24/11/2010

Réctificatif quand à la pseudo attaque du LDJ

 

 

Quand la distorsion des faits les plus élémentaires tourne à la dérisoire diffamation devant Ministre, avec témoignage oculaire de membres de la police pour attester du contraire, ou l'art du ridicule au Musée des mises en scènes pro-palestiniennes... Mais ce n'est pas tout et l'affaire est loin de s'arrêter à la myopie d'un seul égaré : toute une brochette de gazettes s'y met, MEDIAPART du petit commissaire Edwy Plenel en tête, pour calomnier à qui-mieux-mieux, à partir de ce que leur dit la rumeur et sans la moindre vérification :

 

 

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=9711http://www.mediapart.fr/club/blog/velveth/231110/tentative-de-destruction-dune-expo-sur-gaza-au-musee-dart-moderne

http://www.mediapart.fr/club/blog/velveth/231110/tentative-de-destruction-dune-expo-sur-gaza-au-musee-dart-moderne

http://www.elwatan.com/une/des-militants-sionistes-attaqu...

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Sur-ordre-du-CRIF-l...

 

 

http://www.europe-israel.org/2010/11/23/un-depute-peu-scr...

casques_expo_gaza2

Un député peu scrupuleux de vérité ne supporte pas la liberté d’expression en France ! Jean-Claude LEFORT

Dans une lettre adressée au Ministre Brice HORTEFEUX Monsieur Jean-Claude LEFORT accuse la LDJ de s’être livrée je cite « à des actes de pure violence extrême » contre le Musée d’Art Moderne qui accueille une exposition GAZA 2010 ».

Ce « député honoraire » n’a dans sa lettre aucun scrupule à travestir la réalité, à mentir pour accabler la LDJ et l’action de distribution de tract qui s’est déroulée dimanche 21 novembre :

« Elle nous donne à voir des aspects effroyables de l’offensive israélienne qui s’est abattue contre la population… durant l’hiver 2008/2009 »
Faut-il rappeler à Monsieur LEFORT que le thème du concours et de l’exposition était GAZA 2010 et non GAZA 2009 ?

« Ce reportage a été récompensé par de nombreux prix internationaux »
En fait un seul prix du reportage militant de gauche…

« Six jours après cette attaque contre la liberté de création et d’expression, une bande de voyous se réclamant de la LDJ, encagoulés pour certains, a voulu détruire cette exposition, au risque d’endommager les œuvres de Picasso et de Matisse accrochées à proximité. »

Là on tombe dans le mélodramatique si cher aux pro-palestiniens ! En fait « d’attaque » il s’agissait d’une distribution de tracts qui s’est déroulée à l’extérieur du Musée et sans aucun incident. La « bande de voyous encagoulés » est visible sur les photos que nous avons publiées…

Quant « à vouloir détruire l’exposition voir d’endommager les œuvres de Picasso et Matisse », nous sommes en plein délire pro-palestinien. Nous ne sommes à aucun moment rentré dans le Musée et donc à aucun moment nous n’aurions pu manifester le moindre signe de vouloir détruire ou saccager quoique ce soit !

« Ce n’est pas la première fois que la LDJ mène ce type d’opération commando destructeur et aveugle mettant en cause des œuvres d’art notamment. »

Là également il s’agit de pure diffamation mensongère ! Et mauvaise pioche Monsieur LEFORT car cette action de distribution de tracts a été organisée par Europe Israël et Drzz.inf. La LDJ est venue nous apporter son soutien actif et sa logistique. Donc vous vous trompez de cible !

« Commando destructeur d’œuvres d’art » ! Il est temps de rappeler à ce Monsieur que le peuple juif à toujours eu le plus profond respect de l’art en général et que sa contribution à l’art est notoire et connue, notamment Chagall et Modigliani exposés au Musée d’Art Moderne.

On est là dans la diffamation et l’accusation mensongère car ce triste Monsieur sans scrupule laisse entendre que la LDJ aurait déjà détruit des œuvres d’art.

« Faut-il vous rappeler que, le 7 avril 2002, l’un de ces voyous, qui se livraient à une « ratonnade », avait grièvement blessé d’un coup de poignard un commissaire de police ? Des complicités lui avaient permis de se réfugier en Israël. Là-bas, cinq ans plus tard, le même homme avait tué un père de famille palestinien de 35 ans de vingt-quatre coups de couteau… »

La calomnie continue de plus belle ! Cette fois les « voyous » du Musée d’Art Moderne sont assimilés à un délinquant qui aurait poignardé un policier ! Pire encore ce Monsieur bien informé affirme que le dit voyou aurait tué un père de famille palestinien de 24 coups de couteau… »

En d’autres circonstances, ces délires paranoïaques auraient pu prêter au sourire. Hélas, les accusations portées par ce « député honoraire » sont extrêmement graves car elles tentent de faire passer tous militants pro-israéliens pour de dangereux voyous, meurtriers potentiels !

Monsieur LEFORT ne s’arrête pas en chemin et va encore plus loin en demandant au Ministre, je cite :

« De diligenter une enquête sur les conditions dans lesquelles, après le communiqué du CRIF, ces individus, faute de pouvoir obtenir l’interdiction de cette exposition, ont cru pouvoir l’interdire eux-mêmes. Ils doivent être sanctionnés fermement par la justice de notre pays. Ces malfrats de la politique nuisent évidemment à la communauté dont ils se réclament et dont ils ternissent terriblement l’image. Votre collègue Michèle Alliot-Marie, lorsqu’elle était ministre de la Justice et Garde des Sceaux, a demandé incroyablement aux Parquets de poursuivre des militants pourtant pacifistes et antiracistes pour « provocation publique à la discrimination ». Si les nervis, violents et racistes, de la LDJ n’étaient pas poursuivis, votre gouvernement tout entier serait légitiment soupçonné de pratiquer au minimum un intolérable « deux poids deux mesures »

L’enquête a eu lieu puisque nous avons essuyé des propos antisémites de la part d’un employé du Musée et que nous avons aussitôt appelé la Police pour un dépôt de plainte. La Police est venue, elle a pu constater que nous étions bien à l’extérieur du Musée et qu’aucun saccage n’avait eu lieu !

L’employé antisémite est venu présenter ses excuses aux membres ayant été insultés devant les policiers témoins.

Existe-il beaucoup de « voyous encagoulés casseurs » qui appelle la Police ?

Alors Monsieur LEFORT de quoi voulez-vous que nous soyons sanctionnés ? D’avoir exercer notre droit à la liberté d’expression dans le calme et la dignité ? De ne pas être pro-palestinien comme vous ? De vouloir rétablir la vérité face à la désinformation à laquelle vous participez activement ?

Mais qui est ce fameux Monsieur LEFORT ?

Un député communiste du Val de Marne de 1988 à 2007. Non réélu, il s’investit dans la « cause palestinienne »…
Ce Monsieur adepte de la liberté d’expression « sélective » propose la création d’une « Commission d’enquête sur la part des responsabilités françaises dans le génocide perpétré au Rwanda« [.

Le 16 août 2006, il a déclaré que les « crimes de guerre commis au Liban par l’armée israélienne devraient être jugées par la Cour pénale internationale

En mai 2009, il a été élu président de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS), à l’issue du 2e congrès de ce mouvement. Il succède à Bernard Ravenel.

Jean-Claude LEFORT  est le coordinateur du Comité national de soutien à Salah Hamouri, terroriste bien connu purgeant une peine de prison en Israël.

Ce curriculum vitae pro-palestinien en dit long sur l’objectivité de ce « député honoraire »…

Monsieur LEFORT devra dorénavant s’accommoder de militants pro-israéliens qui occuperont le terrain pour rétablir partout où cela est nécessaire la vérité que lui-même et les autres pro-palestiniens bafouent en propageant de fausses informations sur la Palestine en toute impunité depuis trop longtemps.

Cette lettre au Ministre n’est qu’une tentative de tuer toute liberté d’expression de français qui ne se reconnaissent pas dans le discours « politiquement correct » pro-palestinien.

Nous ne céderons pas à ce genre d’intimidation Monsieur LEFORT et nous continuerons à porter la vérité que vous vous évertuez à masquer depuis trop longtemps…

Jean-Marc MOSKOWICZ à lire http://lessakele.over-blog.fr/article-un-depute-peu-scrup...

09:17 Écrit par Rose Tel-aviv dans désinformation-information | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook

Commentaires

Mr. Lefort est un menteur, on l'aura compris! Ldj sont des mignons tout plein, ca aussi on la compris! Les pro-palestiniens sont des nian-nian, aussi compris! Mais les mutilés sur les photos c'est quoi leur histoire? Ah! ils se sont auto-mutilés! Oui, c'est vrai, les palestiniens sont des sauvages qui ont volé une terre qui ne leur appartient pas! Les juifs sont le peuple élu parfait qui ne font jamais rien de mauvais et tout le monde n'a qu'à se prosterner! Amen

Écrit par : compris | 24/11/2010

N'accusez pas "Mediapart" sur le fondement du blog de Jean-Robert Velveth, c'est comme si vous disiez que la "Tribune de Genève" est responsable de ce que vous écrivez sur votre blog.

Cordialement

Écrit par : Armand | 24/11/2010

je me suis permise de mettre cet article, car la diffusion de cette propagande contre la LDJ a été postée sur ce site, il me semblait important d'y apporter un autre éclairage.

Écrit par : rosetelaviv | 24/11/2010

"Oui, c'est vrai, les palestiniens sont des sauvages"

Ne généralisez pas tout de même, soyez mesuré.

"qui ont volé une terre qui ne leur appartient pas!"

Faux, un métayer n'est pas un propriétaire. Le palestinien n’a donc rien volé, quand bien même ce n’est pas l’envie qui lui manque.

"Les juifs sont le peuple élu"

Faux, c'est un peuple guide.

"parfait"

Partiellement vrai mais qui, en regard de l'attitude des autres peuples qui ont perdu, pour quelques éternités + 1 tout droit de critique à l'égard du peuple juif, il est raisonnable de considérer ce dernier comme parfait.

"qui ne font jamais rien de mauvais"

Les temps ayant changé, il faut dorénavant vous faire à ce que le berger juif réponde systématiquement, et de la manière qu'il jugera appropriée, à la bergère.

"et tout le monde n'a qu'à se prosterner! Amen"

Pas nécessaire mais si un sentiment de culpabilité vous habite, "be my guest". Cela dit, n'attendez aucune rédemption, c'est une des prérogatives du Patron.

Écrit par : Giona | 24/11/2010

"Jean-Claude Lefort est un homme politique français, né le 15 décembre 1944 à Paris. Membre de la Jeunesse communiste (bureau national) et en 1964 du Parti communiste français, il a été de 1971 à 1979 le secrétaire particulier de Georges Marchais."

Le même Georges Marchais qui était, volontairement, parti travailler en Allemagne nazie en décembre 1942, chez Messerschmitt à Augsburg ?

Le même Georges Marchais qui n'a rien su des 80 millions de mort imputables au régime totalitaire soviétique ?

Le même Georges Marchais qui n'a rien trouvé à redire de l’invasion de la Tchécoslovaquie par les blindés soviétiques ?

Le même Georges Marchais qui jugeait de « globalement positif » le bilan de l'URSS y inclus l'invasion par cette dernière de l'Afghanistan ?

Le même Georges Marchais qui passait toutes ses vacances en Roumanie avec son pote Ceausescu ?

Décidément, la pomme ne tombe jamais loin de l'arbre et ainsi donc la présidence de l'Association France Palestine Solidarité (AFPS), ne pouvait qu'échoir à un digne héritier, M. Jean-Claude Lefort, parce qu'il le vaut bien.

Écrit par : Giona | 24/11/2010

giona son message était du second degré il me semble il voulait dire par la que faut pas croire que les juifs font rien de mal il reste humain donc des ***** pouvant être psychopathe pure ****** comme tout le monde et race (ou ethnie selon vos conviction)


NdRose: vous pouvez rester aussi poli, il y a d'autres mots qui puissent permettre de vous exprimer avec plus de pertinence que les grossièretés.

Écrit par : je en fait que passer | 24/11/2010

Ce qu'en dit drzz.info/fr


Médiapart, un média très part...iculier – par Jean-Patrick Grumberg


Rappel des faits, tels que relatés dans La Tribune de Genève (1), et dans un article que j'ai publié le 22 novembre 2010 (2) sur drzz.fr (qui est notre nouveau site, attaqué hier par des hackers et provisoirement fermé) :

Dimanche 21 novembre, j'ai organisé la distribution d'un tract, d'une irréprochable neutralité, devant le Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris ou se tenait une expo photo sur Gaza 2010. Sur ce tract, qui ne peut faire l'objet d'aucune attaque, on peut voir des photos de Gaza prises sur des sites palestiniens, et ce titre : « Gaza, les photos qui dérangent ». Le tract suivait la logique de l'expo photo que je trouvais partisane car elle ne montrait qu'un seul aspect d'une situation fort complexe. Avec mon tract, le public était invité à constater par lui même qu'il existe une autre vérité, à Gaza, et à rétablir un certain équilibre. Je voulais informer le public, lui montrer cette facette de Gaza que cachent les médias.

J'ai organisé cette distribution avec l'association Europe-Israël (3) et des amis Facebook, puis des jeunes de la LDJ sont venus apporter leur savoir faire logistique.


La distribution s'est déroulée dans une ambiance bon enfant, comme vous pouvez le voir sur les photos (sur plusieurs photos, les deux hommes en veste bordeaux et en train de sourire font partie du service de sécurité du musée), le public qui faisait la queue pour l'expo Basquiat était souriant et bienveillant, et la trentaine de personnes qui distribuait les tracts n'est jamais entrée à l'intérieur du musée.



Cependant, un des employés du musée a proféré des propos antisémites vis à vis d'une des personnes qui distribuait, et notre groupe a donc appelé la police, qui est rapidement venue, et a enregistré notre plainte. La direction du musée est sortie rencontrer notre groupe, et a exigé de son employé qu'il présente ses excuses, ce qu'il a fait, puis a décidé de fermer l'exposition photo sur Gaza pour une durée de huit jours.



Voilà maintenant ce que vous pouvez lire sur Mediapart, sous la plume d'un certain Velveth (*). Je présente, entre parenthèses, et après la citation du texte de Médiapart, les faits tels qu'ils se sont vraiment déroulés.


Mediapart : « Les affidés de la Ligue de Défense Juive (LDJ) ont tenté, dimanche dernier, de détruire cette exposition ». (Note de JPG : Ce ne sont pas les affidés de la LDJ qui ont organisé cette distribution de tract, mais moi, Jean-Patrick Grumberg, directeur du site d'information drzz.fr, en cela aidé par des membres de l'association Europe-Israël, laquelle s'est fait elle même aider d'amis Facebook et de quelques jeunes de la LDJ).

Mediapart continue : «...ont tenté, dimanche dernier, de détruire cette exposition ».(note de JPG : la distribution de tract s'est faite à l'extérieur du musée, auprès des visiteurs qui faisaient la queue avant d'entrer dans le musée. A aucun moment les personnes qui ont distribué les tracts ne sont entrés dans le musée, et n'ont donc tenté de détruire quoi que ce soit).

Médiapart : « une trentaine de nervis, sans doute affiliés à la LDJ, dont certains étaient encagoulés et munis de casques de moto ont attaqué, dimanche après midi, le Musée d'Art Moderne de Paris, pour tenter de détruire une exposition... ». (note de JPG : définition de Nervis : tueur, homme de main, fripouille, mercenaire, truand, vaurien. Merci de vous reporter aux photos que nous avons prises lors de la distribution des tracts, afin de constater à quoi ressemblent des nervis encagoulés et munis de casques en train d'attaquer pour détruire, DE l'EXTERIEUR et sans y pénétrer, le musée. Rappelons aussi que notre groupe a appelé la police, quand les propos antisémites ont été proférés, ce qui fait de nous les premiers tueurs et truands de l'histoire qui appellent la police en renfort, et qui reçoivent les excuses de la direction du musée)


Mediapart : "Les mercenaires, adeptes de l'extrême droite israélienne, ont tenté d'atteindre la galerie d'exposition au sous-sol du musée pour saccager le travail du photographe Kai Wiedenhöfer. Sans succès : l'accès leur a été barré par le service de sécurité du musée qui a du faire preuve de courage.". (Note de JPG : je vous encourage a vous reporter aux photos, afin de constater à quoi ressemblent les mercenaires, et je rappelle à Médiapart qu'il paraît difficile d'atteindre la galerie d'exposition du sous sol du musée pour saccager, tout en restant à l'extérieur de ce musée. Concernant les cagoules et casques de motos, les photos témoignent d'elles mêmes) (Ci-dessus dans le billet)

Mediapart : "Dans la furie de leur assaut, ils ont de tenté de saccager les multiples oeuvres exposées aux côtés des photographies de Gaza dans l'enceinte du Musée d'Art Moderne, à savoir les toiles de Pablo Picasso, Henri Matisse, Amadeo Modigliani, Marc Chagall ou Henri Matisse !". (note de JPG : c'est donc en restant à l'extérieur du musée que nos distributeurs de tracts auraient tenté de saccager les toiles de maîtres. Et puisqu'ils ne pouvaient pas pénétrer dans le musée, ils auraient appelé la police pour qu'elle les aide à tout saccager ? Soyons un instant sérieux. La réalité est que nos distributeurs de tracts, comme vous pouvez le voir sur les documents, étaient, entre autres, des mères de familles, des cadres moyens, des retraités et des jeunes employés. Et qu'il ne pouvait y avoir eu de "furie et d'assaut" alors que le directeur est sorti exiger des excuses de son employé. Une des charmantes "mercenaire" participant à l'opération, qui figure sur une des photos, rapportera sur facebook le témoignage suivant : "on a eu bien froid !")

Mediapart : "Le CRIF est-il la « vitrine légale » de la LDJ ? Il avait, en tous cas, donné le signal, la semaine dernière, en appelant catégoriquement, à la suppression de l'exposition,".(Note de JPG : Je ne peux pas répondre pour le CRIF que je ne connais pas et que je n'ai jamais rencontré. Mais je peux dire, pour en être l'auteur, que personne d'autre que moi n'a donné le signal de cette distribution de tracts. J'ajoute que j'étais très loin de penser qu'elle serait suivie de la suppression de l'exposition – suppression qui a d'ailleurs été levée mardi dernier. Je pensais avoir exercé le plus élémentaire des droits républicains, celui du droit de s'exprimer dans le respect des lois, en distribuant ce tract tout à fait inofensif et factuel, droit que Mediapart ne semble pas reconnaître à tous)

Je vous fait grâce de la fin de l'article de Médiapart sur les violences, menaces et pressions des barbares qui ont distribué les tracts, car il me semble que le reportage photo témoigne à lui seul de l'ambiance en réalité fort détendue dans laquelle cette distribution de tracts, un dimanche matin froid et pluvieux de novembre, s'est déroulée. Parions ensemble qu'il se trouvera bien chez les pro-palestiniens, dans les jours à venir, un témoin sorti de je ne sais quel chapeau, pour contredire à la fois la direction du Musée, la police, et les vrais témoins...



Jean-Patrick Grumberg

Écrit par : Patoucha | 24/11/2010

ça vous étonne de retrouver ces mensonges sur le blog de l'ami Hani?

ahahahah...

Heureusement que le ridicule ne tue pas pour les pro-palestiniens.

Respect à tout ceux qui voient un peu plus loin que le bout de son "20minutes" du matin et qui laisse les "coupables" un droit de réponse.

Écrit par : Bibi | 26/11/2010

Il a envoyé la même lettre au Maire de Paris, Bertrand Delanoë, que j'ai lue aujourd'hui titrée: Suite à l'attaque....." Il est aussi menteur que l'association qu'il préside!

Tous ces antisémites primaires sont tous du même acabit, le même parcours de communistogauchistes. Des Staliniens! Ils traitent les autres de faschistes, d'extrême droite, d'islamophobes.. les nouveaux mots pour alimenter leur antisémitisme, alors que plus faschos et extremistes qu'eux on meurt! Extrême gauche ou extrême droite c'est kif kif bourricot!

Écrit par : Patoucha | 29/11/2010

Les commentaires sont fermés.