire et connue, notamment Chagall et Modigliani exposés au Musée d’Art Moderne.

On est là dans la diffamation et l’accusation mensongère car ce triste Monsieur sans scrupule laisse entendre que la LDJ aurait déjà détruit des œuvres d’art.

« Faut-il vous rappeler que, le 7 avril 2002, l’un de ces voyous, qui se livraient à une « ratonnade », avait grièvement blessé d’un coup de poignard un commissaire de police ? Des complicités lui avaient permis de se réfugier en Israël. Là-bas, cinq ans plus tard, le même homme avait tué un père de famille palestinien de 35 ans de vingt-quatre coups de couteau… »

La calomnie continue de plus belle ! Cette fois les « voyous » du Musée d’Art Moderne sont assimilés à un délinquant qui aurait poignardé un policier ! Pire encore ce Monsieur bien informé affirme que le dit voyou aurait tué un père de famille palestinien de 24 coups de couteau… »

En d’autres circonstances, ces délires paranoïaques auraient pu prêter au sourire. Hélas, les accusations portées par ce « député honoraire » sont extrêmement graves car elles tentent de faire passer tous militants pro-israéliens pour de dangereux voyous, meurtriers potentiels !

Monsieur LEFORT ne s’arrête pas en chemin et va encore plus loin en demandant au Ministre, je cite :

« De diligenter une enquête sur les conditions dans lesquelles, après le communiqué du CRIF, ces individus, faute de pouvoir obtenir l’interdiction de cette exposition, ont cru pouvoir l’interdire eux-mêmes. Ils doivent être sanctionnés fermement par la justice de notre pays. Ces malfrats de la politique nuisent évidemment à la communauté dont ils se réclament et dont ils ternissent terriblement l’image. Votre collègue Michèle Alliot-Marie, lorsqu’elle était ministre de la Justice et Garde des Sceaux, a demandé incroyablement aux Parquets de poursuivre des militants pourtant pacifistes et antiracistes pour « provocation publique à la discrimination ». Si les nervis, violents et racistes, de la LDJ n’étaient pas poursuivis, votre gouvernement tout entier serait légitiment soupçonné de pratiquer au minimum un intolérable « deux poids deux mesures »

L’enquête a eu lieu puisque nous avons essuyé des propos antisémites de la part d’un employé du Musée et que nous avons aussitôt appelé la Police pour un dépôt de plainte. La Police est venue, elle a pu constater que nous étions bien à l’extérieur du Musée et qu’aucun saccage n’avait eu lieu !

L’employé antisémite est venu présenter ses excuses aux membres ayant été insultés devant les policiers témoins.

Existe-il beaucoup de « voyous encagoulés casseurs » qui appelle la Police ?

Alors Monsieur LEFORT de quoi voulez-vous que nous soyons sanctionnés ? D’avoir exercer notre droit à la liberté d’expression dans le calme et la dignité ? De ne pas être pro-palestinien comme vous ? De vouloir rétablir la vérité face à la désinformation à laquelle vous participez activement ?

Mais qui est ce fameux Monsieur LEFORT ?

Un député communiste du Val de Marne de 1988 à 2007. Non réélu, il s’investit dans la « cause palestinienne »…
Ce Monsieur adepte de la liberté d’expression « sélective » propose la création d’une « Commission d’enquête sur la part des responsabilités françaises dans le génocide perpétré au Rwanda« [.

Le 16 août 2006, il a déclaré que les « crimes de guerre commis au Liban par l’armée israélienne devraient être jugées par la Cour pénale internationale

En mai 2009, il a été élu président de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS), à l’issue du 2e congrès de ce mouvement. Il succède à Bernard Ravenel.

Jean-Claude LEFORT  est le coordinateur du Comité national de soutien à Salah Hamouri, terroriste bien connu purgeant une peine de prison en Israël.

Ce curriculum vitae pro-palestinien en dit long sur l’objectivité de ce « député honoraire »…

Monsieur LEFORT devra dorénavant s’accommoder de militants pro-israéliens qui occuperont le terrain pour rétablir partout où cela est nécessaire la vérité que lui-même et les autres pro-palestiniens bafouent en propageant de fausses informations sur la Palestine en toute impunité depuis trop longtemps.

Cette lettre au Ministre n’est qu’une tentative de tuer toute liberté d’expression de français qui ne se reconnaissent pas dans le discours « politiquement correct » pro-palestinien.

Nous ne céderons pas à ce genre d’intimidation Monsieur LEFORT et nous continuerons à porter la vérité que vous vous évertuez à masquer depuis trop longtemps…

Jean-Marc MOSKOWICZ à lire http://lessakele.over-blog.fr/article-un-depute-peu-scrup...

09:17 Écrit par Rose Tel-aviv dans désinformation-information | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook